» BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

BGR

BGR

Blog

Catégories

Derniers billets

Calendrier

« Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031 

Suivi RSS

Liens

Blogosphère MoDem

Compteurs

Changement de fournisseur


Ecrit par BGR le 10/01/2008 à 17:00
Catégorie : Général


Bonjour,

Depuis six mois je subis et je vous fais subir des lenteurs incompatibles avec une utilisation confortable d'internet. J'ai longtemps hésité à changer de fournisseur, en pensant à tous les référencements qui vont devoir être remis en place et à tous les favoris que vous allez devoir modifier ! Mais les lenteurs actuelles sont inacceptables.

Alors, c'est décidé, je change de fournisseur pour publier mon blog !

Vous trouverez toujours les anciens billets sur bgr.zeblog.com (jusqu'au 10 janvier 2008).
Vous trouverez les nouveaux billets sur bgr.hautetfort.com (à partir du 10 janvier 2008).

J'espère que mon choix est le bon...

La suite sur bgr.hautetfort.com

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


12 questions qui fâchent !


Ecrit par BGR le 09/01/2008 à 13:00
Catégorie : Actualités


Bonjour,

Le site internet du journal Marianne a recensé les douze questions auxquelles le Président de la République a échappé lors de sa conférence de presse :

Nicolas Sarkozy est resté assez flou sur ses principales annonces : la publicité à la télévision, l'introduction des concepts de diversité et d'égalité homme-femme dans le préambule de la Constitution, la relance d'une politique industrielle de la France, le plan Banlieues. Ces dossiers, et la prestation du président dans son ensemble appelaient quelques questions bien senties… qui n'ont pas été posées lors de la conférence de presse :

1) Valéry Giscard d'Estaing a déclaré que le Traité de Lisbonne était le même texte que le Traité constitutionnel européen. Est-il normal de faire adopter par les élus du peuple un texte que le peuple a refusé ?

2) Dans d'autres pays du monde (Italie, Etats-Unis), seul un référendum peut contredire une position adoptée précédemment par référendum. Pourquoi la France n'adopterait pas une telle disposition démocratique ?

3) La libération des infimière bulgares n'est sûrement pas un cadeau de Kadhafi. Qu'est-ce que la France a dû concéder en échange ? Un voyage à Paris ? Une centrale nucléaire ? Autre chose ?

4) Est-ce bien le moment de réformer le Code du Travail et le contrat de travail au moment où le rapport de force est tellement en faveur des patrons dans les entreprises ?

5) Pensez-vous que la politique monétaire de la BCE qui laisse inchangés les taux d'intérêt de l'euro est adaptée à la conjoncture mondiale ? Comment pensez vous instaurer un dialogue avec elle quand la France présidera l'Union européenne ?

6) Le pouvoir d'achat des retraités a encore reculé cette année. Qu'en-est-il de la promesse du candidat Sarkozy de revaloriser les petites pensions de retraite ?

7) Durant la campagne, vous aviez déclaré que vous n'aviez pas l'intention de supprimer les 35 heures. Votre premier ministre a même dit que vous n'étiez pas mandaté pour cela. Avez-vous décidé de passer outre et au nom de quoi ? Quelle sera la durée légale du travail en France ?

8) Comment comptez-vous financer le rachat des RTT de la fonction publique, notamment dans le milieu hospitalier, sachant qu'elles n'ont pas été provisionnées ?

9) La question s'adresse au chamoine de Saint-Jean de Latran. Monseigneur, vous parlez au passé de la laïcité comme d'une valeur de civilisation. Cela-signifie-t-il que la loi de 1905 est caduque au XXI°, la religion catholique romaine devenant l'une des valeurs de civilisation du XXI° siècle ?

10) Vous voulez créer un nouvel indice de croissance et avez confié une mission à deux économistes sur le sujet. Or, il existe déjà d'autres indices et notamment celui des Nations unies et de l'OCDE qui synthétise des indicateurs de progrès humain. Pourquoi ne pas les réprendre ?

11) Bernard Laporte a été nommé Secrétaire d'Etat alors qu'une enquête des impôts est en cours et qu'il est par ailleurs mis en examen et accusé de trafic d'influence dans une affaire d'autorisation d'ouverture d'un Casino de jeux. Cette mansuétude est-elle une nouvelle jusrisprudence – Sarkozy en l'occurrence – puisque vos prédécesseurs ont démisionné tous les ministres mis en examen.

12) Pourquoi avez-vous refusé de recevoir les représentants du Forum des sociétés de journalistes qui demandent à être représentés dans les conseils d'administation des organes de presse ? 

Il faut bien reconnaître que des réponses à chacune de ces questions auraient eu beaucoup plus d'intérêt que de savoir si un mariage allait conclure, au moins provisoirement, les aventures amoureuses de notre Président de la République ! Il est vrai que pour la plupart de ces questions, les réponses n'auraient pas toujours été de nature à favoriser le spectacle, que dis-je, le on man show présidentiel...

Triste démocratie que celle où la politique se transforme en spectacle !
Triste démocratie que celle où le citoyen devient un public !

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Civilisation ?


Ecrit par BGR le 08/01/2008 à 22:30
Catégorie : Actualités


Bonjour,

Pendant que le show présidentiel capte les médias avec sa politique de civilisation, les députés entament l'examen du projet de loi instaurant une "rétention de sûreté" après la sortie de prison pour les criminels considérés comme les plus dangereux. L'objectif du texte, élaboré à la suite d'un fait divers, est de retenir après leur sortie de prison dans des "centres socio-médico-judiciaires fermés" les auteurs de crimes contre des mineurs de 15 ans ou moins présentant des risques de dangerosité et de récidive.

Un amendement présenté par l'UMP étend la rétention de sûreté aux personnes déjà condamnées à au moins 15 ans de réclusion pour des crimes commis sur des personnes majeures. Rachida Dati a apporté son soutien à cette extension ; elle a, elle-même, déposé un amendement prévoyant d'élargir cette mesure aux auteurs de crimes multiples qui purgent actuellement leur peine.

Le projet de loi prévoit que deux ans avant sa sortie de prison, un condamné serait soumis à une expertise médicale et psychologique. Un an plus tard, sa dangerosité serait évaluée par une commission, la décision de placement dans un centre fermé revenant à une commission régionale, décision renouvelable tous les ans.

La garde des Sceaux a précisé que le premier centre de ce type fonctionnera dès le 1er septembre 2008 au sein de l'hôpital de Fresnes. Ce centre pourra accueillir jusqu'à 30 personnes dans un premier temps.

Devant les députés, Mme Dati a défendu un projet de loi humain, réfléchi et équilibré, qui répond à la souffrance et à la douleur exprimée par les familles de victimes. Ce dispositif sera efficace. Il permettra de sauver des vies, a précisé la garde des Sceaux, qui estime que 15 à 20 détenus libérés en 2008 pourraient être placés en rétention de sûreté.

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Conseil national - Aquitaine


Ecrit par BGR le 07/01/2008 à 22:30
Catégorie : Organisation locale


Bonjour,

L'élection du Conseil national du Mouvement Démocrate va se dérouler dans les prochains jours. Les adhérents de la région Aquitaine auront le choix entre quatre listes pour élire 9 titulaires et 5 suppléants :

  • Liste menée par Pierre Braun
  • Liste menée par Geneviève Darrieussecq
  • Liste menée par Olivier Defossez
  • Liste menée par Augustin Olivar

Pour avoir plus d'informations sur les candidats et sur leurs propositions, voici les professions de foi disponibles :

Profession de foi de la liste menée par Pierre Braun
Profession de foi de la liste menée par Geneviève Darrieussecq
Profession de foi de la liste menée par Olivier Defossez
Profession de foi de la liste menée par Augustin Olivar

Voici les adresses des sites internet et des blogs disponibles :

Site de la liste menée par Pierre Braun
Site de la liste menée par Geneviève Darrieussecq
Site de la liste menée par Olivier Defossez
Site de la liste menée par Augustin Olivar

En espérant que vous trouverez matière à éclairer vos choix !

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


10/01/08 - Café Démocrate


Ecrit par BGR le 06/01/2008 à 19:00
Catégorie : Rendez-vous


Bonjour,

Hier, je vous l'annonçais en pointillés ! C'est aujourd'hui une réalité. Le premier "Café Démocrate" du Pays-Basque aura lieu dès cette semaine dans notre local bayonnais.

Jeudi 10 janvier à 18 heures

 

Café Démocrate

Permanence du Mouvement Démocrate
Place de la République

à Bayonne

Venez nombreux et apportez vos idées...

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Local du Mouvement Démocrate


Ecrit par BGR le 05/01/2008 à 01:30
Catégorie : Général


Bonjour,

Je voudrais retranscrire ici, quelques propositions particulièrement judicieuses de Claire d'Elbée, adhérente du Mouvement Démocrate et membre du Bureau exécutif départemental provisoire des Pyrénées-Atlantiques.

Ce sont quelques idées en vrac pour une utilisation efficace de notre local bayonnais :

Ce lieu doit être convivial ; il doit répondre aux besoins des adhérents de se rencontrer, aux sympathisants de rencontrer le Mouvement Démocrate, aux citoyens de trouver des réponses aux questions sur le MoDem et ses positions. On doit donc y trouver des êtres humains, de la nourriture et des boissons, donc un minimum de vaisselle et une machine à café, ainsi qu’une bouilloire, sans pour autant le transformer en bistrot. Je pense plutôt aux "confrederias" pour que chacun se sente accueilli, et concerné par la qualité des rencontres.

Ce doit être également un lieu de débats, un pôle de rencontres, un petit centre de documentation sur les positions du Mouvement Démocrate, à propos de tout thème de société, d’actualité, de programme politique. Il doit donc y avoir une bibliothèque, un ordinateur et une imprimante. Les adhérents doivent y trouver du matériel pour leur formation : Qu’à dit François Bayrou sur tel sujet ? Quelles sont les synthèses de telle ou telle commission de travail au sein du Mouvement Démocrate ?

Le local est également un outil de communication pour nos idées, un lieu de débat et donc une tribune avec des soirées destinées aux jeunes, des soirées consacrées aux réunions internes, par circonscription si nous devenons très nombreux, par thème si nécessaire, des soirées pour des réunions publique autour de thèmes d’actualité ou de sujets de société avec invitation par voie de presse. Il faut également prévoir des rencontres avec notre parti "frère" le PNV et des ateliers de réflexion comme ProMoDem.

La soirée du jeudi pourrait être baptisée "Café MoDem" ou "Café Démocrate" avec une permanence informelle sans ordre du jour, permettant les discussions à bâtons rompus, et tutti quanti...

Merci Claire pour ces idées qui contribueront, n'en doutons pas, à rendre notre local plus utile et plus vivant.

Et puis lorsque vous viendrez et stationnerez votre véhicule sur les berges de l'Adour, n'oubliez pas d'admirer notre Pont Saint-Esprit et ses mille reflets. C'est magique !

   

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


21/01/08 - Bayonne - ProMoDem


Ecrit par BGR le 04/01/2008 à 20:00
Catégorie : Rendez-vous


Bonjour,

Le Groupe de réflexion ProMoDem organise une réunion d'information et d'échanges qui aura pour objet d'analyser l'article de François Bayrou : du "centre" au projet démocrate, publié dans le numéro 119 de la revue Commentaire.

Lundi 21 janvier à 20 heures

 

Réunion du groupe ProMoDem

Permanence du Mouvement Démocrate
Place de la République

à Bayonne

Pour ceux qui ne disposent pas de cet article qui établit les quatre discriminants du projet démocrate, il est possible de le télécharger en suivant ce lien :

Du "centre" au projet démocrate

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Immigration choisie


Ecrit par BGR le 03/01/2008 à 17:30
Catégorie : Actualités


Bonjour,

Le quotidien algérien du matin, El Watan, publie un article sur l'immigration choisie :

Des emplois ouverts aux immigrés, sauf aux Algériens et Tunisiens !

Le concept de l’immigration choisie commence à prendre corps. Les préfectures peuvent désormais délivrer des autorisations de travail aux étrangers pour une liste très restreinte de 6 à 30 emplois pour les ressortissants non européens, et de 150 pour les Européens de l’Est. Les Algériens et les Tunisiens en sont exclus.

C’est le quotidien économique Les Echos qui a rendu publique la circulaire du ministère de l’Immigration et de l’Identité nationale et celui de l’Economie. Selon le journal, les Algériens et les Tunisiens n’ont droit à aucune de ces dispositions alors qu’ils représentent près de 30% des entrées permanentes en France, en raison des dérogations prévues au titre du regroupement familial. Le gouvernement français se réserve la possibilité de mettre cela dans la balance lors d’une éventuelle renégociation des accords franco-algérien de 1968 et franco-tunisien de 1988. Cette circulaire de 33 pages stipule l’inapplicabilité de cette liste aux Algériens et aux Tunisiens car les accords franco-algérien et franco-tunisien n’en prévoient pas la possibilité.

Pour les Tunisiens, « des négociations sont prévues dans les prochaines semaines en vue de la signature d’un accord de gestion concertée des flux migratoires et de co-développement » et « de nouvelles instructions seront données », précise la circulaire. Pour les autres, les mesures sont applicables « dès maintenant », qu’il s’agisse de demandes d’introduction de main-d’œuvre déposées dans les directions départementales du travail ou de demandes de changement de statut déposées en préfecture, y compris celles en cours d’examen, selon la circulaire envoyée le 20 décembre des deux ministères, Immigration et Emploi. Le changement de statut concerne par exemple un étudiant étranger ayant trouvé un emploi, mais pas la régularisation de sans-papiers.

Pour les Européens de l’Est, la liste des métiers ouverts passe de 61 à 150, dont certains peu qualifiés comme employé de ménage ou serveur. « 40% des offres d’emploi de l’ANPE », et « presque la totalité des domaines professionnels » leur sont accessibles, précise la circulaire. Seuls six métiers qualifiés sont accessibles dans toute la France : cadre de l’audit, informaticien d’étude, informaticien expert, chargé d’études techniques du BTP, chef de chantier du BTP, conducteur de travaux du BTP.

Une autorisation provisoire de travail reste nécessaire, et il ne faut pas quitter son travail pour un autre métier hors de liste, sous peine de ne pas voir renouveler son titre au bout de l’année écoulée. Dans sa circulaire, le gouvernement précise que des listes élargies de métiers entreront en vigueur pour les ressortissants d’Etats ayant conclu un accord de gestion concertée des flux migratoires. Des accords bilatéraux ont déjà été signés avec le Sénégal, le Gabon, le Congo, et le seront prochainement avec le Bénin et les Philippines. Des postes d’ingénieur ou de cadre technico-commercial seront ainsi accessibles aux Congolais. La liste de ces emplois a été élaborée en concertation notamment avec les organisations patronales, et avait été rendue publique début novembre.

Je ne trouve pas de mots assez durs pour exprimer ce que que je ressens face à de telles pratiques...

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Démocratie et respect


Ecrit par BGR le 02/01/2008 à 13:30
Catégorie : Général


Bonjour,

La démocratie se construit et s’entretient au jour le jour et rien n’est jamais acquis par avance. Le Mouvement Démocrate s’y exerce au plan local, à titre interne, depuis quelques semaines.

Les bureaux exécutifs départementaux provisoires se sont constitués à partir de ceux de l’UDF et de quelques nouveaux adhérents désignés de diverses manières. D’un département à l’autre, d’une circonscription à l’autre, les situations sont extrêmement contrastées : absence d’intégration de nouveaux adhérents, désignation ou cooptation par les responsables locaux, élection selon des formes plus ou moins contestables et contestées…

La préparation de l’élection au Conseil National et la constitution des listes se déroulent actuellement. Le calendrier choisi aboutit à une réelle précipitation qui entraîne confusion et incertitude. Pourquoi des élus se présentent-ils dans le collège des adhérents ? Pourquoi les bureaux exécutifs provisoires désignent-ils des candidats pour des listes « officielles » ? Le scrutin par liste régionale est-il la meilleure solution pour une juste représentation ?

A l’occasion de ces deux désignations, il faut signaler que quelques nécessités essentielles à une saine démocratie ont parfois été oubliées, notamment :

  • Une information préalable des adhérents et des candidats potentiels doit être réalisée plusieurs semaines avant le scrutin.
  • La liste des candidats doit être communiquée aux adhérents plusieurs jours avant le scrutin, ce qui permet de contrôler l’éligibilité des candidats et de s’informer sur leur personnalité et leur sensibilité.
  • Tous les adhérents doivent être convoqués suffisamment à l’avance.
  • Les candidats doivent pouvoir exprimer leurs motivations devant les adhérents.
  • Les modalités du scrutin doivent être connues de tous.

Mon propos n’est pas de prendre parti, ni pour ceux qui pensent que la démocratie s’est exercée normalement, ni pour ceux qui pensent que ces désignations sont une véritable manipulation. Je demande simplement à ce que nous forgions des règles et à ce que nous les respections. Mais surtout, je suggère à chaque démocrate de s’appuyer sur deux notions essentielles qui doivent être le ciment du Mouvement Démocrate : la confiance et la vigilance.

Nous ne pourrons pas faire triompher l’Humanisme si nous soupçonnons nos proches de manipulations ou si nous cherchons à les écarter des décisions. Le Mouvement Démocrate n’existera que si nous apprenons à nous respecter, pour pouvoir ensuite respecter le citoyen, respecter l’Homme…

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Meilleurs voeux pour 2008


Ecrit par BGR le 31/12/2007 à 18:00
Catégorie : Général


Bonjour,

 

 

L'année 2007 a été l'année de l'éveil pour de nombreux démocrates.

Concrétisons ensemble nos espérances durant l'année 2008 !

Que notre actes citoyens et démocrates soient au servive de l'Homme.
Que nos idées soient au service de l'Humanité.
Que nos coeurs battent pour le renouveau de l'Humanisme.

Amitiés démocrates à toutes et à tous.

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Les bombes, le fric...


Ecrit par BGR le 30/12/2007 à 18:30
Catégorie : Actualités


Bonjour,

Voici quelques extraits d'un éditorial publié par Le Temps, journal suisse francophone de référence :

Les bombes, le fric et la nécessaire utopie

L'année finit en un fracas tragique. Dans le chaudron pakistanais, la folie destructrice, éternellement acharnée contre la raison, assassine l'un des visages de l'espérance. Sommes-nous entrés dans cette ère d'hyperviolence qui irait de pair, selon certains théoriciens, avec cette mondialisation qui, nivelant tout, nous pousse à restaurer notre identité sur le rejet ?

Une chose est sûre : le monde mondialisé, générant le décollage de pays qu'on croyait condamnés à la misère, fabrique des anticorps chaque jour plus virulents. Voyez les nationalismes en pleine renaissance, de la France sarkozienne à la Russie de Poutine, en passant par le Sonderfall helvétique exalté par l'UDC !

Voyez aussi les solidarités élaborées au XIXe siècle, avec la naissance de l'industrialisation et de la classe ouvrière, si rudement mises à mal. Le soupçon d'abus s'est installé au point qu'il ronge désormais le système redistributif mis en place après la Seconde Guerre mondiale. La légitimité de l'impôt en est altérée, voire celle de l'Etat, lorsque parlent les ultras du tout-au-marché.

Triomphe en revanche le goût de l'enrichissement sans complexe. Flattés par la pipolisation de l'industrie de la communication et du divertissement, les «Überriches», dont on s'arrache partout les milliards, érigent en modèle une caste aux goûts et aux habitudes semblables d'un bout à l'autre de la planète.

Chacun admet aujourd'hui que l'homme surexploite et surpollue son environnement. La prise de conscience a été générale, spectaculaire. Mais comment faire du souci écologique, plutôt qu'une rébarbative machine à privations individuelles, un projet collectif propre à soulever les enthousiasmes ?

Le défi est immense car il n'est de solution que mondiale. C'est par lui, pourtant, qu'il sera possible de renégocier notre lien social fatigué, et de régénérer le désir de futur dont nos sociétés enrichies, mais désenchantées, semblent avoir perdu la clé.

C'est ce qui est décrit si magnifiquement dans le dernier paragraphe de cet éditorial qui constitue la base de mon engagement politique ! Le Mouvement Démocrate doit être le vecteur de notre désir de futur...

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Mais vous avez voté Sarkozy...


Ecrit par BGR le 30/12/2007 à 11:00
Catégorie : Général


Bonjour,

Mais vous avez voté Sarkozy...

A cette affirmation exclamative et interrogative, un homme politique que vous connaissez certainement a répondu ceci :

J'ai voté Sarkozy, mais je ne dors plus très bien... Car je sens que tout cela va mal finir. Nicolas Sarkozy est certes un garçon intelligent et habile. Mais tant d'amateurisme, de forfanterie ou d'erreurs lourdes... Tout cela se retournera contre lui, le mépris de l'étranger aussi bien que l'erreur de stratégie économique du paquet fiscal ou la peopolisation. Ce n'est pas comme cela qu'on gouverne un pays, le nôtre en particulier...

C'est François Léotard qui a fait cette réponse et cela fait déjà deux mois... Que dirait-il aujourd'hui alors que l'amateurisme, la forfanterie et les erreurs lourdes se sont multipliés ?

Nous sommes nombreux à ne plus dormir très bien... Nous sommes nombreux à avoir mal à la France...

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Rester au MoDem ?


Ecrit par BGR le 29/12/2007 à 14:30
Catégorie : Général


Bonjour,

J'ai publié hier le message d'un nouvel adhérent du Mouvement Démocrate résolu à quitter le MoDem. Dans le camp de ceux qui restent et sous forme de contre-point, je publie aujourd'hui le message de Frodon qui se trouve aussi sur Agoravox et sur quelques blogs :

Pourquoi je reste au MoDem (droit de réponse)

Suite à l’article intitulé "Pourquoi je quitte le MoDem", de nombreuses réactions ont été émises et le débat fut lancé sur ce nouveau mouvement. Je veux donner un témoignage inverse de celui de Zigomard, peut-être insuflé par une poussée d’optimisme due à la jeunesse...

Dans son article, l’auteur nous fait part de sa déception liée à son adhésion au Mouvement Démocrate. Je suis moi-même adhérent, et même s’il est vrai que le mouvement est sur-représenté sur la toile, un avis contradictoire s’impose.

J’ai adhéré comme la majorité des autres, après la présidentielle, après la défaite, mais surtout dans un certain élan d’optimisme vis-à-vis de ce mouvement. Ma véritable participation au niveau local n’a cependant débuté que fin août.

Envie de rencontrer du monde sortant des carcans habituels, envie de s’investir autour de causes et de convictions que me semblent primordiales et envie de découvrir ce fameux monde du militant, ce "monde politique".

Et déjà, deux jours après la première réunion, la première "désillusion", le mouvement local est clairement englué, flou et il n’a pas réellement repris le "nouveau chemin" tracé par la présidentielle.

Dressons le tableau, le MoDem était tout neuf dans ma ville, l’UDF qui existait avant était un ensemble de vieux notables (sans aucun jeu de mot) qui ont toujours travaillé avec le maire UMP élu depuis vingt-cinq années... Les réunions sont vieilles, le dynamisme l’est tout autant. Les amitiés politiques dépassent toute volonté de débat...

Nous sommes alors une bonne quinzaine à venir se greffer à ce parti, dans la ferme (trop parfois) intention d’appliquer dès ce moment une dynamique démocrate et un nouveau souffle. Il faut dire qu’en politique, le "droit au siège" existait bel et bien au sein de l’UDF et nous sentons déjà poindre ce problème dans les instances provisoires du mouvement, et déjà au niveau local !

Cependant, c’est là que ce mouvement me plaît, c’est que nous avons construit un groupe d’adhérents qui commence à vraiment bien se connaître, nous avons déjà travaillé collectivement ensemble sur des projets, nous avons débattus sur l’orientation politique et nous avons cherché à moderniser le mouvement (blog, forum, mailing list, etc.). Au bout de trois mois, c’était déjà une petite révolution dans le microcosme politique que représente notre ville de 40 000 habitants...

Autant dire que le Parti socialiste est autant absent au plan local qu’au niveau national et que l’UMP se regroupe autour du maire actuel et n’a pas vraiment de "dynamique citoyenne".

Parce que c’est déjà là la première réussite de ce MoDem local : la participation des adhérents. Nous organisons des cafés démocrates pour rencontrer des personnes et mieux se connaître, nous faisons des questionnaires pour aller à la rencontre des habitants, qui ne sont guère habitués à ce minimum d’activisme. Nous cherchons tout le temps à élire démocratiquement une nouvelle base au sein de notre antenne de Douai et toutes les décisions ou débats se font au vote pour permettre de réels débats, des discussions.

L’autre problème a été donc, comme au niveau national, cette élection municipale. Il est souvent relayé des infos d’alliance dans les grandes villes, mais également des désistements et de nouveaux départs au Nouveau Centre. Tant mieux pour nous, qu’ils partent ! Cela nettoie le parquet et il commence réellement à avoir une nouvelle base militante, plus orangée, plus libre qui peut prendre la parole et montrer sa désapprobation de la gestion du mouvement.

Parce que notre leitmotiv est simple : ce sont les adhérents qui construiront ce mouvement, ce sont eux qui feront l’image, la philosophie et l’organisation. En son sein, le MoDem doit être enfin démocratique. Dur, dur quand on voit les trente années de réflexes de l’UDF...

Alors oui, on est déçu, cela n’avance pas aussi vite que nous l’imaginions, mais nous construisons lentement et solidement. Un Mouvement Jeune se construit en rapport avec trois villes du département, nous voyons une réelle volonté de faire bouger les choses même si, en pratique, les moyens sont très faibles car il faut une base électorale...

Nous avons donc décidé de jouer à fond le jeu de l’indépendance politique avec la construction d’une liste autonome lors des municipales, la construction d’un réel projet de ville et l’envie de faire bouger un peu le monde politique, très statique.

Les adhérents ont voté pour la stratégie du mouvement pour les municipales, ont voté pour l’élection de la tête de liste, construisent au fur et à mesure des rencontres un projet de ville en adéquation avec les valeurs du MoDem.

Pour nous, s’il doit y avoir alliance, elle se fera uniquement en fonction de l’intérêt porté à notre projet. Les alliances sont la conséquence du mode de scrutin municipale, il ne faut pas sans cesse crier au loup. Dans certains cas, la stratégie d’indépendance peut être contre-productive puisqu’elle ne permet pas de faire exister le mouvement.

Alors pour nous, le MoDem ne se résume pas qu’aux grandes villes, ni aux stratégies d’alliance, il se fait par les militants et c’est leur motivation qui en est le moteur.

Oui, le Mouvement Démocrate est encore loin d’être parfait, des luttes de pouvoir sont déjà apparues, mais celles-ci se font avec des militants qui sont motivés sur le long terme à faire bouger les choses, lentement, mais solidement.

Oui, le MoDem est encore trop lié à ses ténors médiatiques, mais ils le représentent au niveau national. Nous cherchons souvent à nous détacher de F. Bayrou pour expliquer qu’au fond nos activités se font au nom d’un nouvel espoir citoyen, d’une nouvelle participation politique qui ne se fait plus par des partis anti-démocratiques où joue la loi du plus intéressé à son siège. Alors oui, les hommes restent des hommes et le MoDem n’y échappera pas, mais si vous venez en spectateur un jour à des réunions départementales, vous verrez concrètement cette volonté.

Pour appuyer les propos, je vous propose d’aller faire un petit tour sur le blog de notre antenne locale, pour voir que progressivement on va arriver à faire exister ce mouvement tel qu’il a été annoncé.  

Certains adhérents partent ou vont partir, la plupart vont rester, d'autres vont arriver... C'est un signe qui ne trompe pas, il montre parfaitement que le Mouvement Démocrate existe !

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Quitter le MoDem ?


Ecrit par BGR le 28/12/2007 à 01:30
Catégorie : Général


Bonjour,

Les nouveaux adhérents du Mouvement Démocrate aspirent à une politique nouvelle fondée sur des valeurs, sur une éthique et sur une démocratie effective. Durant le premier semestre 2007, particulièrement au cours des deux campagnes électorales, François Bayrou a parfaitement su convaincre et rassembler les démocrates humanistes de toutes origines et même ramener à la politique de nombreuses brebis égarées ou perdues ! Mais l'automne a balayé une partie de l'euphorie printanière...

Dans le camp de ceux qui vont probablement quitter rapidement le Mouvement Démocrate, voici un article écrit par Zigomard sur Agoravox et publié sur quelques blogs :

Pourquoi je quitte le MoDem...

L’espoir de voir émerger, en France, une troisième force politique a fait long feu : la stratégie, à court terme, d’alliances « à géométrie variable » pour les élections municipales est suicidaire...

Au printemps dernier, en adhérant au tout jeune Mouvement Démocrate (MoDem), j’ai fait le pari que pouvait émerger en France une nouvelle force politique, porteuse d’un véritable projet de société et capable d’exister, à terme, entre le PS et l’UMP. Au soir de l’élection de Nicolas Sarkozy, après avoir voté pour François Bayrou au premier tour de l’élection présidentielle, et utilisé le bulletin « Ségolène Royale » au second, il m’est en effet apparu que le seul moyen de ne pas « en prendre pour dix ans » était l’engagement. N’envisageant pas une seconde d’adhérer au PS, cette étoile morte dont les portes sont soigneusement gardées par une armée de notables, je devenais membre, par la magie d’un « clic » de souris, du MoDem. Bien qu’un peu lassé par l’antienne œcuménique du leader centriste - l’œcuménisme n’est pas en soi un projet politique -, j’ai nourri l’espoir que, avec le temps, le « projet démocrate » l’emporterait sur la mise en exergue permanente du dépassement du clivage droite/gauche et que, dans une nouvelle configuration du paysage politique, le débat politique serait assez rapidement organisé autour de trois entités : la « droite », le « centre » - enfin central et indépendant ! - et la « gauche ». Le chemin a priori tracé par François Bayrou me paraissait d’autant plus prometteur que l’entité « gauche » était - est - en pleine décomposition, tiraillée entre une gauche de gouvernement qui ne produit plus d’idées et une gauche radicale qui croit pouvoir s’affranchir du réel. Par ailleurs, j’appréciais, et apprécie, l’homme Bayrou qui, des trois « grands » candidats à l’élection présidentielle, d’une part, a été le seul à disposer d’une pensée propre et cohérente, et, d’autre part, s’est refusé à attirer l’électeur sur le terrain des pulsions.

Dans la foulée de mon adhésion, vraisemblablement comme un certain nombre d’autres néo-militants issus du monde universitaire, je me suis - très naïvement, sans aucun doute ! - manifesté auprès de François Bayrou et de quelques autres responsables pour leur proposer de travailler, d’une façon ou d’une autre, pour le nouveau parti. J’ai par ailleurs participé au Forum des Démocrates à Seignosse, en septembre, ainsi qu’au récent congrès fondateur du Mouvement Démocrate. Durant tous ces mois, un malaise diffus s’est cependant peu à peu installé en moi, et j’en arrive, aujourd’hui, à cette « démission ».

Disons-le sans ambages : la stratégie d’alliances « à géométrie variable » du MoDem pour les municipales est à la fois indéfendable et suicidaire. Cette « cuisine » qui consiste à s’allier au plus offrant, avec en ligne de mire le nombre de conseillers municipaux, sera peut-être - ce n’est même pas sûr ! - payante à court terme. A long terme, elle va gravement contribuer à décrédibiliser le discours de François Bayrou et, donc, du Mouvement. Autant l’on peut comprendre le refus de répondre aux injonctions d’un PS à bout de souffle (et des grands médias) demandant aux démocrates d’être ou « de droite », ou « de gauche » ; autant l’idée, selon laquelle l’important n’est pas l’étiquette, mais le projet, est juste ; autant il est incompréhensible de dénoncer - et avec quelle force ! - le projet politique de Sarkozy et, dans le même temps, de nouer des alliances - fussent-elles dénommées « partenariats » - avec l’UMP, ce qui devrait mécaniquement permettre au parti du président de la République soit de conserver, soit de conquérir des communes - communes que, n’en doutons pas, ledit président ne se privera pas de mettre à son crédit !

Le succès du MoDem, à long terme, ne peut (pouvait) passer que par une stratégie claire et systématique d’indépendance. Il fallait profiter de ces élections locales pour commencer à instaurer un rapport de force favorable en vue de répondre, en 2012, à la question des alliances, quitte à disposer, pour les six années à venir, d’un nombre limité de conseillers municipaux. Au lieu de cela, les électeurs ont droit à un salmigondis politicien totalement illisible. Après la mascarade de l’ouverture sarkoziste, est-il vraiment pertinent, pour sauver quelques sièges au Sénat, et, au moins, une présidence de Conseil général, d’ajouter de la confusion à la confusion ?!

Plus fondamentalement, la question est : peut-on faire de la politique autrement (ce qui, à la lecture de sa Charte des valeurs et de sa Charte éthique, semble être un objectif du MoDem) en utilisant de vieilles recettes ?

C’est avec regret que je renonce non pas à faire de la politique, mais à m’engager en politique. J’ai cru, ou tout au moins espéré, que François Bayrou irait jusqu’au bout de son indépendance proclamée. Je me suis trompé. Je retourne donc à mes chères études, sans renoncer à lutter, d’une façon ou d’une autre, contre la politique d’un président de la République dont le principe directeur est la cupidité et qui est à l’origine de la création d’un ministère associant honteusement « immigration » et « identité nationale », ce dont les ministres dits « d’ouverture » présents et à venir porteront à jamais, au regard de l’Histoire, la trace indélébile. 

Une telle argumentation doit être analysée avec objectivité et sérieux, car elle reflète ce que pensent et expriment de nombreux citoyens que nous rencontrons chaque jour.

Mais tous les nouveaux adhérents ne veulent pas quitter le MoDem et je publierai demain le message d'un adhérent qui veut résolument poursuivre son engagement et rester actif au sein du Mouvement Démocrate...

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


1445 !


Ecrit par BGR le 27/12/2007 à 13:00
Catégorie : Organisation locale


Bonjour,

Le bureau exécutif provisoire des Pyrénées-Atlantiques s'est réuni hier soir pour mettre en place, avec les bureaux provisoires des quatre autres départements d'Aquitaine, une liste de candidature commune au Conseil national du Mouvement Démocrate.

A cette occasion, Michel Veunac a livré un chiffre éloquant :

1445 !

Ce n'est pas une date de l'histoire de France qui aurait pu concerner Gutenberg ! C'est le nombre d'adhérents du Mouvement Démocrate dans les Pyrénées-Atlantiques, à jour de leur cotisation au 18 décembre 2007. Oui, vous avez parfaitement lu : mille quatre cent quarante-cinq adhérents... Cette information montre clairement l'impact de l'année 2007 sur notre formation politique.

Nous devons nous réjouir de cette arrivée massive d'adhérents et nous devons faire ce qui est nécessaire pour que la plupart de ces adhérents deviennent militants actifs de notre mouvement. De même nous devons tout mettre en oeuvre pour que chacun de ces adhérents puisse être informé de la vie du MoDem et puisse s'exprimer dans nos instances locales.

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Espoirs et déceptions


Ecrit par BGR le 26/12/2007 à 12:30
Catégorie : Général


Bonjour,

Au lendemain des fêtes de Noël et au gré de mes lectures démocrates, je me retrouve beaucoup dans l'argumentaire rédigé par Alain Foucart sur le site 125 Démocrates :

Appel aux démocrates

Jamais depuis la deuxième guerre mondiale, notre pays n'a été aussi éteint, aussi las, aussi désespéré. Jamais notre démocratie n'a été aussi malade.

Notre société est totalement verrouillée. L'ascenseur social, qui n'a jamais vraiment fonctionné, semble définitivement bloqué. A une époque où l'on vante la mobilité, le mouvement, la réforme, la nécessité de s'adapter, la société évolue vers un déséquilibre toujours amplifié entre les riches qui s'enrichissent, les classes moyennes qui s'appauvrissent et les exclus dont le nombre augmente chaque année.

La gratification des actionnaires fait office de stratégie industrielle. Les salaires exorbitants des grands patrons révèlent l'indécence de personnes qui ne vivent pas dans le même monde que nous. Les scandales financiers trahissent la veulerie d'hommes prêts à tout pour garder leurs privilèges.

Et les banlieues s'enflamment, les Restos du Cœur s'activent frénétiquement, les SDF meurent de froid…

Le pouvoir exécutif, concentré à l'extrême, a quasiment phagocyté le pouvoir législatif. Le pouvoir judiciaire est aux ordres. Les médias, qui passent les uns après les autres aux mains du pouvoir économique, abdiquent tour à tour leur indépendance.

La "comédie du pouvoir" se joue maintenant ouvertement et sans complexes. La "pipolisation" des hommes et femmes politiques se généralise : Royal chante chez Fogiel… Sarkozy s'exhibe avec un top-model… Borloo visite le Pôle Nord… Kouchner fait du footing… La fonction d'élu déjà mise à mal par le cumul des mandats et les trop nombreux retournements de veste se décrédibilise tous les jours un peu plus.

La confusion des valeurs est totale. Les Droits de l'Homme sont devenus du "romantisme". La sincérité est moquée, la loyauté bafouée, le cynisme est érigé en vertu, le mensonge en compétence.

Dans cette "chienlit" généralisée, tous les vieux partis, hormis celui du Roi, se sont effondrés. Le PC est moribond, les Verts s'étouffent, le PS se fane, le centre se fragmente en groupuscules. Tous, hypnotisés par leur volonté de gagner les élections et notamment celle qui les résume toutes, l'élection présidentielle, s'agitent, tricotent, magouillent, perdent de vue leurs valeurs et oublient leurs fondements.

En cette année 2007 d'élection présidentielle, un homme, François Bayrou, a su trouver les mots pour redonner espoir à nombre d'entre nous. Il a diagnostiqué correctement l'inégalité croissante dans le pays, la confusion des pouvoirs, le besoin exigeant de démocratie montant des citoyens. Il nous a proposé un nouveau parti, une nouvelle pratique de la politique, un séduisant modèle de société.

Par milliers, nous avons foncé, tête baissée, tant étaient immenses notre besoin d'engagement, notre désir de sincérité, notre espoir de faire bouger les choses.

Mais les mêmes causes produisent les mêmes effets.

Les grandes et belles idées de François Bayrou se sont, au fil du temps, dissoutes dans les enjeux électoraux. Les "valeurs" ont été rognées, puis oubliées au nom du "réalisme politique".

Ainsi, à peine né, le MoDem, empêtré dans ses reniements, ses contradictions et ses médiocres ambitions, le MoDem a sombré. Et pour quelques sièges de plus ici ou là, on a enterré les idées généreuses.

Il ne faut pas que cet élan, cette vague démocratique se brise !!!

Il est de notre responsabilité, à nous qui avons cru qu'il était possible de faire "de la politique autrement", de tirer les conséquences de ce naufrage.

Beaucoup d'entre nous sont déçus, voire écœurés, mais un fait demeure incontournable :

Nous avons été des dizaines de milliers à réclamer cette valeur démocratique !
Nous avons été des dizaines de milliers à partager cet engagement !
Il est encore possible de transformer l'essai !

Instruits de cette histoire récente, nous pouvons créer nous mêmes une formation  politique d'un type nouveau. En adhérant au MoDem, la majeure partie d'entre nous étions parfaitement désintéressés, sans ambition politique personnelle.

La plupart d'entre nous raisonnions uniquement sur des valeurs : démocratie, justice sociale, liberté, égalité, fraternité…

Puisque l'appétit de pouvoir corrompt, puisque l'ambition politique personnelle tue les valeurs, créons une formation politique dont l'ambition ne sera pas d'avoir en son sein des élus mais de faire respecter par tous les élus, à quelque parti qu'ils appartiennent, les valeurs que nous considérons comme fondatrices.

Déterminons ensemble une "charte de valeurs", un "label" que nous élaborerons entre nous, par une discussion libre, ouverte et démocratique, sans interférences, sans concessions, où la parole de chacun sera prise en compte.

Organisons-nous en un gigantesque groupe de pression !

Il sera temps, alors, de soutenir tout candidat qui s'engagera sur l'honneur devant ses électeurs à respecter ces valeurs démocratiques. Et pour les électeurs, nous serons le garant qu'il tiendra parole.

Si, comme je le crois, nous sommes des dizaines de milliers, voire des centaines de milliers à suivre cette démarche, nous imposerons nos valeurs démocratiques par la force de notre nombre !

Rassemblons nous, organisons nous pour donner vie à notre espoir démocratique !

Alain Foucart
Arrien (Pyrénées-Atlantiques)

Au plan local, la désignation des membres du bureau exécutif provisoire des Pyrénées-Atlantiques et sa première réunion ont laissé un goût amer pour de nombreux adhérents et militants. Je ne ferai pas de procès et ne m'engagerai dans aucune querelle politicienne ou polémique. Ça ne m'intéresse pas ! Mon seul objectif est de contribuer à la naissance et à la vie d'un Mouvement Démocrate qui réponde à mes attentes de démocratie et d'efficacité.

Je saurai être patient. Je sais qu'il nous faudra du temps et de l'énergie pour faire de la politique autrement. Mais je demande à ceux qui seraient enclin à renouer avec certaines pratiques du passé, de considérer que les nouveaux adhérents risquent fortement de déserter un Mouvement Démocrate qui se révèlerait être une chimère démocratique.

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Organisation locale


Ecrit par BGR le 22/12/2007 à 23:30
Catégorie : Organisation locale


Bonjour,

De nombreux militants du Mouvement Démocrate espèrent une démocratie interne réelle et exemplaire pour mettre en place notre projet de société. Tout aussi nombreux sont ceux qui désirent une organisation efficace pour affronter les échéances électorales à venir. Au cours du premier bureau exécutif provisoire des Pyrénées-Atlantiques, François Bayrou a précisé que la démocratie interne du Mouvement Démocrate ne devait pas aboutir à la paralysie, comme chez les Verts.

Dans les semaines qui viennent, je vais consacrer une grande part de mon énergie à proposer une structure et une organisation locale pour qui corresponde à nos attentes de démocratie et d'efficacité. Je convie tous ceux qui souhaitent participer à cette tâche importante pour la vie locale du Mouvement Démocrate à le faire ici ou à me contacter.

Je mettrai en place, dans les jours qui viennent, des outils qui nous permettront de réfléchir ensemble et de communiquer aisément et rapidement sur cet objectif.

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


21/12/07 - Bayonne


Ecrit par BGR le 21/12/2007 à 21:00
Catégorie : Rendez-vous


Bonjour,

Le Groupe de réflexion ProMoDem organise une réunion d'information et d'échanges après la première réunion du bureau exécutif provisoire des Pyrénées-Atlantiques.

Samedi 21 décembre à 18 heures

 

Réunion du groupe ProMoDem

Permanence du Mouvement Démocrate
Place de la République

à Bayonne

Ce sera aussi l'occasion d'un pot de fin d'année...

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Déjà 200 billets !


Ecrit par BGR le 20/12/2007 à 12:30
Catégorie : Général


Bonjour,

Lorsque j'ai créé ce blog militant au mois de juin, je ne pensais pas un instant que deux cents billets seraient écrits en un seul petit semestre !

Voici la liste exhaustive des cent derniers billets :

20/12/2007: Déjà 200 billets !
19/12/2007: Désignation
18/12/2007: 19/12/07 - Bayonne
17/12/2007: Doucement et surement
16/12/2007: Instances provisoires
14/12/2007: Après le Congrès (3)
13/12/2007: Après le Congrès (2)
11/12/2007: Après le Congrès (1)
10/12/2007: Prochains rendez-vous
09/12/2007: Reprise

26/11/2007: Pause
25/11/2007: Consommateurs
24/11/2007: Avant le Congrès
22/11/2007: Pour les statuts
21/11/2007: Ultime avant-projet
20/11/2007: Déroulement des Congrès
19/11/2007: Quelle démocratie ?
17/11/2007: Organisation
15/11/2007: 23/11/07 - Bayonne
14/11/2007: 21/11/07 - Bayonne
13/11/2007: Divergences
12/11/2007: 12/11/07 - Bayonne
11/11/2007: Logement
10/11/2007: Droit à l'évolution
09/11/2007: Rendez-vous !
08/11/2007: Faut-il refuser ?
07/11/2007: Premières impressions
06/11/2007: Amendement des statuts
05/11/2007: Avant-projets
04/11/2007: Démocrates ?
03/11/2007: Grenelle et écologie
01/11/2007: 13/11/07 - Bayonne

30/10/2007: 12/11/07 - Bayonne
29/10/2007: Commission Balladur
28/10/2007: Stratégie 35
27/10/2007: Il n'y a pas d'abonné...
26/10/2007: Inhumain et dégradant
25/10/2007: Stratégie 38
24/10/2007: Financement des partis
23/10/2007: Test ADN
22/10/2007: Lettre de Guy Môquet
21/10/2007: Osons la démocratie
20/10/2007: Jeunes démocrates
19/10/2007: Vie privée
18/10/2007: Questions d'actualité
17/10/2007: Congrès fondateur
17/10/2007: 26/10/07 - Bayonne
16/10/2007: Liberté de la presse
15/10/2007: Refuser la misère
14/10/2007: Incroyable !
13/10/2007: Démocratie et confiance
12/10/2007: Premières investitures
11/10/2007: 22/10/07 - Pau
10/10/2007: Langues régionales
09/10/2007: Démocratie lyonnaise
08/10/2007: Convergence
07/10/2007: Motivation
06/10/2007: 04/10/07 - St Jean Luz
05/10/2007: Merci François !
04/10/2007: Initiative exemplaire
03/10/2007: 04/10/07 - St Jean Luz
02/10/2007: Cercle citoyen
01/10/2007: Outils et projets

30/09/2007: Composition du Congrès
29/09/2007: Congrès fondateur
28/09/2007: Audience
27/09/2007: Institutions
26/09/2007: Activité et retraite
24/09/2007: Liste de diffusion
23/09/2007: Dialogue
22/09/2007: Médiocrité ?
21/09/2007: 25/09/07 - Bayonne
20/09/2007: 26/09/07 - Biarritz
19/09/2007: Contact
18/09/2007: Alliances
17/09/2007: Chartes de François
16/09/2007: 16/09/07 - Seignosse
15/09/2007: 15/09/07 - Seignosse
14/09/2007: 14/09/07 - Seignosse
13/09/2007: 13/09/07 - Seignosse
12/09/2007: A demain !
11/09/2007: Rentrée politique
10/09/2007: Journée sans Sarkozy
09/09/2007: Programme de Seignosse
08/09/2007: Force du MoDem
07/09/2007: Mairie de Pau
06/09/2007: Trois ou quatre vies
05/09/2007: Synthèse
04/09/2007: Justice nouvelle
03/09/2007: Choix des dates
02/09/2007: Ecrire la politique
01/09/2007: Syndrome de l'éolienne !

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Désignation


Ecrit par BGR le 19/12/2007 à 23:30
Catégorie : Organisation locale


Bonjour,

La réunion de désignation des représentants du bureau exécutif dépatemental provisoire a eu lieu ce soir pour la cinquième et la sixième circonscription des Pyrénées-Atlantiques. Le délégué départemental, Michel Veunac, a donné quelques précisions sur le déroulement de cette désignation. Il s'agit de choisir, parmi les seuls nouveaux adhérents, quatre représentants par circonscription en respectant au mieux les règles de parité. Les 24 représentants ainsi désignés constitueront, avec les actuels représentants de l'UDF, le bureau exécutif provisoire du Mouvement Démocrate des Pyrénées-Atlantiques.

L'appel à candidature a montré que pas moins de huits militants pour chacune des deux circonscriptions souhaitaient faire partie de ces instances provisoires. Il fut donc décidé de manière consensuelle de procèder à un vote à bulletin secret.

Il est bien évident qu'en l'absence de règles formelles préétablies et statutaires, la démocratie ne pouvait s'exercer que de façon hésitante. Il est sans doute dommage que les candidats n'aient pas eu le temps de s'exprimer sur leurs motivations et sur leurs objectifs.

Rappelons-nous que ces instances ne sont que provisoires. Elles seront remplacées dans quelques mois, plus sereinement et plus démocratiquement, en respectant le formalisme statutaire qui doit être mis en place.

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


19/12/07 - Bayonne


Ecrit par BGR le 18/12/2007 à 01:30
Catégorie : Rendez-vous


Bonjour,

Les adhérents des 5e et 6e circonscriptions des Pyrénées-Atlantiques sont invités à une réunion qui permettra de désigner huit « adhérents directs » (non UDF) - 4 pour la 5e circonscription et 4 pour la 6e circonscription - qui siègeront au bureau exécutif départemental provisoire du Mouvement Démocrate.

Mercredi 19 décembre à 18 heures 30

Désignation des représentants du bureau exécutif départemental provisoire

Permanence du Mouvement Démocrate
34 place de la République

à Bayonne

Ce bureau exécutif provisoire se réunira à Lons samedi prochain en présence de François Bayrou.

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Doucement et surement


Ecrit par BGR le 17/12/2007 à 20:30
Catégorie : Organisation locale


Bonjour,

Lorsque les décisions vont dans le bon sens, il faut le dire et même l'écrire. Alors reconnaissons que les courriers et messages adressés aux instances départementales ces derniers jours ont provoqué une saine et rapide réaction de nos représentants.

Le délégué départemental des Pyrénées-Atlantiques demande à chacun des responsables de circonscription de convoquer les adhérents avant la fin de la semaine pour recevoir les candidatures des adhérents intéressés et pour désigner quatre délégués départementaux non adhérents UDF. Pour la 5e et la 6e circonscription, la réunion devrait avoir lieu le mercredi 19 décembre à Bayonne. 

Le premier Bureau départemental du Mouvement Démocrate devrait se tenir samedi 22 décembre dans la matinée sous la présidence de François Bayrou. Il sera consacré à la désignation des candidats pour l'élection au Conseil National, à la mise en place d'une commission d'investiture pour les élections locales et au calendrier de mise en place des instances départementales : conseil, bureau, président...

Doucement et surement, la démocratie trace son chemin !

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Instances provisoires


Ecrit par BGR le 16/12/2007 à 14:30
Catégorie : Organisation locale


Bonjour,

Compte tenu de l'absence d'initiative de nos instances départementales pour pratiquer la nécessaire ouverture aux nouveaux adhérents du Mouvement Démocrate, j'ai adressé ce message au président de la fédération départementale, à son délégué et au représentant de ma circonscription :

Bonjour François, Michel et Jean-René,

Dès le mois de septembre à Seignosse, François Bayrou a souhaité que le Mouvement Démocrate se dote d’instances locales provisoires associant les représentants en place de l’UDF aux nouveaux adhérents du MoDem. Cette volonté ne semble avoir eu aucun écho automnal dans notre département. Au cours du Congrès fondateur du Mouvement Démocrate début décembre, notre leader a réitéré cette demande en précisant que l’ouverture aux différentes sensibilités devait avoir lieu en décembre. Quinze jours après le Congrès et à quinze jours de l’échéance, aucune communication départementale et aucune proposition concrête !

En conséquence et afin de provoquer le nécessaire dialogue à ce sujet, je me porte officiellement candidat aux instances départementales provisoires du Mouvement Démocrate. En guise de profession de foi, je vous convie à consulter le blog où j’ai fait état de mes convictions au fil du temps et des événements durant les six derniers mois : http://bgr.zeblog.com.

Amicalement.

BGR

Adhérent N° 0000108 du Mouvement Démocrate
Militant de la 5e circonscription des Pyrénées-Atlantiques

Je crains que ce ne soit la seule méthode pour être admis à participer activement à la vie du Mouvement Démocrate au niveau départemental...

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Après le Congrès (3)


Ecrit par BGR le 14/12/2007 à 18:00
Catégorie : Général


Bonjour,

Après avoir évoqué ce qui ne me convenait pas dans le déroulement de ce Congrès je veux faire le tour des points qui sont les meilleurs espoirs pour faire de la politique autrement.

Une charte des valeurs et une charte éthique qui nous engage

Notre charte des valeurs et notre charte éthique sont évoquées dès le préambule des statuts du Mouvement Démocrate ; elles sont en conséquence essentielles. Ensuite, l'article 2 des statuts précise que les adhérents du Mouvement Démocrate s'engagent à respecter ces chartes ; elles sont en conséquence contractuelles et obligatoires. Enfin, les articles 13 et 20 des statuts prévoient que le Comité de conciliation et de contrôle veille au respect des chartes ; leur respect est en conséquence vérifiable et sanctionnable.

La volonté d'instaurer une charte des valeurs et une charte éthique qui nous engage est clairement assumée par les statuts. Je pense que ces chartes ne seront pas des voeux pieux, mais les bases solides de toute notre réflexion et de notre action.

Une fédération internet

A coté des structures locales, nos statuts prévoient l'existence d'une fédération internet. Certes, nous ne connaissons pas encore sa structure et son organisation puisque c'est le règlement intérieur qui en fixera les modalités. Mais il est important que le Mouvement Démocrate ait accepté de s'appuyer, aussi, sur les technologies contemporaines et sur une structure beaucoup plus horizontale que les structures territoriales traditionnelles.

Un rôle accru des militants

Il est indéniable que les quatre versions successives de l'avant-projet de statuts ont pris en compte une partie des propositions formulées par les militants. Le rôle des forums internet a été particulièrement important. La brièveté des délais et le côté juridique des statuts n'ont pas empêché les internautes de formuler une quantité impressionnante de propositions et même de s'organiser pour les rendre plus crédibles et plus convaincantes.

Outre les possibilités de vote pour les différentes instances, plusieurs clauses des statuts permettent aux adhérents d'intervenir dans la vie du Mouvement Démocrate. Le Congrès peut ainsi être convoqué par le quart des adhérents représentant au moins 10 départements. La Conférence nationale peut être saisie pour tout sujet intéressant la vie politique nationale ou européenne par 1% des adhérents. Il suffit de seulement 10 adhérents pour saisir le Conseil national. Le Comité de conciliation et de contrôle, notre instance judiciaire, peut être saisie par 20 adhérents.

Le Mouvement Démocrate est maintenant créé. La maison n'est certes pas encore parfaite ou idéale mais elle paraît déjà solide. C'est à nous tous de la rendre plus habitable et plus conviviale.

Ce premier cap a été franchi. Nous pouvons maintenant travailler sur notre projet...

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Après le Congrès (2)


Ecrit par BGR le 13/12/2007 à 23:00
Catégorie : Général


Bonjour,

Dans le billet précédent, je vous ai indiqué ce qui au cours de ce Congrès fondateur me paraissait intolérable pour un mouvement qui se veut démocrate. Dans le prochain message, je ferai une synthèse de ce qui me semble le plus positif. Aujourd'hui, je vais évoquer les points que je trouve largement perfectibles.

Une absence de réflexion globale sur nos structures

Avant la publication du premier avant-projet des statuts, les réflexions sur notre organisation et nos structures furent riches et nombreuses. Dès l'été, la blogosphère et les forums démocrates furent le théâtre d'échanges et de projets intéressants à ce sujet.

La publication le mois dernier d'un avant-projet très proche des statuts de l'UDF a tué la réflexion globale. La plupart de ceux qui ont voulu contribuer à ces statuts se sont heurtés au carcan de la structure proposée. Les amendements article par article ne permettaient pas une réflexion structurante qui était indispensable.

Il est dommage de ne pas avoir profité de notre naissance pour construire un nouveau monde et de s'être limité à un simple ressemelage de l'existant. Nous devrons améliorer ces structures et cette organisation pour les rendre plus démocratiques et plus efficaces pour faire de la politique autrement.

Une méthode de travail discutable

Au cours de ce Congrès auquel, je le rappelle, je n'étais pas présent, la place prise par notre leader a semble t'il été plus que prépondérante. Beaucoup ont même évoqué un rôle autocrate. Il ne faudrait pas que François Bayrou s'inspire de notre Président de la République en décidant de tout, partout, sur tout. Les qualités de notre leader sont grandes et je ne conteste pas le rôle qui doit être le sien. Le Mouvement Démocrate doit être SON parti, celui qui le ménera à la prochaine élection présidentielle. Mais le Mouvement Démocrate doit aussi être NOTRE parti, celui qui nous ressemble et qui nous rassemble.

Une absence de réflexion sur les valeurs et sur l'éthique

A Seignosse, de manière assez maladroite, François Bayrou a diffusé son projet personnel de charte des valeurs et de charte éthique. Cette initiative a eu le même effet que l'avant-projet de statuts. En ignorant largement les travaux qui avaient été réalisés durant tout l'été, elle a largement figé la réflexion et les propositions.

Le manque de temps durant le Congrès n'a pas permis de consacrer à ces pilliers essentiels de notre mouvement la réflexion qu'ils méritaient et le flux des amendements n'a pas été traité convenablement. Mais comment aurait-t'il pu en être autrement ? C'est la structure et l'organisation du Congrès qu'il faut changer afin de permettre une réflexion plus étalée dans le temps et plus ouverte à l'ensemble des militants, sans les regrouper aussi massivement.

L'idée même de vote a été écartée sur quelques sujets. Je ne pense pas que nous pourrons longtemps éluder le débat sur le cumul et le renouvellement des mandats. Je suis persuadé que c'est un des facteurs déterminant de la gangrène politique. Nous devons être novateurs et courageux sur ce sujet...

Des instances provisoires nébuleuses

Que ce soit au niveau national ou au niveau local, la mise en place des instances provisoires manque cruellement de transparence. Dans de nombreux cas et lieux, nous assistons, médusés, à une véritable razzia des postes par les caciques de l'UDF, sans consultation, sans information et sans aucun scrupule !

Certes, c'est une situation provisoire. Mais elle révèle des pratiques qui me paraissent plus féodales que contemporaines. Faire de la politique autrement, cela passe par la nécessité de désigner nos représentants et nos candidats autrement et surtout démocratiquement.

Tous ces points vont devoir provoquer une extrême vigilance de notre part et un travail de fond pour améliorer sensiblement l'essence démocrate de notre mouvement.

Si j'ai trouvé quelques points intolérables dans ce Congrès et d'autres largement perfectibles, j'estime que plusieurs avancées sont de nature à garder une certaine dose, ou une dose certaine, d'optimisme. Ce sera le thème de mon prochain billet. 

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Après le Congrès (1)


Ecrit par BGR le 11/12/2007 à 23:00
Catégorie : Général


Bonjour,

Je précise d'emblée que je n'étais pas présent au Congrès fondateur du Mouvement Démocrate. En conséquence, les opinions que je dévoile ici ne reflètent pas un vécu direct, mais seulement des impressions issues de ce que j'ai vu et lu sur cet événement essentiel dans la vie d'un groupe.

Je consacrerai trois billets pour commenter ce Congrès en commençant aujourd'hui par ce qui est le plus douloureux, c'est à dire par ce que je considère comme intolérable pour notre Mouvement Démocrate.

Un taux d'abstention de 95% !

Avec moins de 4000 votants lors du seul scrutin à bulletin secret et compte tenu des procurations, il faut admettre que ce sont seulement 2000 à 3000 adhérents qui se sont exprimés sur les quelques 80000 que compte le Mouvement Démocrate.

Que penserions nous d'un chef d'état qui serait élu par 3 à 5% de la population avec un score de 100% ?

Un débat expéditif

Notre charte des valeurs, notre charte éthique et nos statuts sont trop importants pour que l'on puisse bâcler leur préparation en moins d'un mois et voter quelques amendements en quelques heures et en même temps que le repas.

Que penserions nous d'un parlement qui agirait de la sorte ?

Nous devons trouver des solutions pour que ces deux situations ne se reproduisent plus jamais. Une saine et digne pratique de la démocratie interne doit permettre à tous les adhérents de participer au débat et au vote. Si nous ne cherchons et ne trouvons pas ces solutions, nous aurons perdu le premier espoir de tout démocrate, celui de pouvoir forger et exprimer ses convictions...

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Prochains rendez-vous


Ecrit par BGR le 10/12/2007 à 19:30
Catégorie : Rendez-vous


Bonjour,

N'oubliez pas les deux rendez-vous de cette semaine sur la côte basque :

Mardi 11 décembre à 18 heures et à 19 heures

 

Réunion mensuelle de la cinquième circonscription

Permanence UDF - MoDem
Place de la République

à Bayonne

Vendredi 14 décembre à 20 heures

 

Réunion du groupe de réflexion ProMoDem
Témoignages et Compte rendu du Congrès fondateur

Permanence UDF - MoDem
Place de la République

à Bayonne

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Reprise


Ecrit par BGR le 09/12/2007 à 23:30
Catégorie : Général


Bonjour,

Eh oui, même les séjours sous les tropiques ont une fin !

Me voici donc de retour dans le monde du travail et dans celui de la politique. Au cours de ces deux semaines d'absence, l'actualité a été tellement trépidente pour le MoDem que je vais prendre quelques jours pour l'analyser avant de la commenter.

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Pause


Ecrit par BGR le 26/11/2007 à 01:30
Catégorie : Général


Bonjour,

Durant une quinzaine de jours, je vais m'autoriser une pause qui me conduira à ne plus publier de billets sur ce blog.

Cette prise de recul me permettra de faire le point sur mes convictions militantes et de prendre quelques décisions importantes pour l'avenir. Loin du tumulte et de l'effervescence de notre Congrès fondateur je penserai néanmoins à vous tous qui oeuvrez pour un renouveau de notre démocratie.

Amicalement à toutes et à tous.

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Consommateurs


Ecrit par BGR le 25/11/2007 à 15:00
Catégorie : Général


Bonjour,

La traduction du livre de Benjamin Barber : "Comment le capitalisme nous infantilise" peut nous permettre une réflexion sur l'évolution de notre société de consommation. Ce professeur américain de sciences politiques fut un conseiller démocrate de Bill Clinton. Son livre montre comment les experts de la "mercatique" et du "marchandisage" cherchent à redonner aux adultes les goûts et les habitudes des enfants, afin de pouvoir vendre à tous, la profusion assez inutile de gadgets et de biens de consommation qui ne répondent à aucun besoin discernable.

Si le capitalisme de Rockefeller ou de Henry Ford était inventeur et tentait de répondre aux besoins de l'Humanité, le capitalisme d'aujourd'hui serait devenu dangereux pour la démocratie. En faisant de nous des consommateurs avant tout, le capitalisme impose la logique du "je veux" propre aux enfants, contre celle du "nous voulons" des citoyens adultes.

Une bien saine lecture...

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Avant le Congrès


Ecrit par BGR le 24/11/2007 à 23:30
Catégorie : Chartes et statuts


Bonjour,

Voici un texte publié sur e-soutiens. Il a été écrit par François Duran qui a beaucoup contribué au cours des derniers mois à enrichir le débat sur les chartes et sur les statuts.

JUSTE QUELQUES OBSERVATIONS AVANT LE CONGRES…

Chers amis démocrates,

Depuis le temps que nous nous connaissons et que nous nous croisons, voire que nous croisons le fer, sur ce site ou ailleurs et même, pour certains, dans le monde réel (et oui, contrairement à une croyance répandue, le militant actif peut l’être sur la toile et sur le terrain, l’un n’excluant pas l’autre, bien au contraire), je voudrai vous parler sincèrement du désarroi qui m’envahi à l’approche de ce Congrès fondateur.

Après une longue période de silence et d’observations, je ne peux me retenir plus longtemps et me sens obligé de partager avec vous les doutes qui sont les miens, à la fois pour tenter d’y trouver des réponses et, aussi, un soutien de la part de ceux qui comprennent (ou pas d’ailleurs) mes sentiments.

Totalement novice dans l’engagement politique actif avant les dernières présidentielles, j’ai pu voir la montée en puissance de notre Mouvement, son ascension vers les cimes puis sa stagnation et, hélas, ce qui s’apparente fort, aujourd’hui, à un certain déclin, sans doute pas inexorable mais en tout cas bien réel.

A ce sujet, je ne peux m’empêcher de faire la comparaison entre cette aventure Démocrate et une liaison amoureuse qui approcherait dangereusement de son terme : après des débuts intenses, passionnés, on passe progressivement par une période de tranquille félicité qui peut durer pour toujours. Malheureusement, dans bien des cas, la lassitude puis l’agacement vis-à-vis des manières de l’autre peuvent s’installer avant de céder la place à une morne lassitude, un désamour qui se refuse à dire son nom jusqu’à ce que la passion ne se réveille à nouveau, qu’on choisisse de préférer la solitude à un amour non partagé ou qu’un autre ne vienne remplacer l’être aimé défaillant…

Mais cessons les métaphores et venons en au Congrès : mais qu’est ce que je dois penser de ce « machin » que j’appelai, pourtant, de mes vœux les plus ardents il y a quelques mois ?

Car certains points me posent de graves problèmes. Permettez moi de vous dire lesquels.

1. Les Chartes :

La Charte Ethique a toujours été, dans mon esprit, LE document primordial, le texte fondateur qui devait permettre de nous distinguer une bonne fois pour toutes des autres partis, rendus obsolètes, ou tout comme, par notre positionnement original et par cet engagement solennel que nous devions prendre, à la face du pays et de nos adversaires stupéfaits, de changer radicalement de mœurs politiques, d’actions politiques, tout simplement de la façon de voir, de concevoir et d’agir la politique.

De cette charte révolutionnaire, au bon sens du terme, tout le reste, ou presque, devait découler : les statuts, les investitures, l’implication des militants, la façon de mener les campagnes. Cette charte devait être la pierre sur laquelle nous allions bâtir notre église, un sanctuaire bienveillant où tous les citoyens, d’où qu’ils viennent, pourraient se retrouver et communier dans une même espérance : le rassemblement des énergies positives, au delà des clivages, un vaste Mouvement désintéressé et fécond qui allait radicalement modifier la donne nationale voire même, pourquoi pas, au-delà. Nombreux sont ceux qui ont travaillé dans ce sens en produisant et en amendant, dans la transparence et l’écoute attentive d’autrui, des textes de grande qualité. Voyant tant de volonté déployée et tendue vers un même but, le résultat ne pouvait qu’être formidable.

Mais, pour le coup, ce sont mes espoirs qui ont rapidement été frappé d’obsolescence.

Car, à Seignosses, en lieu et place des deux chartes exigées, deux courts textes nous sont peu miraculeusement tombés du ciel. Deux feuillets sympathiques, gentils, passe-partout, dégoulinants de bons sentiments et dont on sent, rien qu’à les lire, qu’ils tiendront plus des vœux pieux que des fermes engagements ou des serments solennels que j’avais en tête. Du reste, quasiment n’importe quel parti politique pourrait faire sien ces deux inutilités tant elles sont mornes et plates. Et c’est bien là que le bât blesse, car ce qui convient aux partis « d’avant » le Mouvement Démocrate ne saurait lui convenir demain tant il s’est engagé à ne plus faire de la politique comme autrefois.

Je ne voterai pas POUR ces deux textes, non que je sois CONTRE (peut on être contre la paix dans la monde ? Contre le bonheur universel ? Contre la libération d’Ingrid Bétancourt ? De telles évidences n’entraînent même pas le débat…) mais parce que je pense qu’ils ne correspondent pas à l’idéal du Mouvement Démocrate, idéal réaliste qui nous a été promis et que nous avons choisi de porter, tous ensemble et sans rien réclamer en retour.

2. Les statuts :

J’ai infiniment de respect et d’admiration pour tous ceux qui ont travaillé d’arrache-pied pour décortiquer, discuter, amender, modifier les statuts qui nous avaient été soumis aux départs : merci Marie Laure, Danièle, Franz, Farid et tous les autres, innombrables, que j’oublie et qui ont donné de leur temps, de leur énergie et de leur intelligence pour améliorer ce document inepte.

Mais, on aura beau repeindre de toutes les couleurs et décorer des plus beaux meubles la plus affreuse des maisons, elle n’en perdra rien de sa laideur intrinsèque. C’est tout le processus, à la base, qui est vicié. Dés lors, améliorer les détails revient à poser un pansement sur une jambe de bois ou, au mieux, à administrer à un malade un placebo.

Qu’on me comprenne bien : je ne dis pas que ces statuts sont scandaleux ou abominables. Du reste, ils conviennent parfaitement à n’importe quel petit parti fédéral qui, le derrière entre deux chaises, compose et louvoie pour espérer récolter quelques miettes d’un pouvoir inaccessible que, de toute façon, il choisit d’emblée de laisser à d’autres. Simplement, ils ne sont pas dignes du Mouvement Démocrate tel qu’il nous a été promis et tel que nous avons choisi de le porter, tous ensemble et sans rien réclamer en retour.

Alors, V1, V2, V3, V8 ou V quarante-douze, je ne voterai pas POUR ces statuts car, sur ma carte d’adhérent, il y a écrit Mouvement Démocrate et non pas « Petit parti politique qui n’a surtout pas l’ambition de devenir un jour majoritaire ».

3. L’organisation du Congrès :

Est il réellement nécessaire de tourner le couteau dans la plaie ?

Entre le fait de devoir payer pour participer (un comble !), le Règlement Intérieur (aussi pénible à lire dans sa forme qu’il est instructif sur le fond), l’organisation opaque (pour rester poli) des scrutins, j’en passe et des meilleurs, n’en jetez plus, la coupe est pleine…

A l’examen, de deux choses l’une : soit les organisateurs pensent bien faire en toute bonne foi et cela présage des lendemains électoraux douloureux pour le Mouvement, parce qu’avec de tels stratèges et tacticiens aux manettes, Mr Sarkozy voire même le PS n’ont pas de soucis à se faire dans l’immédiat (du reste, il faut bien reconnaître qu’ils ne s’en font guère à notre endroit…). Soit, plus subtil, tout cela a été planifié par quelques détestables Machiavel de supérettes afin de rebuter au maximum les ultimes courageux qui auront le culot de se déplacer pour exiger ce qu’on leur a promis. Ainsi, dans cette méchante hypothèse, le but serait de faire fuir le manant trop exigeant afin que tous ces braves gens se retrouvent enfin en bonne compagnie, la seule qu’ils supportent en fait : la leur, loin de ces enquiquineurs de nouveaux adhérents (qui leur permettent néanmoins, notons le bien, par leurs voix et leurs cotisations de mener un train de vie que doivent leur envier beaucoup desdits adhérents).

Enfin, troisième possibilité, la plus plausible à mon humble avis : la vérité se situe entre ces deux extrêmes, incompétence délibérée ou naïve, au gré des différentes factions qui s’opposent à l’intérieur de l’appareil.

ET APRES LE CONGRES ?

Plus je l’observe ce Mouvement, plus il me fait penser à l’armée française de 1940 : des troupes nombreuses et valeureuses, mais usées par l’inaction ou des actions ineptes ; du matériel de qualité (supérieur à celui de l’adversaire) mais employé en dépit du bon sens ; de courageux penseurs doctrinaux, profondément novateurs, mais à qui les décideurs réservent leur mépris le plus épais ; un état-major expérimenté mais divisé et qui ne parvient pas à s’adapter à la nouvelle donne stratégique, les uns travaillés par de sombres pulsions défaitistes qui ne demandent qu’à s’éveiller sitôt les premières difficultés venues (n’est ce pas Mr Cavada ?), les autres s’enferrant dans des plans absurdes qui portent la défaite en eux mais dont, par rigidité et aveuglement, ils ne veulent sortir (j’ai bien des noms en tête mais je préfère les garder par devers moi pour le moment…). Enfin, un chef qui ne parvient pas à trancher, tergiverse, hésite, s’entoure mal ou s’isole, n’écoute pas ou n’entend pas les bons ; bref, quelqu’un de bien mais qui a perdu la foi et qui, de facto, n’est plus en mesure d’exercer cette tâche qui exige tant : le Commandement.

Et voilà comment l’une des armées les plus puissantes du monde, sur le papier, s’effondre en quelques semaines, minées de l’intérieur.

Mais revenons en au Modem et en 2007. Suis-je pessimiste ? Non, car les forces éveillées par François Bayrou ne disparaîtront pas si facilement. Suis-je optimiste ? Pour le Congrès, pas vraiment, tant les choses semblent jouer d’avance mais pour l’avenir, oui assurément.

Maintenant, si nous voulons survivre et, surtout, prospérer après Villepinte, nous avons besoin d’un minimum d’éléments indispensables qui font cruellement défaut en ce moment. En particulier, il nous faut un Chef déterminé entouré d’un Etat-major compétent et dévoué car un mouvement politique n’est pas une association de quartier ou un club de bridge, c’est une armée de civils qui, utilisant la conviction inébranlable de ses membres, doit faire la preuve de la force de sa volonté pour l’emporter sur ses adversaires.

Je ne peux que supplier François Bayrou, que je regarde toujours comme notre leader naturel et évident, de redevenir l’homme qu’il fut en avril, qu’il est sans doute en réalité : fort, déterminé, habile. Un homme qui arrache l’initiative et non quelqu’un qui se laisse bousculer par les événements.

De même, je le supplie de s’entourer des meilleures personnes possibles : qu’il puise enfin dans le vivier des nouveaux adhérents pour constituer une partie de sa structure de commandement, il y trouvera plus d’or que de plomb...

JUSTE QUELQUES OBSERVATIONS AVANT LE CONGRES

Que nous partagions ou non les idées et conclusions de François Duran, je pense qu'il est urgent que les démocrates s'expriment et prennent en main leur destin... Le Congrès n'est certes pas la dernière occasion, mais c'est une étape importante sur le chemin vers un grand Mouvement Démocrate.

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Pour les statuts


Ecrit par BGR le 22/11/2007 à 23:30
Catégorie : Chartes et statuts


Bonjour,

Dans quelques heures, nous ne pourrons plus proposer de nouvelles modifications pour l'avant-projet des statuts du Mouvement Démocrate.  Aussi je me limite à quelques propositions que je vais transmettre cette nuit aux instances chargées de l'ultime version de l'avant-projet.

Petite remarque, sur la forme, il serait utile de choisir une utilisation constante des majuscules en début des pseudos noms propres. Soit on met une majuscule pour chaque terme important (Bureau National, Comité de Conciliation et de Contrôle...), soit on ne met qu'une seule majuscule ( Conférence nationale, Comité exécutif...). Il suffit de choisir et d'appliquer la règle partout.

Article 4 - Adhésion

Je pense que l'ajout de "et de l'article 1 des présents statuts" est une mauvaise idée. Cela permet la double appartenance que personnellement je ne souhaite pas.

Article 8 - Le Congrès

Si nous voulons que le Congrès soit le reflet des adhérents du Mouvement Démocrate, il est indispensable de prévoir des mécanismes qui assurent une participation massive. Je rejette CATÉGORIQUEMENT un Congrès qui aboutit à des votes ou moins de 10% - voire moins de 5% - des adhérents vont s'exprimer.

Aussi, je propose qu'un quorum soit institué et que les suffrages exprimés ne puissent être inférieurs à 50% des adhérents. Pour satisfaire cette obligation, il faut mettre en place des mécanismes de vote adaptés aux contraintes économiques, professionnelles et familiales des adhérents.

Je propose un Congrès en deux temps :

  • Une partie "présentielle" pour le débat et le vote sur chaque article ou amendement
  • Une partie "non présentielle" dans la semaine suivante, par correspondance ou par internet, pour l'adoption référendaire du texte final et pour l'élection du Président

Article 12 - Le Président

"Il convoque et préside le Congrès, la Conférence Nationale, le Bureau National et le Comité Exécutif, fixe leur ordre du jour."

Cette phrase concentre une énorme partie des pouvoirs en un seul homme. Elle ne respecte pas la plus élémentaire séparation des pouvoirs exécutif et législatif. En outre chacun sait que le contrôle de l'ordre du jour aboutit à un pouvoir de blocage qu'il ne faut pas réserver à une seule personne, quelles que soient ses qualités.

Article 13 - Le Trésorier

Il est "piquant" de constater que les rédacteurs de ces statuts ont oublié que cet acteur essentiel dans les tâches de gestion doit être nommé ! Je propose que ce soit le Bureau National, sur proposition du Président, qui nomme le Trésorier.

Article 15 - Le Conseil Stratégique

Cet organe national n'est pas repris dans l'article 7. Il n'est pas démocratique et son rôle est particulièrement imprécis. Je suis résolument hostile à sa présence dans le Bureau National et je demande à ce qu'un nombre maximal de membres soit précisé.

Article 17 - La Fédération des Élus Démocrates

Le mot "strates" doit pouvoir trouver un synonyme plus élégant !

Article 23 - Modifications des statuts

Je ne pense pas qu'il soit judicieux de renforcer la majorité requise. En outre, je crois qu'il est nécéssaire de prévoir un droit de proposition par x% (entre 5 et 10 ?) des adhérents issus de x fédérations (entre 10 et 20 ?).

Cet troisième version de l'avant-projet des statuts du Mouvement Démocrate est un progrès par rapport aux versions précédentes. Mais la volonté démocratique reste insuffisante et ce sont surtout les idées nouvelles qui font défaut. Nous sommes encore assez loin de l'immense espoir de faire de la politique autrement.

Pour finir sur une note positive, je trouve que la place faite à la Charte des Valeurs, à la Charte Éthique et à leur respect est la plus noble avancée de nos futurs statuts.

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Ultime avant-projet


Ecrit par BGR le 21/11/2007 à 12:30
Catégorie : Chartes et statuts


Bonjour,

Voici la troisième version de l'avant-projet de statuts pour le Mouvement Démocrate :

Avant-projet (Version 3)

Une première lecture montre une progression vers un peu plus de démocratie.
Nous avançons doucement vers une organisation assez peu différente de celle de l'UDF.

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Déroulement des Congrès


Ecrit par BGR le 20/11/2007 à 23:30
Catégorie : Général


Bonjour,

Voici enfin quelques informations sur le déroulement des Congrès de l'UDF et du Mouvement Démocrate :

Règlement intérieur du Congrès UDF
Règlement intérieur du Congrès MoDem

Ça se précise petit à petit...

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Quelle démocratie ?


Ecrit par BGR le 19/11/2007 à 23:30
Catégorie : Général


Bonjour,

Avant le Forum des démocrates de Seignosse de cet été, j'avais déjà évoqué les difficultés de la notion classique de congrès peu adaptée à l'esprit démocrate à cause des contraintes financières, professionnelles ou familiales qui pèsent sur la participation de chaque adhérent.

Congrès et démocratie

A la veille de notre Congrès fondateur, j'ai la nette impression que rien n'a changé. Il est toujours aussi inacceptable que quelques 2 000 ou 3 000 adhérents, qui ne représentent guère plus de 3% du Mouvement Démocrate, puissent décider de notre avenir commun.

Que faut-il penser d'un scrutin avec 97% d'abstention ?
Ne serait-ce pas une parodie de démocratie ?

Je ne crois pas qu'il faut incriminer le manque de motivation, de civisme ou de citoyenneté de ceux qui n'iront pas au Congrès. Si de tels cas existent, ils sont marginaux dans un Mouvement Démocrate où le volontarisme est un facteur déterminant. C'est la forme de ce Congrès, centralisée et présentielle, qui aboutit à cette situation regrettable.

Ce que j'ai lu au cours des derniers jours n'est pas réjouissant. Il n'y aurait pas de vote par correspondance, pas de vote par internet et les procurations seraient limitées à une par participant. Si le vote par procuration n'est pas un modèle de démocratie, je crois qu'il est indispensable de prévoir des mécanismes qui permettent à chaque adhérent de participer au scrutin sans se déplacer physiquement à plus de quelques dizaines de kilomètres de son lieu de vie.

Lors de la création du Mouvement Démocrate, François Bayrou avait solennellement évoqué sept principes dont je me permets de citer le premier :

" Le Mouvement démocrate est un mouvement de citoyens actifs. On n’y adhère pas pour seulement pour soutenir, pour être des supporters, mais pour participer à la mesure de ses forces et de sa disponibilité, pour construire des idées, un programme, des équipes. "

Si nous voulons faire de la politique autrement, il nous faut veiller à ce que ce soit 100% des adhérents qui puissent s'exprimer et participer activement à notre Congrès fondateur et à nos futures consultations nationales.

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Organisation


Ecrit par BGR le 17/11/2007 à 11:30
Catégorie : Chartes et statuts


Bonjour,

Les démocrates qui travaillent actuellement sur nos futurs statuts sont nombreux et motivés. Ceci est d'autant plus utile, pour amender l'avant-projet publié par nos instances nationales, que celui-ci se révèle surtout comme un copié-collé décevant des statuts de l'UDF. Personnellement, j'approuve avec force cette soif de novation et cet engagement pour construire un Mouvement Démocrate qui nous ressemble.

Hélas, le carcan dans lequel s'inscrit l'avant-projet limite fortement les possibilités de propositions novatrices. Il est toujours difficile de faire preuve d'imagination lorsque les modifications doivent s'inscrire dans des articles déjà intégralement rédigés.

Pour ma part, le système d'organisation proposée ne me convient pas du tout. Il ne prend pas suffisamment en compte nos deux objectifs essentiels. Le Mouvement Démocrate doit être une force de propositions et de projets politiques. Mais le Mouvement Démocrate doit aussi être une force de combat électoral. Ces deux objectifs requièrent, à mon sens, des organisations très différentes.

Une organisation PERMANENTE de dialogue politique !

Le dialogue des démocrates doit aboutir à des propositions, à des projets politiques et même à un véritable projet de société. Pour converger vers les meilleures solutions, nous avons besoin de la contribution de chaque militant et même de chaque citoyen. Les structures de dialogue doivent faire appel à beaucoup d'horizontalité et s'affranchir des règles hiérarchiques. Chaque idée, chaque proposition doivent être analysées pour contribuer au projet global. Nous pouvons (devons) nous enrichir par nos différences.

Au niveau local, il faut s'appuyer sur les régions et sur les intercommunalités. Il faut privilégier les bassins de vie pour créer des groupes démocrates homogènes dont la taille soit orientée vers l'efficacité. Je pense qu'il serait opportun de fixer un nombre minimal et un nombre maximal d'adhérents par groupe local.

L'idée de groupes thématiques nationaux doit aussi être retenue. En s'appuyant sur les technologies actuelles de communication, ces groupes pourraient rassembler les meilleurs experts et les adhérents passionnés par un thème précis. Chaque événement important de notre vie politique, économique, sociale et culturelle verrait se mettre en place un groupe de réflexion qui apporterait à nos instances exécutives une force de proposition appréciable.

Une organisation TEMPORAIRE de combat électoral !

Avant chaque élection, le rôle d'un parti politique change. Il n'est plus question de discuter sans fin et de refaire le monde, il faut convaincre les électeurs et gagner les élections.

Une structure locale temporaire correspondant au découpage géographique de l'élection se met en place à six mois de chaque élection. L'investiture du candidat est la première procédure à mettre en oeuvre. Elle doit préserver la volonté stratégique du MoDem et la volonté démocratique des adhérents. L'investiture démocratique d'un candidat lui confère une légitimité nouvelle. Le candidat s'engage envers le Mouvement Démocrate et dirige la campagne électorale. Les adhérents démocrates de la zone électorale concernée s'engagent envers le candidat et apportent leur soutien.

L'efficacité requiert une organisation verticale et hiérarchique. C'est l'unique moyen de présenter à l'électeur un message clair et unitaire.

J'ai conscience que nous ne pourrons pas mettre en place une telle organisation dans les prochains jours. Elle demande une réflexion qui dépassera largement l'échéance de notre Congrès fondateur. Je garde l'espoir que nous saurons inscrire dans nos statuts une réelle possibilité d'évolution vers une organisation plus démocratique, plus novatrice et surtout plus efficace pour la réalisation de nos objectifs.

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


23/11/07 - Bayonne


Ecrit par BGR le 15/11/2007 à 22:30
Catégorie : Rendez-vous


Bonjour,

Le groupe de réflexion ProMoDem organise une nouvelle réunion de préparation pour le Congrès fondateur du Mouvement Démocrate. Le débat sera principalement consacré à la charte des valeurs et à la charte éthique.

Vendredi 23 novembre à 20 heures

Préparation du Congrès fondateur du Mouvement Démocrate

Permanence UDF - MoDem
34 place de la République

à Bayonne

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


21/11/07 - Bayonne


Ecrit par BGR le 14/11/2007 à 21:30
Catégorie : Rendez-vous


Bonjour,

Une réunion commune des militants et sympathisants des 5e et 6e circonscriptions des Pyrénées-Atlantiques aura lieu le mercredi prochain. Nous y parlerons de la situation politique locale, du prochain congrès, des élections municipales et cantonales de mars 2008. Cette rencontre se terminera autour du verre de l’amitié.

Mercredi 21 novembre à 19 heures

Réunion d'information des militants et sympathisants des 5e et 6e circonscriptions

Permanence UDF - MoDem
34 place de la République

à Bayonne

Venez nombreux !

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Divergences


Ecrit par BGR le 13/11/2007 à 12:30
Catégorie : Général


Bonjour,

Corinne Lepage a répondu aux questions de Sylvain Lapoix, journaliste à Marianne :

Le 7 novembre, le Modem a rendu publics ses statuts et vous a associée à leur élaboration. Vous vous êtes alors fendue d'un communiqué pour expliquer que Cap 21 ne s'était pas mêlé à l'élaboration de ces statuts : pourquoi n'avez-vous pas voulu y être associée ?

J'ai participé à deux réunions auxquelles François Bayrou m'a très correctement conviée. Ce que j'ai dit c'est que ce qui en était sorti n'était pas ce sur quoi nous nous étions mis d'accord au cours de ces réunions. En réalité, les statuts qui en sont sortis, tout du moins le projet de statut, est un quasi copié-collé des statuts de l'UDF. Nous sommes très enthousiastes, et ce depuis le début, dans la création du Modem parce que nous pensons qu'un mouvement démocrate pourrait être quelque chose de profondément révolutionnaire, au sens le plus noble du terme, dans la vie politique française, en tant qu'il serait un vrai mouvement démocratique. Mais nous pensons qu'on ne peut pas exiger de promouvoir la démocratie à l'extérieur si on ne commence pas par s'appliquer à soi-même les règles démocratiques. Dans un parti politique, pour nous, les règles démocratiques ça veut dire utiliser au maximum le système de l'élection.

Or, dans les statuts qui nous sont proposés, c'est en réalité le président, élu pour trois ans, qui a tous les pouvoirs et qui nomme, en particulier, le comité exécutif qui va l'entourer et une grande partie du bureau politique, et cela ne nous paraît pas compatible avec les principes pour lesquels nous nous battons. J'ajoute à cela, et je l'avais dit à Seignosse (lors de l'université d'été du Modem, NdR), que nous sommes énormément attachés à la collégialité et que je ne trouve pas que les statuts, ni le fonctionnement actuel, soient réellement collégiaux. J'ajoute enfin que si moi-même et mes amis de Cap 21 sommes en politique, c'est pour défendre un projet de développement durable. Or, en l'état, je ne vois pas dans les grands objectifs programmatiques que se donne le Modem, si tant est qu'il y en ait, cet objectif-là comme étant l'objectif majeur, celui qui englobe les autres.

Pourquoi, à votre avis, y'a-t-il eu ce virage par rapport à l'intention de départ du Mouvement démocrate ?

La situation de François Bayrou n'est pas facile, il essaie de contenter un peu tout le monde. Il y a des pressions très fortes des anciens UDF qui, visiblement, accepteraient que l'UDF disparaisse, tout simplement parce qu'ils ont obtenu de pouvoir rester très largement aux commandes. Et nous le voyons dans plusieurs villes de France : il y en a où ça se passe très bien, je pense par exemple à Nantes. Il y en a d'autres, en revanche, où les Modem et Cap 21 ont beaucoup de mal à pouvoir participer aux débats qui sont organisés par les anciens UDF.

Est-ce que pour vous cela pourrait être dommageable à l'organisation interne des élections municipales ?

Le Modem a une vraie difficulté, c'est que nous sommes pris par le temps et les statuts que nous construisons, et là je suis d'accord avec François Bayrou, ne peuvent pas s'appliquer aux élections municipales que nous préparons. Il n'en demeure pas moins que ces élections doivent être faites dans un très grand souci de transparence et d'égalité des armes entre tous les adhérents, ce qui ne me paraît pas tout à fait être le cas.

Est-ce que ce constat pourrait amener à modifier la nature des accords entre Cap 21 et le Modem ?

Nous sommes toujours partie prenante à la fondation du Modem mais j'ai reçu un mandat pour participer à la fondation du Modem qui impliquait une autonomie financière et le respect des grandes orientations de notre programme. Cette autonomie financière reposait sur un engagement écrit. Nous avons renoncé, parce que François Bayrou le souhaitait, à un système confédéral, et donc nous sommes d'accord pour un parti unitaire, et je l'ai dit très clairement, mais en revanche ce que nous représentons au sein du Modem, c'est à dire cette image écologique, très grande exigence de collégialité… c'est pour nous la pierre angulaire, notre raison d'y être et c'est la raison d'y être de nombreux militants.

Interview de Corinne Lepage par Marianne

Il semble bien que Corinne Lepage ne soit pas tout à fait sur la même ligne que François Bayrou.

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


12/11/07 - Bayonne


Ecrit par BGR le 12/11/2007 à 23:30
Catégorie : Rendez-vous


Bonjour,

Voici le compte rendu, qui ne prétend absolument pas à l'exhaustivité, d'une réunion du groupe de réflexion ProMoDem tenue ce soir à Bayonne par une vingtaine d'adhérents de la côte basque. Les futurs statuts du Mouvement Démocrate ont été le principal sujet du débat.

Les discussions sur l'article 1 et sur l'article 25 relatives à la place et au rôle de l'UDF et de CAP 21 dans le MoDem ont été longues et animées. Mais la complexité du sujet n'a pas permis de dégager une tendance générale suffisamment précise.

Article 16 : Fédérations

Pourquoi le département ?
Certains préfèrent une structure basée sur la région et l'intercommunalité.
D'autres évoquent une structure s'appuyant sur les bassins de population.

Article 18 : Mouvements associés

La reconnaissance des groupes de réflexion est appréciée.
Par contre la notion d'agrément et surtout de contrôle par le bureau politique est rejetée.
L'utilisation de l'expression "courants de pensée" est diversement appréciée.

Article 23 : Modifications des statuts

Un pourcentage, à déterminer, d'adhérents représentant un nombre significatif de fédérations doit pouvoir proposer des modifications des statuts.

Article 24 : Règlement intérieur

même remarque.

Réflexion globale :

Finalement c'est un parti comme avant !
Le règlement intérieur est cité de nombreuses fois, mais nous ne l'avons pas vu.
Et le non-cumul des mandats ?

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Logement


Ecrit par BGR le 11/11/2007 à 21:00
Catégorie : Général


Bonjour,

Les conditions de l'hébergement "provisoire" des plus démunis d'entre-nous sont un scandale permanent qui dure depuis de trop nombreuses années. Pour parer au plus pressé, des chambres d'hôtel souvent infâmes et insalubres sont louées à des coûts exorbitants et payées par les services sociaux de l'état ou des collectivités locales.

Il faut que cela cesse !

Les sommes ainsi dépensées en notre nom servent à héberger les plus nécessiteux dans des conditions honteuses.
Les sommes ainsi dépensées en notre nom servent à enrichir des tenanciers peu scrupuleux.

Je sais que les difficultés sont nombreuses et qu'il ne suffit pas de dénoncer ces pratiques pour résoudre le problème d'un coup de baguette magique. Mais c'est à des dossiers de cette gravité que nous devons mesurer notre humanisme et notre efficacité.

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Droit à l'évolution


Ecrit par BGR le 10/11/2007 à 09:30
Catégorie : Chartes et statuts


Bonjour,

En tout état de cause, je pense qu'à trois semaines du Congrès fondateur du Mouvement Démocrate, il faut impérativement préserver l'avenir en inscrivant dans nos statuts, rédigés dans l'urgence, une possibilité d'évolution réelle, réaliste et démocratique de nos textes fondateurs.

Qui doit PROPOSER des modifications ?

Je pense que c'est à ce niveau qu'il faut la plus large ouverture démocratique. Il faut que l'exécutif et le législatif aient des droits équivalents. Mais le plus important c'est que les adhérents conservent un droit d'initiative et de proposition.

Qui doit DÉCIDER des modifications ?

Je ne suis pas certain que le Congrès soit la meilleure enceinte pour décider des statuts. J'ai peur que ce choix, par sa lourdeur et par son coût, aboutisse à ne jamais changer les statuts. Je préfèrerais que les statuts soient modifiés par notre organe législatif et que ce dernier ait la stricte obligation de se prononcer sur toutes les propositions soumises.

Si nous souhaitons une plus large démocratie, nous pouvons toujours soumettre le texte issu de nos instances législatives à un simple référendum des adhérents.

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Rendez-vous !


Ecrit par BGR le 09/11/2007 à 23:30
Catégorie : Rendez-vous


Bonjour,

N'oubliez pas les deux rendez-vous de la semaine prochaine sur la côte basque :

Lundi 12 novembre à 20 heures

 

Réunion-débat pour la préparation du Congrès

Permanence UDF - MoDem
Place de la République

à Bayonne

Mardi 13 novembre à 19 heures

 

Réunion mensuelle de la cinquième circonscription

Permanence UDF - MoDem
Place de la République

à Bayonne

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Faut-il refuser ?


Ecrit par BGR le 08/11/2007 à 23:30
Catégorie : Général


Bonjour,

Avec son accord, je publie le message que m'a adressé Albert de Surgy, militant démocrate des Pyrénées-Atlantiques :

Refusons l’avant projet de statuts préparé sans notre collaboration

Plutôt que de travailler à la rédaction d’amendements éventuels, article par article, je pense qu’il convient de refuser en bloc les statuts qui nous sont proposés car, dans leur esprit, ils sont trop éloignés (tant dans leur contenu que dans la procédure d’adoption qui nous est proposée) de l’idéal démocratique que Fr. Bayrou nous avait fait miroiter.

1°) En vertu des articles 9, 10 et 11,ceux qui dirigeront le Mouvement ne seront pas les représentants des adhérents mais du petit nombre de ceux d’entre eux (élus divers, membres désignés par le chef ou par les partis fondateurs) qui ambitionnent d’accéder à un poste ou sont prêts à renier leur parole pour le conserver.

2°) En vertu de ces mêmes articles et de l’article 25, il est installé au sein du Mouvement une division d’au moins trois ans (devant donc durer jusqu’à l’approche des prochaines présidentielles !) et une inégalité de droit inadmissible entre adhérents. Les personnes de sensibilité UDF ou CAP 21 devraient pouvoir s’accommoder de l’article 18, c’est-à-dire renoncer à leur appartenance à un parti politique distinct et transformer celui-ci en mouvement associé pouvant tenir à loisir, en dehors du Mouvement Démocrate, des réunions particulières.

3°) En nous présentant un projet de statuts (inspiré de ceux de l’UDF qui sont appropriés à un parti de notables) deux semaines seulement avant que, parmi des propositions d’amendement, ne soient choisies (par un comité désigné par un président s’étant jusqu’ici montré sourd à toutes les demandes et observations lui ayant été adressées) celles jugées dignes d’être mises au vote le jour du congrès, on se moque de nous.

Ce n’est pas en un laps de temps aussi court que des débats sérieux peuvent être engagés sur une question aussi importante alors même qu’on a pris soin de ne pas nous organiser correctement à cet effet, nous laissant dans l’ignorance de ce qui se tramait derrière notre dos. De surcroît personne ne nous a précisé comment seront votées les propositions d’amendements agréées : par les seuls adhérents présents au congrès ou par tous les adhérents, en signant des procurations ou en utilisant leurs cartes du MoDem ?

Je suis donc favorable au dépôt d’une motion qui, après le vote des deux chartes,

- rejetterait à une date ultérieure le  vote des statuts par l’ensemble des adhérents,

- déciderait de ne les voter les statuts qu’après que des débats dignes de ce nom aient eu lieu entre tous les adhérents du  MoDem au sein des groupes locaux ou de groupes spécialisés.

- désignerait un comité d’organisation de ces débats et du vote qui les suivrait,

- prévoirait également l’élection d’un comité représentatif de toutes les sensibilités pour effectuer un tri parmi les propositions présentées, synthétiser certains d’entre elles et en améliorer la rédaction.

Albert de Surgy

Voici la réponse que je lui ai adressée :

Globalement, je partage ton point de vue sur cet avant-projet. il manque cruellement d'imagination démocrate puisqu'à quelques détails près il reprend les Statuts de l'UDF. On trouve trop souvent un report de règles essentielles vers un règlement intérieur dont on ne sait rien. En outre, on peut déplorer une absence totale de cette horizontalité pour laquelle beaucoup ont plaidé depuis le début de l’été.

Pourtant, je me battrai jusqu’au 20 novembre pour essayer de faire évoluer ce projet dans la bonne direction. En tout état de cause, je pense qu’il faut impérativement imposer un article qui permette de faire évoluer TOUS nos textes fondamentaux à l’initiative des adhérents. Si nous n’avons pas la possibilité d’avoir, maintenant, les statuts que nous espèrons, il serait dramatique que des statuts préparés « à la va vite » et amendés « à la hussarde » puissent être figés dans le temps.

Et voici son dernier message :

Je me "battrai" moi aussi comme je le peux.

Mais comment nous unir pour présenter des amendements suffisamment soutenus pour les faire admettre ? Notamment, comment en définir un qui, comme tu l'as proposé, permettrait de faire évoluer tous nos textes fondamentaux à l'initiative des adhérents ?

Je crains néanmoins que nous nous fassions avoir.

C'est pourquoi la solution de reporter l'adoption définitive des statuts après une phase d'élaboration et de vote vraiment démocratique me paraissait parer le mieux au risque de ce qui m'apparaîtrait comme une catastrophe.

Si tu veux bien publier mon message et ta réponse sur ton blog, je pense que cela pourrait faire avancer le débat.

Albert de Surgy

J'ai également des inquiétudes quant aux conséquences de ce Congrès fondateur.

Le 2 décembre est déjà une date importante de notre histoire pour au moins trois raisons que vous saurez retrouver. J'aimerais tant que le 2 décembre soit aussi le jour de naissance d'un Mouvement Démocrate qui marquera l'histoire pour son irrésistible respect de l'Homme, de l'Humanité et de l'Humanisme.

Le dialogue et les propositions peuvent se poursuivre sur ce blog, bien que ce ne soit pas très pratique.

Quelques liens utiles :

Amendement des statuts
e-soutiens
Des démocrates (Egroupware / modem / statuts2007)

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Premières impressions


Ecrit par BGR le 07/11/2007 à 20:00
Catégorie : Chartes et statuts


Bonjour,

Avant de me lancer dans des commentaires de l'avant-projet, article par article, j'ai pris le temps de lire et de relire le texte qui nous est soumis. Voici les trois points qui m'ont le plus marqué :

  • Un manque d'imagination démocrate puisqu'à quelques détails près on reprend les Statuts de l'UDF
  • Un report important de règles essentielles sur un Règlement intérieur dont on ne sait rien
  • Une absence (quasi) totale de cette horizontalité pour laquelle beaucoup ont plaidé ici et ailleurs

Ce n'est pas l'outil dont nous avons besoin pour que la politique ne soit plus jamais comme avant...

Ça c'est pour l'aspect critique. Pour l'aspect constructif, je vais passer en revue les articles en commençant par l'article 13. C'est un bon chiffre, il en laisse une douzaine avant et une autre douzaine après, je le trouve révélateur du manque de maturité de cet avant-projet pour nos futurs Statuts...

Amendement des statuts

Il serait peut-être judicieux de prévoir un Article 26 pour évoquer tout ce qui n'est pas présent dans ces statuts et qui pourrait (devrait) l'être. Mon petit doigt me dit que ce pourrait d'ailleurs bien être un Article 25 !!!

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Amendement des statuts


Ecrit par BGR le 06/11/2007 à 23:30
Catégorie : Chartes et statuts


Bonjour,

Si vous souhaitez participer à l'amendement des statuts du Mouvement Démocrate qui ont été publiés hier sous forme d'avant-projet, vous pouvez utiliser le forum mis en place à cet effet :

Amendement des statuts

Nous n'avons qu'une quinzaine de jours pour proposer les statuts d'un Mouvement Démocrate qui nous ressemble et qui nous rassemble.

Alors... au travail !

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Avant-projets


Ecrit par BGR le 05/11/2007 à 23:30
Catégorie : Chartes et statuts


Bonjour,

Voici les avant-projets de la charte des valeurs, de la charte éthique et des statuts du Mouvement Démocrate :

http://www.lesdemocrates.fr/evenements/congres-projet-chartes-statuts.html

Nous pouvons nous mettre au travail...

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Démocrates ?


Ecrit par BGR le 04/11/2007 à 23:00
Catégorie : Général


Bonjour,

Dans quatre toutes petites semaines, le Congrès fondateur du Mouvement Démocrate sera terminé. Les adhérents auront voté pour une charte des valeurs, pour une charte éthique, pour des statuts et pour un règlement intérieur et peut-être aussi pour un bureau et pour un président.

Mais aujourd'hui, nous ne savons rien...

Aucune communication !
Aucune proposition de structure et d'organisation !
Aucune proposition sur nos futures règles de fonctionnement !

Je comprends les difficultés actuelles.
Mais jamais je n'accepterai d'être mis devant le fait accompli.
Mais jamais je ne voterai pour des textes sans avoir mûrement réfléchi à leur contenu et à leur sens.

Je propose donc deux clauses à inscrire dans nos textes fondamentaux pour que la démocratie ne soit pas un vain mot chez les démocrates.

Droit à l'information :

Toute proposition donnant lieu à un vote au sein du Mouvement Démocrate doit être communiquée à l'ensemble des votants au moins un mois avant la date du scrutin.

Droit à l'initiative :

Toute proposition relative à l'évolution de la charte des valeurs, de la charte éthique, des statuts, du règlement intérieur ou du projet politique du Mouvement Démocrate qui recevra l'aval nominatif de plus de 5% des adhérents fera l'objet d'une motion soumise à l'autorité compétente. Celle-ci devra se prononcer sur cette motion au cours de la première réunion qui suivra.

Evidemment, ces deux clauses sont perfectibles et amendables mais je crois qu'elles font partie des mesures nécessaires, voire indispensables, pour aller vers plus de démocratie.

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Grenelle et écologie


Ecrit par BGR le 03/11/2007 à 23:30
Catégorie : Général


Bonjour,

Depuis les conclusions officielles du Grenelle de l'environnement je n'ai pas réussi à me forger une opinion solide et argumentée sur cette tentative de prendre en charge nos problèmes écologiques. D'un coté j'ai envie de saluer une initiative forte qui fait naître l'espoir d'une maîtrise de notre devenir. Mais j'avoue avoir de nombreux doutes sur les gesticulations de notre président de la république qui se sont si souvent traduites par de simples effets d'annonce ou par des pirouettes médiatiques.

Les spécialistes de l'écologie sont partagés. Cela va au-delà du verre à moitié vide ou à moitié plein. Par rapport à la démarche et aux conclusions du Grenelle de l’environnement, un écologiste convaincu peut voir les choses tout autrement qu’un autre écologiste convaincu.

Ainsi pour Pierre Radanne, ancien président de l'agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie, chef de la commission énergie des Verts et auteur du rapport Facteur 4 sur la réduction des gaz à effet de serre, le Grenelle de l'environnement restera un moment très fort de notre histoire, qui aura permis à la société française de se parler. Il se félicite notamment du plan d’investissement dans le bâtiment, les transports et les énergies renouvelables, même s’il regrette qu’il vienne si tard.

Une vraie innovation démocratique

Au contraire pour Paul Ariès, co-organisateur du Contre-Grenelle de l'environnement, rédacteur au journal La Décroissance et directeur de la rédaction du journal Le Sarkophage, le Grenelle de l'environnement est un véritable Munich de l’écologie : "Ce Grenelle de l’environnement est une défaite de l’écologie que nous paierons très cher. Il retarde le moment où il faudra bien apprendre à vivre mieux avec beaucoup moins ce qui suppose d’abord un autre partage des ressources entre les riches et les pauvres."

Munich de l'écologie

Comme d'habitude, une vigilance soutenue et permanente sera nécessaire pour vérifier le respect des promesses tenues et leur adéquation aux buts recherchés.

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


13/11/07 - Bayonne


Ecrit par BGR le 01/11/2007 à 09:00
Catégorie : Rendez-vous


Bonjour,

Les adhérents de la cinquième circonscription des Pyrénées-Atlantiques se retrouveront pour leur réunion mensuelle.

Mardi 13 novembre à 19 heures

 

Réunion mensuelle de la cinquième circonscription

Permanence UDF - MoDem
Place de la République

à Bayonne

C'est probablement la dernière réunion avant les Congrès.

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Pour le journalisme


Ecrit par BGR le 31/10/2007 à 23:00
Catégorie : Général


Bonjour,

J'ai déjà évoqué, voici une quinzaine de jours, l'initiative de l'intersyndicale des journalistes qui avancaient des propositions pour une presse plus libre :

http://bgr.zeblog.com/261357-liberte-de-la-presse

Il semble que les diificultés rencontrées par les journalistes ne se limitent pas à notre pays. Dans toute l'Europe, le malaise est grandissant face aux ingérences politiques et aux conditions de travail précaires.

Le 5 novembre sera un jour de protestation au sein des médias européens !

Des dizaines de milliers de journalistes préparent cette journée de protestation dans les capitales européennes pour mettre l’accent sur la terrible crise des médias : pressions politiques, déclin qualitatif et mauvaises conditions de travail sont des phénomènes présents partout en Europe.

http://www.ifj-europe.org/default.asp?Index=5031&Language=FR

Merci à Fares de nous avoir informé de cette initiative.

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


12/11/07 - Bayonne


Ecrit par BGR le 30/10/2007 à 22:30
Catégorie : Rendez-vous


Bonjour,

Le Groupe de réflexion ProMoDem organise une nouvelle réunion-débat avant notre Congrès fondateur.

Lundi 12 novembre à 20 heures

 

Réunion-débat pour la préparation du Congrès

Permanence UDF - MoDem
Place de la République

à Bayonne

Le but de cette réunion est notamment de recenser les amendements à la charte des valeurs et à la charte éthique.

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Commission Balladur


Ecrit par BGR le 29/10/2007 à 22:30
Catégorie : Général


Bonjour,

Les soixante-dix-sept propositions de la Commission Balladur sur la réforme des institutions viennent d'être rendues publiques. Il semble toutefois que rien ne sera entrepris avant les élections municipales ; autant dire une éternité dans le calendrier présidentiel...

Dans ces propositions, le meilleur cotoie le pire !

Du coté du meilleur :

13. Interventions du président de la République dans les médias audiovisuels.
Prendre en compte ces interventions dans le temps de parole de l'exécutif.

18. Cumul des mandats pour les ministres.
Interdire tout cumul entre une fonction ministérielle et un mandat électif.

56. Disponibilité des parlementaires.
Interdire tout cumul entre un mandat parlementaire et une fonction exécutive locale.

67. Droit d'initiative populaire.
Article 11. "(…) Un référendum portant sur un objet mentionné au premier alinéa du présent article peut être organisé à l'initiative d'un cinquième des membres du Parlement soutenue par un dixième des électeurs inscrits sur les listes électorales. La proposition des parlementaires est transmise au Conseil constitutionnel qui, après déclaration de sa conformité à la Constitution, organise la collecte des pétitions des électeurs et, après vérification de leur nombre et de leur validité, les transmet au Parlement. Si la proposition n'a pas été examinée par les deux assemblées parlementaires dans le délai d'un an, le président de la République soumet la proposition au référendum."

Du coté du pire :

1. Rôle du président de la République.
Article 5. "Le président de la République veille au respect de la Constitution. Il assure, par ses arbitrages, le fonctionnement régulier des pouvoirs publics ainsi que la continuité de l'Etat. Il est le garant de l'indépendance nationale, de l'intégrité du territoire et du respect des traités. Il définit la politique de la nation."

2. Rôle du gouvernement.
Article. 20. "Le gouvernement [détermine et] conduit la politique de la nation.Il dispose à cet effet de l'administration et de la force armée. Il est responsable devant le Parlement dans les conditions et suivant les procédures prévues aux articles 49 et 50."

15. Sélection des candidats à l'élection présidentielle.
Substituer au système actuel de parrainage une présélection des candidats par un collège de 100 000 élus.

50. Europe : élargissement.
Aligner la procédure applicable à la ratification des traités d'élargissement de l'Union européenne sur celle qui régit les révisions de la Constitution à l'article 89.

Bien sùr, je suis loin d'avoir tout analysé et chacune de ces 77 propositions devra être étudiée plus précisément.

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Stratégie 35


Ecrit par BGR le 28/10/2007 à 22:30
Catégorie : Général


Bonjour,

La première fois que j'ai vu et entendu Philippe Nogrix, sénateur de l'Ille et Vilaine, c'était à Seignosse au cours de l'atelier consacré à la charte éthique. Il y a plaidé devant nous pour une stricte limitation du cumul des mandats. Alors je ne suis pas surpris de la nouvelle leçon de démocratie que nous donne ce parlementaire démocrate de la Bretagne.

Voici le texte de la lettre qui a été adressée aux militants de l'Ille et Vilaine à l'entête de l'UDF et du Mouvement Démocrate :

Chers amis,

Dans le cadre de la préparation des élections municipales, une grande majorité d’entre vous a souhaité soumettre à consultation nos choix pour la ville de Rennes. Ce courrier vous indique le mode opératoire qui a été retenu, tant en terme de délais (fin des opérations au 16 novembre) que de contenu (vote sur motions) et de procédure (vote par correspondance).

Transparence des opérations :

J’ai demandé à quelques uns parmi vous, représentants des différentes générations et sensibilités de notre fédération, de constituer la « commission de consultation » qui sera chargée de veiller au bon déroulement du scrutin et à la sincérité des opérations. Nicolas Boucher, Lucien Sellin, René le Camus et Yann Gaudin m’assisteront dans la tâche de garantir à cette procédure un caractère incontestable.

Vote sur motions :

Il vous sera demandé de voter sur des motions proposées par les adhérents de Rennes Métropole. Chacun est d’ores et déjà libre de me les faire parvenir avant le vendredi 9 Novembre minuit dernier délai(*). Elles seront ensuite diffusées auprès de vous et soumises à vos suffrages.

  • Contenu des motions :
    Le principe du vote sur motion a été retenu pour plusieurs raisons : il s’agit d’une « profession de foi », qui permet de prendre la mesure des différentes sensibilités qui parcourent notre Fédération. Il offre également la possibilité de permettre à chacun de s’organiser très vite : les dépositaires des motions seront considérés, en fonction des proportions que les votes feront ressortir, comme autant de candidats légitimes pour prendre ensuite la tête de la démarche rennaise. Les textes doivent indiquer le nom de leur dépositaire et éventuellement de leurs signataires. Sur le fond, ils doivent porter sur la stratégie que nous retiendrons pour la ville de Rennes. Ils doivent indiquer clairement la démarche souhaitée, les différentes réponses apportées aux scénarios envisageables (1er Tour, 2nd Tour). Ils doivent également esquisser le projet que nous voulons porter à l’occasion de cette échéance et les soutiens dont son dépositaire peut se prévaloir.
  • Forme requise :
    Les motions ne doivent pas dépasser deux pages (police : Times New Roman, caractère 12, interlignes simple).

Procédure arrêtée :

Au terme du délai indiqué pour leur réception, les motions seront ensuite diffusées pour être portées à votre connaissance : envoi courrier, e-mail et mise en ligne sur notre site Internet.

Un débat entre les différents dépositaires (et donc entre les différentes options et/ou les différents « leaders » rennais issus de notre mouvement) se tiendra à l’Espace des deux rives (4, allée Georges Palante) le mardi 13 novembre à 20h30.

Pour des raisons pratiques (difficultés à organiser un vote exclusivement « in situ »), le vote interviendra par correspondance (internet ou courrier postal) ou, exceptionnellement à la Permanence (16 rue d’Isly). Dans tous les cas de figure, il se fera de manière complètement anonyme. La procédure (sur laquelle nous sommes encore en train de travailler) vous sera indiquée en détail lors de la diffusion des motions.

Chaque adhérent situé sur les communes de Rennes Métropole à jour de ses cotisations au 1er Septembre sera ainsi appelé à se prononcer.

Calendrier récapitulatif :

  • Du Jeudi 25 au Lundi 29 octobre (*) :
    diffusion du présent courrier : déroulé des opérations et appel à motions.
  • Samedi 10 novembre (00h00) (*) :
    date limite de la réception des motions (e-mail :
    rennes2008@gmail.com)
  • Samedi 10 novembre :
    diffusion des motions auprès des adhérents appelés à voter.
  • Mardi 13 novembre :
    débat entre les différents dépositaires (Espace des deux rives, 20h30)
  • Du mercredi 14 au vendredi 16 (16h00 dernier délai) :
    réception des votes selon la procédure indiquée.
  • Vendredi 16 novembre (16h30-18h30) :
    dépouillement des résultats par la commission de consultation (Lucien Sellin, Yann Gaudin, René Le Camus, Nicolas Boucher) et moi-même.
  • Vendredi 16 novembre (19h00) :
    Assemblée générale (Maison du champ de Mars à Rennes) et proclamation des résultats.

Vous remerciant pour votre attention et dans l’attente de vos contributions, recevez chers amis l’assurance de mes amitiés démocrates.

Philippe Nogrix
Sénateur de l’Ille et Vilaine
Président de la Fédération UDF-MODEM 35.

Comme en Isère voici quelques jours, la démocratie avance chez les démocrates.
Merci à celui qui a écrit cette lettre et à celui qui me l'a transmise.

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Il n'y a pas d'abonné...


Ecrit par BGR le 27/10/2007 à 23:30
Catégorie : Général


Bonjour,

Finalement ça arrive très souvent !
Depuis vendredi matin, ma connexion internet est hors service : plus d'internet, plus de téléphone, plus de télévision...
Alors à demain, peut-être !!!

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Inhumain et dégradant


Ecrit par BGR le 26/10/2007 à 01:30
Catégorie : Général


Bonjour,

La garde à vue et la rétention administrative sont des procédures pénales destinées à lutter contre les crimes et les délits. Ce sont des mesures privatives de liberté qui sont nécessaires dans un état de droit mais dont il est indispensable de ne pas abuser.

Alors que penser du placement en garde à vue d'un bébé de trois semaines ?
Alors que penser du placement en rétention administrative d'un bébé de trois semaines ?

Interpellés à Saint-Brisson-sur-Loire le 17 octobre, deux Moldaves et leur bébé de trois semaines ont été placés en garde à vue à la gendarmerie pendant huit heures et cinquante minutes. Ils ont ensuite été transférés au centre de rétention de Saint-Jacques-de-la Lande, près de Rennes pour une durée de 15 jours.

Ceci sous le contrôle du préfet du Loiret qui a soutenu que cette procédure était normale car le centre de rétention était selon lui équipé pour l'accueil des familles. Ceci sous le contrôle du parquet qui a également soutenu devant la cour d'appel le rejet des recours.

La cour d'appel de Rennes, qui a confirmé l'ordonnance rendu antérieurement par un juge des libertés, souligne "la grande souffrance morale et psychique infligée à la mère et au père par cet enfermement avec le nourrisson". La cour considère qu'il s'agit d'un "traitement inhumain et dégradant". Elle ajoute que le fait de maintenir dans un tel lieu, une jeune mère de famille, son mari et leur bébé âgé de trois semaines, constitue un traitement inhumain au sens de la Convention européenne des droits de l'homme. Cette souffrance "est manifestement disproportionnée au but poursuivi, la reconduite à la frontière des époux".

Après la décision initiale du juge des libertés, le 19 octobre, les deux Moldaves et leur nourrisson ont été abandonnés en pleine rue avec leurs effets personnels, rapporte la presse locale. Ce sont des policiers qui leur ont porté assistance en organisant leur hébergement dans un foyer.

L'affaire intervient en pleine controverse sur la politique d'immigration du gouvernement, qui a fixé des objectifs chiffrés d'expulsion et recommande officiellement aux préfets d'insister sur ces procédures pour les atteindre. L'objectif pour 2007 est de 25.000 expulsions.

Devons-nous accepter de telles pratiques ?
Ma vision personnelle de l'humanisme est toute autre...

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Stratégie 38


Ecrit par BGR le 25/10/2007 à 21:30
Catégorie : Général


Bonjour,

A l'heure où le débat fait rage sur les forums quant à la stratégie à adopter pour la construction du Mouvement Démocrate, ce serait tellement mieux si tous les adhérents de tous les départements recevaient une missive comme celle-ci :

Chers amis,
 
Notre Congrès se déroulera du vendredi 30 novembre au dimanche 2 décembre 2007 à Villepinte (Seine Saint Denis) en 2 temps :

  • Congrès UDF le vendredi 30 novembre (journée entière). Il est réservé aux adhérents UDF pour déterminer le sort de l'UDF
  • Congrès Mouvement Démocrate le samedi 1er décembre (journée entière) et le dimanche 2 décembre (le matin). Seront votés en principe les statuts et les chartes.

Le débat fait rage sur les différents forums du MODEM. L'UDF doit elle disparaître et le MODEM doit il être confédéral ? Souvent interrogé par les adhérents isérois sur cette question, je souhaite vous faire part de mon point de vue.

L'UDF était autrefois un parti confédéral, avec en son sein 5 partis politiques autonomes. C'était aussi essentiellement un parti de notables.

Ces 5 partis reflétaient l'histoire de la création de l'UDF depuis 1978. Mais ils étaient aussi le symbole des conflits régnant en son sein. Les problèmes de représentativité de chacun de ces partis ont souvent pris le pas sur les considérations collectives. Ils ont souvent été le prétexte à des marchandages peu glorieux.

En 1998, lors de la création de la "Nouvelle UDF", nous avons opté pour la disparition du système confédéral, pour créer un parti "intégré", sans courants mais tout aussi divers.

C'est cette UDF là qui est, dans l'esprit, à l'origine du MODEM, tel que ses adhérents l'ont souhaité, c'est à dire ouvert et sans chapelles, fondé d'abord sur des valeurs et une éthique.

A Seignosse, lors des débats sur cette question, il est apparu clairement que nos adhérents ne voulaient pas d'un système confédéral.

Pour ma part, je considère que ce modèle confédéral serait une grave erreur et contraire à l'esprit qui a présidé à la construction du MODEM.

Un système confédéral comprenant l'UDF (qu'en reste t'il ?), Cap 21, et puis demain qui d'autre ?, nous amènerait très sûrement vers des risques d'explosion ou tout au moins, de querelles permanentes d'appartenance et de représentativité, comme on le sent déjà venir.

La force du MODEM, sa nature même, c'est la fusion de gens différents, d'origines diverses, mais partageant un même socle de valeurs et une même ambition collective, sans renier l'histoire de chacun dont il peut être fier.

Je préfère quelques départs d'anciens aujourd'hui, au spectre de guerres intestines à venir, qui décourageront les plus volontaires d'entre nous.

Je suis passé de l'UDF au MODEM sans aucun état d'âme. J'y retrouve la même famille, des valeurs communes, mais avec un souffle nouveau et un renouvellement salutaire. Rien ne sera plus comme avant. L'UDF doit disparaître et laisser toute sa place au MODEM, qui incarne autre chose, un modèle politique différent, tourné vers l'avenir sans nostalgie d'un passé révolu.

Regarder en arrière ne nous apportera rien. Nos choix de valeurs, d'éthique, de comportement sont inscrits dans nos actes de la présidentielle et des législatives. Ces choix sont derrière nous. La question a déjà été tranchée par les adhésions massives de cette année.

Nous avons d'autres combats plus importants à mener et notamment celui d'un profond changement des pratiques politiques dans ce pays.

S'il est vrai que, dans l'ensemble, nos nouveaux adhérents manquent encore d'expérience et de pratique de la vie politique ou élective, nous devons consacrer notre énergie à les former, les accompagner, les soutenir dans leur combat local derrière nos valeurs.

Nos nouveaux statuts règleront les quelques conflits locaux, s'il y en a. Ils permettront une juste représentation de chacun.

Mais cessons de nous regarder le nombril, cessons de considérer les questions internes comme prioritaires sur notre message, sinon nous passerons à côté du formidable élan de la campagne présidentielle, qui est, et reste, notre principal acte fondateur.
 
Rendez-vous donc au Congrès pour ce grand moment tant attendu.

Toutes les infos utiles seront mises sur le site www.modem38.org
 
Bien amicalement.
 
Philippe de LONGEVIALLE
Président Mouvement Démocrate Isère

C'est finalement ce genre de prose qui doit nous permettre de rester optimiste.
Merci à celui qui l'a écrite et merci à celle qui me l'a transmise.

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Financement des partis


Ecrit par BGR le 24/10/2007 à 17:30
Catégorie : Général


Bonjour,

Les piètres résultats électoraux du Nouveau Centre n'ont pas permis à ce parti de bénéficier du financement public prévu par la loi. Qu'à cela ne tienne, les députés du Nouveau Centre ont déposé une proposition de loi pour changer les règles et profiter pleinement des largesses de l'état !

Voici quelques morceaux choisis de la déclaration faite ce matin à l'Assemblée nationale par François Bayrou :

Ce que nous vivons aujourd’hui est sans précédent dans l’histoire de notre Parlement sous la Ve République. L’exception d’irrecevabilité que je défends est destinée à nourrir votre réflexion, mais aussi celle du Conseil constitutionnel.

Il suffit de contempler la composition de l’hémicycle à cet instant pour tout comprendre. Cette proposition vise à accorder à un groupement politique – représenté ce matin par tous ses membres – la faculté d’obtenir un financement public alors qu’il n’a pas satisfait aux obligations de la loi. Comme la presse l’écrivait ce matin :

On n’est jamais si bien servi que par soi-même !

Or, il n’est pas conforme aux principes de notre droit et de notre Constitution de se servir soi-même ! Pour éviter que d’aucuns se servent eux-mêmes, nos institutions prévoient un certain nombre de procédures, ici bafouées. Ainsi, chacun sait que la voie d’une proposition de loi n’a été préférée à un projet gouvernemental que pour éviter, contourner le Conseil d’État, lequel n’eût pas manqué de relever les nombreux manquements aux principes fondamentaux du droit qui émaillent le texte.

J’ai été heureux d’apprendre à l’instant que l’urgence n’avait pas été déclarée. C’est pourtant ce que l’on peut lire dans toute la presse. En tout état de cause, je salue les délais records dont a bénéficié la proposition de nos collègues : déposée le 17 octobre et rendue publique le 19, elle a été inscrite le 23 à l’ordre du jour prioritaire de nos travaux, au prix, dans une période pourtant sensible, d’un bouleversement du calendrier parlementaire ; elle a été examinée par la commission des lois hier après-midi, le rapport a été imprimé dans la nuit et nous voici convoqués à 9 heures 30. Cette précipitation ne sert pas la sérénité des travaux parlementaires, et cette nouvelle manifestation du mépris dans lequel est tenu le Parlement me donne un premier motif de considérer ce texte comme irrecevable.

À cet instant, je regarde dans les yeux ceux qui, avec moi, ont dénoncé pendant des années la manière dont le Parlement était humilié dans cette République. Que ne se sont-ils reportés à leurs déclarations antérieures avant de proposer de tels manquements aux principes élémentaires ?

Le Nouveau centre a manqué de respect aux électeurs en multipliant les candidatures artificielles, dénuées de tout lien avec la circonscription. Parmi les 85 candidats se réclamant de ce mouvement, on trouvait pêle-mêle épouse, frères, neveux, nièces, collaborateurs parlementaires, secrétaires, attachée de presse, chef de cabinet, webmestre et chauffeur d’une seule personne ! L’on pourrait respecter la démarche de ce cercle familial très élargi si elle témoignait d’une aspiration profonde à s’engager en politique pour défendre des idées. Mais ces candidats factices n’avaient jamais mis les pieds dans « leurs » circonscriptions, au point d’ignorer où elles se situaient et qui étaient les sortants ! Cela a du reste donné lieu à quelques articles désopilants dans la presse régionale, ces candidats de pacotille étant incapables de surmonter leurs propres contradictions.

Bien entendu, les électeurs n’ont pas été dupes et ils ont sèchement rejeté ces candidatures factices, de sorte que plus de la moitié de ces candidats n’ont pas même obtenu 1 % des voix. Voilà la sanction que le corps électoral réserve à une telle conception, bien singulière en vérité, de l’engagement politique ! On a voulu tromper les Français, dans le seul dessein de récupérer la manne financière qui est en jeu aujourd’hui. La sanction des électeurs a du sens : elle doit, chers collègues, nous guider dans l’examen du présent texte.

Le fond de la proposition de loi qui nous est soumise, c’est de changer une loi sage, longuement débattue par le Parlement, au bénéfice d’un seul parti, sans mesurer toutes les conséquences d’une telle réforme. Nous ne pouvons accepter un texte de circonstance et à usage unique.

Périclès, Lincoln, Montesquieu et bien d'autres, au secours !
Dans quelle démocratie sommes-nous ?

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Test ADN


Ecrit par BGR le 23/10/2007 à 20:30
Catégorie : Général


Bonjour,

Le mardi 23 octobre 2007 est à marquer d'une pierre noire. Après l’Assemblée nationale qui a l’adopté de justesse, le Sénat devrait donner, dans la soirée, un ultime feu vert au projet de loi sur l’immigration et à son dispositif le plus controversé sur les tests ADN.

Après cinq semaines de débats et polémiques, les députés ont voté à la majorité de 282 voix contre 259 sur 550 votants et 517 suffrages exprimés, l’ensemble du projet de loi du ministre de l’Immigration Brice Hortefeux qui durcit les conditions du regroupement familial des étrangers. Signe manifeste de la gêne de nombreux parlementaires sur les tests ADN, le texte est loin d’avoir fait le plein des voix de l’UMP. Sur les 321 membres que compte le groupe, 4 ont voté contre et 21 se sont abstenus.

L'image donnée au monde par la France est inquiétante. Le New York Times dénonce une "nouvelle loi hideuse" et n'hésite pas à dresser un parallèle avec certaines lois de la France de Vichy. Il ajoute que "les questions d’immigration font ressortir les pires instincts des hommes politiques". Il précise également que "les tests ADN peuvent être utiles pour établir la culpabilité ou l’innocence dans une affaire criminelle. Mais ils n’ont rien à faire dans une loi sur l’immigration".

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Lettre de Guy Môquet


Ecrit par BGR le 22/10/2007 à 23:00
Catégorie : Général


Bonjour,

Le hasard de la vie m'a fait habiter plusieurs années à proximité d'une station de métro qui porte son nom et la plus élémentaire curiosité m'a fait chercher les raisons de sa célébrité. C'est ainsi que j'ai "connu" Guy Môquet et que j'ai lu pour la première fois cette lettre si poignante.

L'instrumentalisation qui est faite du destin de ce jeune homme et la polémique qui s'est installée à la une de tous les médias me navre au plus haut point. Nous devons à Guy Môquet, à ce qu'il représente, un infini respect. Tout le reste ne m'intéresse pas...

Si vous ne l'avez pas lue et si vous voulez le faire hors de toute cette polémique, la voici :

Ma petite maman chérie,
mon tout petit frère adoré,
mon petit papa aimé,

Je vais mourir ! Ce que je vous demande, toi, en particulier ma petite maman, c’est d’être courageuse. Je le suis et je veux l’être autant que ceux qui sont passés avant moi.
Certes, j’aurais voulu vivre. Mais ce que je souhaite de tout mon coeur, c’est que ma mort serve à quelque chose. Je n’ai pas eu le temps d’embrasser Jean. J’ai embrassé mes deux frères Roger et Rino. Quant au véritable je ne peux le faire hélas !
J’éspère que toutes mes affaires te seront renvoyées, elles pourront servir à Serge, qui je l’escompte sera fier de les porter un jour.
A toi, petit Papa, si je t’ai fait, ainsi qu’à petite Maman, bien des peines, je te salue une dernière fois. Sache que j’ai fait de mon mieux pour suivre la voie que tu m’as tracée. Un dernier adieu à tous mes amis et à mon frère que j’aime beaucoup. Qu’il étudie bien pour être plus tard un homme.
17 ans et demi ! Ma vie a été courte!
Je n’ai aucun regret, si ce n’est de vous quitter tous.
Je vais mourir avec Tintin, Michels.
Maman, ce que je te demande, ce que je veux que tu me promettes, c’est d’être courageuse et de surmonter ta peine. Je ne peux pas en mettre davantage. Je vous quitte tous, toutes, toi Maman, Serge, Papa, je vous
embrasse de tout mon cœur d’enfant.
Courage !

Votre Guy qui vous aime

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Osons la démocratie


Ecrit par BGR le 21/10/2007 à 22:30
Catégorie : Général


Bonjour,

François Duran que je respecte pour ses diverses contributions au Mouvement Démocrate et notamment pour ses propositions de charte et de statuts vient de publier un message qui montre le désarroi dans lequel sont de nombreux militants démocrates :

Pourquoi je ne quitterai pas le navire

Tout n'est certainement pas si noir.
Mais la vie en orange sera parsemée d'embûches.
Pour rester sur le navire, il faudra se battre.

Parce que je voguerai sur un autre navire, un vrai et beau navire, je ne serai pas au Congrès fondateur. J'espère que je pourrai au moins donner une procuration. Au stade où nous en sommes, je n'ai que peu d'espoir de voir aboutir un projet totalement démocrate à court terme, et notamment à ce Congrès. Aussi je crois que la seule décision importante est de ne pas laisser les dirigeants en place vérouiller le système. Pour que notre mouvement évolue vers une structure démocrate, il faut impérativement que les adhérents puissent proposer eux-même des évolutions.

Exigeons ce droit :

" Toute proposition relative à l'évolution de notre charte des valeurs, de notre charte éthique, de nos statuts, de notre réglement intérieur ou de notre projet politique qui recevra l'aval nominatif de plus de 4 000 adhérents devra faire l'objet d'une motion soumise à l'autorité compétente et devra donner lieu à une décision de cette autorité au cours de la première réunion qui suivra. "

Je veux bien mettre en place avec ceux qui le voudront une pétition allant dans ce sens qui pourrait être présentée au prochain Congrès. Imaginons deux ou trois propositions fortes qui recueilleraient 10 000 ou 20 000 signatures...

Seul je ne suis rien, ensemble nous pouvons changer le monde !

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Jeunes démocrates


Ecrit par BGR le 20/10/2007 à 23:30
Catégorie : Général


Bonjour,

Le 23 juin dernier j'ai publié un billet pour préciser mon avis sur l'idée d'une section jeune au sein du Mouvement Démocrate. Aujourd'hui mon point de vue n'a pas changé et je pense toujours que le clivage jeunes/vieux n'est pas plus utile que les autres clivages.

Jeunes du MoDem

Avant le Congrès fondateur du Mouvement Démocrate, Xavier Le Quéré interroge François Bayrou sur ce sujet :

 

Nous devons faire aux jeunes la place qu'ils méritent, mais en nous, pas à coté de nous.

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Vie privée


Ecrit par BGR le 19/10/2007 à 23:30
Catégorie : Général


Bonjour,

Rassurez-vous, je ne vais pas vous parler du divorce de Nicolas Sarkozy ! Je ne supporte pas toutes ces intrusions dans la vie privée des hommes et des femmes qui ont choisi de consacrer leur énergie à la politique. Je condamne donc fermement les médias qui dopent leurs ventes par des informations et des commentaires qui montrent que notre démocratie est en souffrance.

Les médias doivent respecter la vie privée des personnes publiques !

Mais je n'accepte pas non plus que des hommes et des femmes politiques se servent de leur vie privée pour se mettre sur le devant de la scène et capter les électeurs. On ne peut pas se plaindre de l'incendie lorsqu'on allume soi-même le feu.

Les personnes publiques ne doivent pas utiliser leur vie privée à des fins médiatiques !

Lors des dernières élections présidentielles, la vie privée des deux candidats du second tour à souvent été étalée dans les médias par les journalistes et les deux candidats ont souvent été eux-même à l'origine de ces publications en distillant judicieusement les fuites et les indiscrétions. Merci à François Bayrou d'avoir su protéger sa vie privée et de ne jamais avoir cherché à l'utiliser dans son combat politique.

Enfin, je ne peux terminer sans remarquer que les consommateurs de médias ne sont pas non plus toujours innocents dans ce domaine. Vous avez sans doute remarqué comme moi que les histoires croustillantes sont souvent celles qui sont les plus prisées des lecteurs...

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Questions d'actualité


Ecrit par BGR le 18/10/2007 à 01:30
Catégorie : Général


Bonjour,

François Bayrou a été reçu sur RTL par Jean-Michel Aphatie. Le leader des démocrates donne son point de vue sur les principales questions d'actualité : régimes spéciaux de retraite, argent liquide au MEDEF, tests génétiques ADN, politique d'ouverture, candidature à Pau...


François Bayrou sur RTL envoyé par BuildFreedom

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Congrès fondateur


Ecrit par BGR le 17/10/2007 à 12:00
Catégorie : Rencontres


Bonjour,

C'est maintenant officiel, le Congrès de l'UDF et le Congrès fondateur du Mouvement Démocrate auront lieu à Paris du vendredi 30 novembre au dimanche 2 décembre.

Congrès de l'UDF
Vendredi 30 novembre
-
Congrès fondateur du Mouvement Démocrate
Samedi 1 et dimanche matin 2 décembre

Annonce officielle

Comme je le craignais, je ne pourrai participer à cet événement. A ces dates, j'affronterai les vagues de l'Atlantique...

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


26/10/07 - Bayonne


Ecrit par BGR le 17/10/2007 à 07:30
Catégorie : Rendez-vous


Bonjour,

Le Groupe de réflexion ProMoDem propose de se retrouver pour une réunion-débat avant notre Congrès fondateur.

Vendredi 26 octobre à 20 heures

 

Réunion-débat entre démocrates

Permanence UDF - MoDem
Place de la République

à Bayonne

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Liberté de la presse


Ecrit par BGR le 16/10/2007 à 01:30
Catégorie : Général


Bonjour,

Il n'y a pas de démocratie sans liberté de la presse !

A l'heure où le pluralisme de la presse et des médias n'est plus assuré et où la compromission entre les pouvoirs politiques, économiques et médiatiques est de plus en plus fréquente, il est légitime de réagir. La pétition suivante est une excellente initiative de l'intersyndicale des journalistes qui avancent des propositions pour une presse plus libre :

Pétition pour une presse plus libre

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Refuser la misère


Ecrit par BGR le 15/10/2007 à 23:30
Catégorie : Général


Bonjour,

Le 17 octobre prochain, nous pouvons affirmer notre solidarité en participant à la journée internationale pour l'élimination de la pauvreté. Dès 1987, à l'appel du père Joseph Wresinski, plus de 100 000 personnes expriment la nécessité de s’unir pour faire respecter les droits de l’homme en se rassemblant autour du parvis du Trocadéro à Paris, à l’endroit où fut signée la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. A cette occasion, une dalle a été gravés avec ces mots :

Là où des hommes sont condamnés à vivre dans la misère, les droits de l’homme sont violés.
S’unir pour les faire respecter est un devoir sacré.

Au cours de ce premier rassemblement Joseph Wresinski a proclamé ceci :

Millions et millions
d’enfants, de femmes et de pères
qui sont morts de misère et de faim,
dont nous sommes les héritiers.
Vous qui étiez des vivants,
ce n’est pas votre mort que j’évoque aujourd’hui
en ce Parvis des Libertés
des Droits de l’Homme et du Citoyen,
C’est de votre vie dont je témoigne.

Je témoigne de vous, mères
dont les enfants condamnés à la misère
sont de trop en ce monde.

Je témoigne de vos enfants
tordus par les douleurs de la faim,
n’ayant plus de sourire,
voulant encore aimer.

Je témoigne de ces millions de jeunes
qui, sans raison de croire, ni d’exister,
cherchent en vain un avenir
en ce monde insensé.

Je témoigne de vous, pauvres de tous les temps,
et encore d’aujourd’hui,
happés par les chemins,
fuyant de lieux en lieux, méprisés et honnis.

Travailleurs sans métier,
écrasés en tout temps par le labeur.
Travailleurs dont les mains, en ces jours,
ne servent plus à rien.

Millions d’hommes, de femmes et d’enfants,
dont les coeurs à grands coups
battent encore pour lutter.
Dont l’esprit se révolte contre l’injuste sort
qui leur fut imposé.
Dont le courage exige le droit
à l’inestimable dignité.

Je témoigne de vous,
enfants, femmes et hommes
qui ne voulez pas maudire,
mais aimer et prier, travailler et vous unir,
pour que naisse une terre solidaire.
Une terre, notre terre,
où tout homme aurait mis le meilleur de lui-même
avant que de mourir.

Je témoigne de vous,
hommes, femmes et enfants
dont le renom est désormais gravé
par le coeur, la main et l’outil
sur le marbre de ce Parvis des Libertés.
Je témoigne de vous pour que les hommes enfin,
tiennent raison de l’homme
et refusent à jamais de la misère
la fatalité.

17 octobre 2007, le site de la Journée mondiale du refus de la misère

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Incroyable !


Ecrit par BGR le 14/10/2007 à 23:30
Catégorie : Général


Bonjour,

Oui, c'est vraiment incroyable ! Pour les semaines à venir, aucune réunion locale n'est programmée...

N'avons-nous pas un congrès fondateur à préparer ?
N'avons-nous pas une charte des valeurs et une charte éthique à complèter ?
N'avons-nous pas des statuts et un règlement intérieur à rédiger ?
N'avons-nous pas un projet politique global à améliorer ?
N'avons-nous pas des élections municipales et cantonales à organiser ?
N'avons-nous pas un projet politique local à élaborer ?

Nous ne forgerons pas notre avenir démocrate sans nous rencontrer...

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Démocratie et confiance


Ecrit par BGR le 13/10/2007 à 16:30
Catégorie : Général


Bonjour,

La publication sur le site internet du Mouvement Démocrate de la liste des 41 premières investitures pour les élections municipales du printemps prochain a fait couler beaucoup d'encre cette semaine.

Il n'est pas inutile de voir ou de revoir cette vidéo qui précise clairement la position de François Bayrou à ce sujet :

 

Les premières investitures ne sont ni un exemple de démocratie directe, ni un exemple de démocratie participative et pas même un exemple de démocratie représentative. En effet, la majorité des nouveaux adhérents ne sont pas du tout représentés dans ce dispositif. A cet égard, il semble bien que les investitures municipales ressemblent beaucoup aux investitures législatives.

Nous devons rapidement mettre en place des mécanismes de démocratie interne.

Mais il ne faut pas croire que la démocratie est le seul moteur d'un processus performant de désignation des candidats à une élection. Les responsables d'un parti politique, lorsqu'ils sont démocratiquement désignés, ont un rôle à assurer dans le choix des meilleurs candidats. Qui d'autre qu'eux peut bâtir une stratégie électorale dans l'espace et dans le temps ? Qui d'autre qu'eux peut assurer la cohérence globale sur des problèmes aussi importants que la parité ou la représentation des différentes sensibilités ?

Nous devons rapidement mettre en place des mécanismes de confiance réciproque.

Alors, arrêtons de nous déchirer et commençons à construire ensemble ce Mouvement Démocrate qui nous fait rêver. Il ne nous reste que quelques semaines pour bâtir les fondations de cette maison. Si elle n'est pas déjà parfaite, c'est à nous qu'il appartient de l'améliorer et je crois qu'il faudra plusieurs années pour changer le monde...

Seul l'équilibre est raisonnable !

  • Les adhérents doivent pouvoir se prononcer sur les candidatures.
  • Les responsables, investis démocratiquement, doivent pouvoir assurer la cohérence des investitures.

En démocrates que nous sommes, il ne reste plus qu'à trouver la bonne recette pour ce juste équilibre...

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Premières investitures


Ecrit par BGR le 12/10/2007 à 01:30
Catégorie : Général


Bonjour,

La commission électorale nationale de l’UDF-Mouvement Démocrate, composée notamment de François Bayrou, Marielle de Sarnez, Michel Mercier, Jacqueline Gourault, Jean-Marie Vanlerenberghe, Bernard Lehideux, Jean-Luc Bennahmias, Corinne Lepage et Jean Arthuis, a publié une première liste de 41 investitures pour les prochaines élections municipales.

Dans notre département, c'est Didier Borotra, le maire sortant de Biarritz, qui reçoit la première investiture.

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


22/10/07 - Pau


Ecrit par BGR le 11/10/2007 à 12:30
Catégorie : Rendez-vous


Bonjour,

Dans le cadre des conférences-débats organisés par le quotidien LA CROIX et la revue ÉTUDES, François Bayrou interviendra aux cotés de Bernard Spitz, président des Gracques, sur le thème  : Réformer la France - Le clivage droite/gauche est-il vraiment dépassé ?

Lundi 22 octobre de 20h30 à 22h30

 

Auditorium Alfred de Vigny
Centre de Congrès du Palais Beaumont
Parc Beaumont

à Pau

L'entrée est libre mais vous pouvez vous inscrire par internet : Inscription

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Langues régionales


Ecrit par BGR le 10/10/2007 à 22:30
Catégorie : Général


Bonjour,

A l'autre bout de la France - En Alsace / Lorraine -  le gouvernement prévoit de supprimer le soutien aux langues régionales en réduisant le nombre d'heures dans les classes bilingues à partir de la rentrée 2008. C'est l'association ABCM pour le bilinguisme qui donne l'alerte, par l'intermédiaire d'une de ses membres Fabienne Laperrouze.

Alors soyons vigilant, pour ne pas perdre la richesse de notre diversité !

TXORIA TXORI

Hegoak ebaki banizkio,
nerea izanen zen,
ez zuen aldeginen ;
baina,
honela,
ez zen gehiago txoria izanen,
eta nik...
txoria nuen maite.

Hegoak

Merci à Etoile66 de nous avoir transmis cette information.

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Démocratie lyonnaise


Ecrit par BGR le 09/10/2007 à 07:30
Catégorie : Général


Bonjour,

Le départ d'Anne-Marie Comparini du paysge politique lyonnais provoque un afflut de candidatures pour les prochaines élections municipales et les "grandes manoeuvres" semblent commencer. Génération Démocrate est un rassemblement de personnalités représentant toutes les composantes du Mouvement Démocrate (adhérents direct, UDF, CAP 21) qui entend porter l'exigence démocratique au sein du Mouvement Démocrate et qui vient de publier cette lettre ouverte :

Lettre ouverte à Michel Mercier et aux candidats à l'investiture du Mouvement Démocrate sur Lyon
Pour que le changement incarné par le Mouvement Démocrate soit mieux identifié

Monsieur le Président, cher(e)s ami(e)s

En quittant la vie politique, Anne-Marie Comparini a appellé de ses voeux l'émergence d'une nouvelle génération dans sa famille politique. Le Mouvement Democrate est en phase de construction. Si les ambitions affichées par les candidats à l'investiture, déclarés et à venir, sont légitimes, elles ne sauraient s'affranchir des nouvelles pratiques politiques proposées par François Bayrou et attendues par les adhérents et sympathisants du Mouvement Démocrate.

Les personnes réunies au sein de Génération Démocrate sont représentatives de toutes les composantes du Mouvement Démocrate et, plus largement, celles qui aspirent à l'émergence d'un pôle Démocrate indépendant dans le paysage politique français. Ensemble, nous entendons porter l'exigence démocratique au sein du Mouvement Démocrate.

Dans cette période de construction du Mouvement Démocrate, et à l'invitation de François Bayrou que chacun y contribue, Génération Démocrate s'adresse aux instances locales de l'UDF et à ceux qui se déclarent prêt à mener la campagne électorale à Lyon.

Nous invitons les candidats à l'investiture à exprimer leur exigence démocratique et leur volonté de voir s'instaurer une démocratie interne pour légitimer les projets du Mouvement Démocrate aux élections municipales et cantonales.

Nous demandons que les instances UDF du Rhône garantissent sans délai la mise en place d'une démocratie interne.

Nous demandons que tous les candidats à l'investiture présentent leur projet et leurs équipes devant les adhérents directs du Mouvement Démocrate, de l'UDF et de CAP21 réunis pour préfigurer le Mouvement Démocrate de demain.

La réunion du Congrès fondateur, le 25 novembre, permet de mettre en oeuvre le débat interne avant et d'organiser le vote dès la semaine du 26 novembre sur la base un adhérent, une voix. Ainsi les adhérents investiront les candidats et indiqueront leurs préférences parmi les projets présentés.

C'est à nos yeux la seule méthode pour permettre au Mouvement Démocrate de prendre l'ampleur qui doit être la sienne à Lyon. Nous invitons les adhérents et les sympathisants à se manifester pour rejoindre les premiers signataires de cette lettre en nous contactant par mail ou en postant un commentaire directement sur ce blog.

Les premiers signataires de ce manifeste
Contacter par mail
Poster un commentaire

L'initiative lyonnaise ne devrait-elle pas servir de modèle pour toutes nos grandes villes ?

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Convergence


Ecrit par BGR le 08/10/2007 à 11:30
Catégorie : Général


Bonjour,

A l'heure ou internet colporte tant de craintes et de questions sur le devenir du Mouvement Démocrate, je ne résiste pas au plaisir de citer un militant centiste de longue date - Michel Escatafal - dont le blog est un trésor de la pensée démocrate :

En lisant ce qui est écrit sur les sites du MoDem gardois  je constate avec tristesse que, Seignosse ou pas, rien n’a vraiment changé, même si tout le monde se dit qu’une page est tournée. J’espère d’ailleurs, sans trop y croire, que cela n’est pas le cas dans tous les départements. Si ce devait l’être, c’est à la fois triste et ennuyeux face aux échéances qui nous attendent dans les prochains mois. Et oui, nous en sommes toujours à « discutailler » sur cette appellation UDF – MoDem, ce qui va finir par décourager les nombreux adhérents et militants qui viennent de nous rejoindre. Et cela il ne le faut surtout pas, car ils représentent eux aussi les forces vives du MoDem.

Je trouve d’ailleurs curieux que ce vocable soulève tellement de problèmes. Pourquoi ? Tout simplement parce que la plupart des gens qui ont adhéré à l’UDF, avant que le MoDem n’existe, l’ont fait non pas pour l’étiquette UDF, mais pour soutenir François Bayrou dans sa campagne présidentielle. De cela il faut être bien conscient : il n’est pas possible de se situer UDF ou MoDem,  parce que nous sommes les militants du parti de François Bayrou. Pour ma part, j’ai toujours été de ceux qui ont dépassé ces clivages, et je suis à l’aise pour le dire car je suis parmi les plus anciens adhérents à une formation politique vraiment centriste, même si certains considéraient le Centre comme un mouvement de droite. Ce n’était pas mon cas, ni hier, ni aujourd’hui.

Je suis certes partisan de l’économie de marché parce que c’est, sans doute, le moins pire des systèmes, mais je suis aussi de ceux qui s’indignent des outrances du capitalisme. Sans faire de publicité, lisez mon blog, et vous verrez que je suis un vrai «social libéral», que je suis pour la social- économie comme le dit si bien François Bayrou. Je me moque des socialistes qui n’en sont pas, des communistes qui n’existent plus et qui ont défendu si longtemps un régime totalitaire, mais je déteste les lois du ministre de l’Immigration et le populisme qui l’accompagne. Je suis viscéralement antiraciste pour parler comme François Bayrou. Je suis contre les suppressions de personnels dans l’Education nationale. Je suis pour un Etat davantage présent là où c’est nécessaire. En bon disciple de Raymond Barre, à qui j’ai toujours voué une admiration sans borne, je suis pour une gestion stricte des finances publiques. Je suis un européen convaincu, parce que notre avenir national dépend de l’Europe.

Tout ceci me permet de dire que je crois pouvoir parler, au même titre que beaucoup d’autres, au nom de notre mouvement. J’ai bien dit au nom de notre mouvement, car je n’ai que faire des sigles ou des appellations. Pour moi l’UDF c’est du passé, et je crois effectivement qu’il faut cesser d’y faire référence. Aujourd’hui, nous sommes des « démocrates » et, pour ma part, j’aurais bien aimé qu’on nous appelât dès le début de cette manière, car cela résume parfaitement la pensée de François Bayrou, et l’idéal qui doit animer ceux qui le suivent. Cela étant si l’UDF c’est du passé, alors tournons nous vers l’avenir et l’avenir c’est le MoDem. Il ne faut plus tergiverser sur l’appellation, même si je sais bien que dans de nombreuses instances, municipales par exemple, on parle toujours de groupe UDF parce que les élus l’ont été sous cette appellation.

Pour ma part, à partir du moment où nous allons présenter une liste autonome dans toutes les villes importantes, je suis partisan de nous comporter d’ores et déjà en tant que Mouvement Démocrate, donc de ne plus s’occuper de majorité municipale. D’ailleurs, à Nîmes ou ailleurs, de nombreux reclassements ou votes démontrent à l’évidence que les majorités municipales ont vécu.  Sur ce plan, je rejoins totalement ce que certains d’entre nous ne cessent de dire. Nous avons effectivement besoin d’une clarification et plus vite elle sera faite, mieux ce sera. Je sais bien qu’en politique, plus que partout ailleurs, la ligne n’est jamais droite pour aller d’un point à l’autre, mais parfois il faut s’efforcer de s’en approcher. Nous avons tous besoin de savoir vers quelle direction nous allons.

Cela m’amène à évoquer la transition que nous vivons en ce moment, et surtout que nous allons vivre jusqu’au 15 décembre au moins. Deux mois et demi, c’est long, très long même, ce qui signifie que dans le Gard il faut un bureau élargi jusqu’au 15 décembre. A titre personnel, j’ai donné l’exemple en faisant part de mon souhait que le poste de trésorier départemental aille à un nouvel adhérent très actif que, par ailleurs, tout le monde connaît dans le mouvement. Je pense à ce propos que le trésorier doit absolument faire partie du bureau départemental. Celui-ci en effet ne peut pas, même à titre transitoire, être identique à ce qu’il était avant la création du MoDem. Je pense aussi qu’il faut désigner un chargé de communication dans le bureau, car la communication est insuffisante. En disant cela, je n’accuse personne car telle n’est pas démarche, mais c’est un constat.

Voilà quelques unes des pensées que m’inspirent les posts ou les réflexions des militants du MoDem gardois. Je suis d’ailleurs très heureux de constater à quel point notre mouvement bouillonne d’idées. Je pense que ce bouillonnement est notre plus grande richesse, d’autant qu’il existe partout dans le pays. Pour autant, il ne faut pas qu’il y ait quelques francs-tireurs qui essaient de noyauter des petits groupes, mais il ne faut pas non plus que le pouvoir soit fermé aux nouveaux venus, d’autant que leur nombre est très important. Cela me permet de redire avec force que nous devons rester unis derrière François Bayrou. J’ai entendu avec plaisir notre leader affirmer, maintes fois, qu’il n’y aura pas de courant dans notre formation politique. Mais je l’ai aussi entendu dire qu’il comptait sur les militants pour s’exprimer, et faire avancer le débat. A ce niveau, nous sommes très loin de nos querelles pichrocolines, et c’est bien là l’essentiel.

Merci Michel pour ces mots qui me vont si bien...

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Motivation


Ecrit par BGR le 07/10/2007 à 17:30
Catégorie : Général


Bonjour,

Je n'ai pas une grande considération pour les sondages et je les considère comme une source inépuisable de manipulations. Mais une fois n'est pas coutume, je trouve l'initiative de Hypos intéressante : essayer d'évaluer les fluctuations de motivation des militants du Mouvement Démocrate.

Rendez-vous donc au baromètre de motivation des démocrates : Baromètre de motivation

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


04/10/07 - St Jean Luz


Ecrit par BGR le 06/10/2007 à 22:30
Catégorie : Rendez-vous


Bonjour,

A l'issue de la réunion de rentrée de la sixième circonscription des Pyrénées-Atlantiques à Saint-Jean-de-Luz, le groupe de réflexion ProMoDem m'a fait parvenir un compte rendu dont voici quelques extraîts :

Intervention de Michel Veunac, délégué départemental UDF
lors de la réunion de la 6ème circonscription du 4 Octobre 2007

Le Comité Départemental de l’UDF s’est tenu le 3 Octobre.

Pour la préparation des élections municipales et cantonales de mars 2008 :

Objectifs :

  • Avoir le plus d’élus possibles dans les conseils municipaux et généraux (objectif national)
  • Promouvoir une nouvelle génération politique d’élus locaux (objectif national)
  • Conserver et améliorer nos positions actuelles pour les élus UDF (qui se reconnaissent dans le MoDem) dans les conseils municipaux
  • Conserver la présidence du Conseil Général UDF à Jean-Jacques Lasserre

Difficultés :

  • Concomitance entre les élections municipales et cantonales
  • Le MoDem n’a pas d’instance représentative existante. La préparation des élections (avant fin novembre) repose donc sur la fédération UDF du département

Méthode :

  • Réalisation d’une analyse politique précise de chaque commune confiée aux responsables UDF-MoDem des 6 circonscriptions du département. (Le fichier des adhérents MoDem leur a été transmis)
  • Choix des positions en novembre, selon 3 critères : le projet, la pratique du pluralisme et le refus des extrêmes
  • Validation par François Bayrou en tant que Président de la fédération UDF du 64. Le recours à l’arbitrage militant pourra envisagé en cas de litige

En conclusion, les nouveaux adhérents n'ont pas d'existence dans ce dispositif...

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Merci François !


Ecrit par BGR le 05/10/2007 à 22:00
Catégorie : Rendez-vous


Bonjour,

Comme je vous l'avais annoncé, la réunion de rentrée des Cercles Citoyens de Pau avait lieu ce soir. Entouré de plus d'une centaine de personnes, François Bayrou, accompagné de son suppléant Pierre Menjucq, a répondu en toute décontraction et en toute simplicité aux questions qui lui étaient posées. Il a précisé d'emblée que ces réunions ne concernaient pas les problèmes internes du Mouvement Démocrate et de ses adhérents, mais plutôt les questions civiques ou citoyennes.

N'étant pas mandaté et n'ayant pas réellement les compétences pour faire un compte-rendu exhaustif de cette réunion, je me contenterai de souligner quelques points qui m'ont particulièrement marqué parmi les différents thèmes abordés.

A propos des franchises pour les remboursements de la sécurité sociale, François Bayrou a expliqué qu'elles étaient terriblement mal inspirées et que l'argumentaire n'était pas satisfaisant. Il a ajouté que cette mesure était insuffisante et ne couvrait que 1/15 du déficit.

A la question délicieusement abrupte : "Lorsque vous avez rencontré Nicolas Sarkozy, qu'est-ce qu'il vous a dit ?", François Bayrou a répondu que Nicolas Sarkozy rêvait qu'il rentre dans son équipe mais que ce n'était pas son choix et qu'il fallait être fidèle à ses convictions. Il a notamment ajouté : "Les valeurs de Nicolas Sarkozy ne sont pas les miennes. Il aime beaucoup les gens riches et les gens célèbres, j'aime mieux les gens profonds !".

Sur le dossier EADS qui fait la une de l'actualité, François Bayrou a dénoncé les connivences entre l'état et les puissances d'argent. Il a clairement expliqué comment la caisse des dépôts et consignations, c'est à dire le contribuable, a racheté au cours le plus haut, des actions dont tous les initiés, état compris, savaient pertinemment qu'elles allaient dégringoler. Il a ajouté cette phrase terrible : "Si on savait la vérité brute, personne ne le croirait !"

S'agissant de son éventuelle candidature à la mairie de Pau, François Bayrou a remarqué avec humour que près d'une heure s'était écoulée avant que la question ne soit posée ! Il a affirmé qu'il prendrait grand soin de respecter son propre calendrier. Il a ensuite relaté la "saga" du candidat socialiste fabiusien et son voyage parisien chez les anciens combattants et chez Nicolas Sarkozy... François Bayrou a réaffirmé que les listes partisanes étaient stupides pour des élections municipales. A propos du cumul des mandats, il a réitéré son attachement au mandat unique mais a précisé que la pratique institutionnelle actuelle était au cumul et qu'il fallait que tous "jouent" avec les mêmes règles.

A propos des peines plancher, François Bayrou a regretté une large américanisation de la politique pénale et le fait qu'un délinquant interpellé avec trois grammes de cannabis puisse être condamné à trois ans de prison ferme.

Interrogé sur un retour éventuel des "mangeurs de soupe", le leader du Mouvement Démocrate n'a pas mâché ses mots : "Il ne faut pas laisser remonter les naufrageurs sur le bateau !". Il a nuancé ce propos en différenciant ceux qui pouvaient être de bonne foi de ceux qui ont voulu nous détruire. J'étais personnellement à quelques décimètres de François Bayrou à cet instant et je peux vous affirmer que j'ai ressenti sa souffrance et sa peine à propos de cette situation, mais également sa force et ses convictions sur la nécessité de poursuivre ce qui a été engagé.

Enfin sur le rôle de la troisième voie démocrate, en France, en Europe et dans le monde, François Bayrou s'est montré optimiste. Nous sommes une force naissante : "Au début de sa vie, même un baobab est plus petit qu'un fraisier..." Notre société du XXIe siècle devra affronter l'intégrisme et l'inégalité croissante contre lesquelles nous devons entrer en résistance. Elle devra également choisir entre avoir et être...

Merci François d'avoir des convictions que l'on peut partager !

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Initiative exemplaire


Ecrit par BGR le 04/10/2007 à 12:00
Catégorie : Général


Bonjour,

En Haute-Garonne, les militants du Mouvement Démocrate sont invités à se prononcer sur la stratégie à suivre pour les prochaines élections municipales :

CONSULTATION DES ADHÉRENTS DU MOUVEMENT DÉMOCRATE 31

Pour la préparation des élections municipales de mars 2008, l'ensemble des adhérents du MoDem 31 est invité à exprimer son avis quant à la stratégie du mouvement et à la constitution des listes.

Pour ce faire, nous vous demandons de répondre à la question suivante (cocher la case choisie) :

Lors du premier tour des élections municipales de mars 2008, voulez-vous que le Mouvement Démocrate 31 :

- Présente des listes MoDem ? /__/

- Fasse alliance avec d'autres formations politiques à la suite d'accords nationaux ou départementaux ? /__ /

- Laisse la liberté des alliances et de la composition des listes aux militants locaux, au cas par cas, selon les situations municipales ? /__/

Nous vous remercions de bien vouloir adresser votre réponse le plus rapidement possible.

Pour le comité d'organisation du MoDem 31, la Pésidente
Elisabeth HUSSON-BARNIER

A titre personnel, je trouve ce genre d'initiative particulièrement bienvenue. C'est en demandant leur avis aux militants que l'on peut compter sur leur soutien et sur leur motivation.

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


04/10/07 - St Jean Luz


Ecrit par BGR le 03/10/2007 à 22:30
Catégorie : Rendez-vous


Bonjour,

Les militants du Mouvement Démocrate de la sixième circonscription des Pyrénées-Atlantiques organisent leur réunion de rentrée à Saint Jean de Luz.

Jeudi 4 octobre à 19 heures

 

Batzoki
6 rue Augustin Chaho

à Saint Jean de Luz

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Cercle citoyen


Ecrit par BGR le 02/10/2007 à 21:30
Catégorie : Rendez-vous


Bonjour,

Le groupe de réflexion ProMoDem a reçu cette invitation et a vérifié que nous étions tous conviés au Cercle citoyen de nos amis Béarnais de la deuxième circonscription des Pyrénées-Atlantiques. Alors si vous êtes dans les environs de Pau ce jour là, n'hésitez pas !

Malgré un calendrier plutôt chargé, j'espère pouvoir participer à ce Cercle citoyen de rentrée.

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Outils et projets


Ecrit par BGR le 01/10/2007 à 11:30
Catégorie : Général


Bonjour,

Nombreux sont les adhérents qui s'interrogent sur les objectifs du Mouvement Démocrate. Nombreux aussi sont ceux qui s'interrogent sur les priorités à respecter. A mon avis, pour atteindre nos objectifs avec méthode nous avons d'abord besoin de deux choses : des outils et des projets.

  • Nous avons besoin des meilleurs outils !

Notre premier outil, c'est la démocratie qui doit unir les adhérants militants, les cadres dirigeants et les élus. C'est la démocratie qui doit nous guider pour construire nos autres outils : chartes, statuts et réglement intérieur. C'est en grande partie la qualité de ces outils qui nous permettra de faire de la politique autrement. Nos exigences à ce sujet sont primordiales.

Seule une charte vérifiable et sanctionnable permettra de montrer au citoyen que nous respecterons nos valeurs et notre éthique. Seuls des modes de fonctionnement réellement démocratiques permettront d'éviter qu'une infime minorité monopolise les propositions et les décisions.

  • Nous avons besoin des meilleurs projets !

Le projet présidentiel de François Bayrou est un excellent socle pour notre projet démocrate. Nous pouvons l'affiner par le dialogue démocratique et par l'utilisation massive de toutes les ressources qui sont à notre disposition. N'oublions pas que la principale force des démocrates est de s'appuyer sur l'expérience de ses dirigeants, sur les convictions de ses militants et sur les connaissances de l'ensemble des citoyens.

La mise en place des OUTILS démocrates est la priorité absolue à COURT terme.
La mise en place des PROJETS démocrates est la priorité absolue à LONG terme.

Mais dans les deux cas, il ne faut pas ignorer que le temps est un facteur essentiel pour améliorer toute chose. Nos outils et nos projets seront toujours perfectibles. Nous ne devons pas les figer, mais au contraire nous donner les moyens de les faire évoluer pour tenir compte de nos idées nouvelles et des changements de notre société.

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Composition du Congrès


Ecrit par BGR le 30/09/2007 à 10:00
Catégorie : Général


Bonjour,

J'ai la nette impression que de nombreux adhérents de l'UDF ou du MoDem ne connaissent pas le mode de fonctionnement et la composition du Congrès de leur parti politique.

Voici ce que disent les statuts de l'UDF à ce sujet :

Article 7 - Le Congrès

Il est composé de l'ensemble des adhérents de l'UDF ; il constitue l'assemblée générale du parti et se réunit au moins une fois tous les deux ans, soit dans un même lieu, soit à la même date et sur le même ordre du jour en différents lieux, dans les conditions fixées par le règlement intérieur prévu à l'article 13 et sur un ordre du jour arrêté par le Président après approbation du Bureau politique ou, à défaut, sur convocation du Bureau politique décidée à la majorité des deux tiers.

Le Congrès élit le Président pour un mandat de deux ans au suffrage universel direct.

Sont électeurs les adhérents à jour de leur cotisation.

Tous les adhérents de l'UDF à jour de leur cotisation sont donc membres et électeurs du Congrès UDF. Il serait étonnant que le MoDem ait des usages moins démocratiques que l'UDF. Nous devons donc considérer que tous les adhérents du MoDem à jour de leur cotisation sont membres et électeurs du Congrès MoDem.

Chaque adhérent peut (doit) participer au Congrès...

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Congrès fondateur


Ecrit par BGR le 29/09/2007 à 22:00
Catégorie : Général


Bonjour,

Le congrès fondateur du Mouvement Démocrate avait été annoncé pour fin octobre ou début novembre. Prévoyant j'avais totalement "bloqué" cette période pour être certain de pouvoir participer à cet événement de première importance. Hélas, il semble que la date soit repoussée au 24 ou 25 novembre et que le lieu ne soit pas encore définitivement choisi. Dans ces conditions, il est probable que je ne pourrai pas participer à ce rendez-vous qui marquera notre naissance.

Je rêvais d'une véritable "Constituante" pour que nous bâtissions ensemble le Mouvement Démocrate qui nous ressemble.

Au plan local dans ma circonscription du Pays-Basque, nous n'aurons vraissemblablement plus qu'une seule réunion avant le congrès ! Au plan national, je n'ai aucune nouvelle des groupes de travail qui devaient être mis en place pour les chartes et les statuts.

Si le Mouvement Démocrate définit ses outils fondamentaux dans la précipitation et dans la tourmente, je crains que notre charte des valeurs, notre charte éthique, nos statuts et notre réglement intérieur ne répondent ni à notre soif de démocratie, ni à notre volonté de changer la vie politique. Alors je propose que ces outils ne soient pas figés, qu'ils puissent évoluer démocratiquement et se bonifier avec le temps.

Osons des mécanismes démocratiques internes qui permettent au Mouvement Démocrate d'évoluer dans ses structures internes selon la volonté et les initiatives de ses adhérents...

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Audience


Ecrit par BGR le 28/09/2007 à 22:30
Catégorie : Général


Bonjour,

Depuis mon premier billet du 16 juin dernier ce sont près de 20 000 visites qui se sont succèdées sur ce blog ! Je ne pensais pas qu'un tel score puisse être atteint, d'autant que je n'ai pas vraiment cherché à susciter l'audience. Je ne sais d'ailleurs pas si ces vingt mille visites représentent une performance honorable.

Autre surprise de taille, en recherchant BGR sur le moteur de recherche de Google, ce blog arrive en première position sur un total d'environ 2 920 000 réponses ! Je n'ai pourtant fait aucun référencement, ni sur Google, ni ailleurs.

Ces deux remarques me font penser que le Mouvement Démocrate intéresse beaucoup d'internautes et que ceux-ci sont particulièrement actifs. Même si le nombre de sites, de forums et de blogs consacrés au MoDem est de plus en plus important, je vais continuer à écrire mon billet quasi journalier.

En tous cas, merci à tous ceux qui m'ont lu.

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Institutions


Ecrit par BGR le 27/09/2007 à 22:00
Catégorie : Général


Bonjour,

Compte tenu de l'environnement médiatique ambiant, il est de plus en plus utile de consulter les médias étrangers. Voici un compte rendu du site suisse d'information edicom.ch sur l'entretien entre François Bayrou et François Hollande au sujet de la réforme de nos institutions

Les numéros un du PS et du MoDem François Hollande et François Bayrou s'en sont tenus aux institutions pour leur premier entretien officiel mercredi, se félicitant de convergences de vues mais se défendant de toute "manoeuvre" à l'approche des municipales.

A l'issue de ce rendez-vous inédit, qui s'est déroulé à huis clos à l'Assemblée nationale, les deux responsables politiques se sont exprimés séparément devant la presse. Ils ont précisé qu'ils avaient parlé "exclusivement" de la réforme constitutionnelle, que Nicolas Sarkozy veut faire voter avant mars 2008.

"Il n'y a pas de confusion politique, pas de débauchage, pas de racolage, nous sommes dans la clarté politique, ça change par rapport à d'autres", a lancé M. Hollande. M. Bayrou pour sa part a revendiqué la "liberté de parler à tout le monde" sans "jamais être dans la compromission ou la manoeuvre".

L'objectif de la réunion était de faire prendre conscience au chef de l'Etat de la possibilité d'un tir de barrage PS-MoDem, même si les troupes de M. Bayrou sont plutôt dégarnies au Parlement.

"Le message que nous adressons à Nicolas Sarkozy, puisqu'il veut décider de tout y compris de la réforme des institutions, c'est qu'il n'y aura de réforme adoptée au Parlement que si les principes essentiels sont respectés", a lancé M. Hollande.

Il a souligné qu'"il y aura un enjeu" puisque "le président de la République et le gouvernement ne sont pas sûrs d'avoir la majorité des trois cinquièmes" nécessaire à l'adoption de la réforme constitutionnelle, et que la gauche n'est "pas sûre d'avoir la minorité des deux cinquièmes".

Se disant "prêt à discuter avec toutes les forces démocratiques" du pays, M. Bayrou, qui était à l'initiative de cet entretien, n'a pas exclu de revoir M. Hollande. Rien n'est prévu "pour l'instant, mais je n'écarte aucune rencontre avec qui que ce soit", a-t-il dit.

"Si nous pouvons, au-delà du Parti socialiste, nous retrouver largement rassemblés pour permettre des avancées démocratiques, il faut saisir cette occasion. Mais n'en tirez pas d'autres conclusions", a souligné de son côté M. Hollande.

Les deux hommes se sont dit d'accord sur plusieurs "principes essentiels" qui selon eux doivent figurer dans la réforme des institutions.

Ils ont cité la "nécessité d'une vraie séparation des pouvoirs", qu'il s'agisse de la justice ou des médias, du renforcement des droits du Parlement et des citoyens, et de l'introduction de la proportionnelle aux législatives, concernant "10% des sièges", pour les petits partis ayant obtenu plus de 5% des voix.

M. Hollande a souligné que le PS est aussi "attaché" que le MoDem à la modification du mode de scrutin, même si elle ne l'avantage pas. "Nous la jugeons nécessaire, l'Assemblée nationale n'est pas représentative des forces politiques".

Toutefois, des divergences subsistent, en particulier sur le rôle du président de la République. Pour M. Bayrou, puisque "le président est élu au suffrage universel, il est normal qu'il définisse la politique suivie par son gouvernement". M. Hollande en revanche refuse d'aller vers un régime présidentiel.

Le numéro un socialiste s'oppose également à la possibilité pour le chef de l'Etat de s'exprimer devant le Parlement, comme le souhaite M. Sarkozy. Il "n'a pas besoin d'un lieu supplémentaire pour s'exprimer", a-t-il dit, alors que M. Bayrou disait que "ça ne (le) choque pas".

Merci à Bernadette de m'avoir transmis cette information.

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Activité et retraite


Ecrit par BGR le 26/09/2007 à 11:30
Catégorie : Général


Bonjour,

Dans les deux billets ci-dessous, j'ai évoqué l'idée d'une quatrième vie, celle des actifs participatifs :

Vie active
Trois ou quatre vies

Lorsque j'ai brièvement évoqué ce sujet au Forum des Démocrates de Seignosse, l'accueil fut assez chaleureux. Je vais donc approfondir ce thème pour faire des propositions concrètes.

Il est utile de préciser que les quatre périodes de la vie - étudiant, actif productif, actif participatif et retraité - ne doivent être ni statiques, ni figées. Ainsi, la limite d'age est une notion beaucoup trop rigide ; elle doit être suffisamment large pour être acceptable. Ainsi, les différentes périodes doivent pouvoir se chevaucher et se succèder plusieurs fois au cours d'une vie. Chaque être humain est unique et chaque parcours est unique.

Au niveau du droit à la retraite, le calcul actuel par trimestres de cotisation est trop simpliste. Il serait intéressant de prendre en compte chacune des quatre vies et d'attribuer des points de retraite pour chaque période d'activité.

Chaque année d'étude pourrait correspondre à un certain nombre de points avec un bonus lorsqu'elle est réussie ou lorsqu'elle correspond à un secteur où la demande est forte. Chaque année d'activité productive dans le secteur économique représenterait probablement toujours la part prépondérante des points acquis. Chaque année d'activité participative dans le secteur social, rémunérée ou bénévole, serait prise en compte et donnerait également droit à des points de retraite. Le rôle de l'état pourrait être fortement incitatif en pondérant les points à tous les niveaux selon les besoins.

Ce système de calcul des annuités n'a pas pour objectif de distribuer plus, mais simplement de distribuer mieux en prenant en considération toutes les étapes et tous les efforts d'une vie.

Je souhaite vivement poursuivre cette réflexion avec ceux que ça intéresse.

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Liste de diffusion


Ecrit par BGR le 24/09/2007 à 11:30
Catégorie : Général


Bonjour,

Les animateurs de l'atelier internet du Forum des Démocrates de Seignosse ont insisté sur la nécessité d'engager toutes les initiatives parce que nous ne devrons souvent compter que sur nous-même.
 
Afin de renforcer nos capacités locales de diffusion de l'information, je vous propose de créer une liste de diffusion de nos adhérents et sympathisants. Le seul objectif actuel de cette liste est de permettre à l'information de circuler rapidement entre nous, sans que personne ne soit isolé. Dans un premier temps, nous pouvons peut-être nous limiter au Pays Basque. Si cela fonctionne bien nous pourrons envisager une extension pour l'ensemble du département des Pyrénées-Atlantiques.
 
Si vous êtes favorable à cette idée, vous pouvez utiliser la rubrique "Contact" du menu "Blog" pour me faire parvenir les quatre informations personnelles suivantes :

  • NOM
  • Prénom
  • Commune
  • Adresse de messagerie

Je m'engage à faire parvenir, au moins une ou deux fois par mois, la liste de diffusion actualisée à tous ceux qui m'auront fourni leurs coordonnées. Je m'engage également, et j'espère que chacun fera de même, à faire circuler l'information par l'intermédiaire de cette liste.

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Dialogue


Ecrit par BGR le 23/09/2007 à 17:00
Catégorie : Général


Bonjour,

Depuis l'ouverture de ce blog, je n'avais pas activé la possibilité de contact par courriel et je n'ai pas beaucoup répondu à vos commentaires. C'était délibéré, mais c'était peut-être une erreur. Je vais tenter de la corriger en essayant de répondre à vos courriels et en participant plus activement au dialogue par commentaires.

Allez savoir pourquoi, j'avais également pris la décision de supprimer les commentaires de plus d'un mois, à la fin de chaque mois civil ! Je ne suis pas en mesure de remettre les commentaires supprimés et je demande aux "victimes" de m'en excuser. Dorénavant je laisserai tous les commentaires en ligne... définitivement !

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Médiocrité ?


Ecrit par BGR le 22/09/2007 à 07:30
Catégorie : Général


Bonjour,

Dans un de mes compte-rendus sur le Forum des Démocrates de Seignosse, j'ai évoqué Thierry Crouzet dont certaines interventions ont été riches d'enseignement. Celui-ci a émis sur son blog de vives critiques sur le MoDem. Je remercie Bernadette d'avoir attiré mon attention sur celles-ci dont voici la teneur exacte :

J’ai assisté ce weekend à l’université d’été du Modem. Lors d’une mini interview avec Nicolas Voisin, j’ai résumé ce que j’en pensais. Je voudrais m’expliquer plus longuement, replacer mes propos dans le contexte et justifier leur radicalité.

Je suis arrivé vendredi au VVF de Seignosse juste à temps pour le premier meeting de Bayrou, pas prévu au programme et qui a commencé en retard. Par moment, des vagues d’applaudissements montaient de la salle. « Bayrou, Bayrou… » J’ai vite eu l’impression de me trouver dans une église où les ouailles attendaient dieu le père en personne. Ça commençait mal. La suite n’a pas cessé de me décevoir.

Médiocrité 1 : ambiance religieuse

Dans les entreprises comme en politique, les leaders motivent leurs troupes lors de grands shows. Chaque fois que j’assiste à ces évènements, je suis mal à l’aise car j’ai l’impression que les gens autour de moi se dissolvent dans le groupe, oubliant tout esprit critique. Il me semble qu’ils renoncent à leur individualité et à leurs particularités. Or, je crois que nous avons besoin de l’intelligence de tous. Chacun doit affirmer son individualité à tout prix. Le meeting politique ne convient pas à l’expression de l’intelligence collective car il ne met en exergue que l’intelligence de l’orateur. C’est une forme démodée… pour preuve, c’est hors des meetings officiels que les échanges fructueux ont eu lieu, avec Quitterie Delmas, Corrine Lepage ou Jean-Marie Cavada, sur le mode improvisé des barcamps.

Médiocrité 2 : contradictions

Durant son discours, Bayrou n’a jamais cessé d’être en contradiction entre ses propos et ses actes. Il parlait de la naissance d’un nouveau parti et, sur la scène, il avait placé de vieux briscards (et pour faire bonne figure le représentant des jeunes). Il parlait de démocratie, de participation, et il imposait sa vision. Par exemple, quand il proposa ses deux fois douze points pour la charte du Modem, il passa par-dessus les 700 contributions des militants. Il eut beau dire que sa proposition n’était que la 701e, j’ai perçu que tous ceux qui avaient contribué se sentaient trahis. Bayrou devait leur donner la parole, les citer, non pas faire la synthèse à leur place.

Médiocrité 3 : contradictions encore

À quoi bon critiquer Nicolas Sarkozy, le centralisateur, pour agir soi-même en centralisateur ? Quand on pense que la décentralisation et l’ouverture sont les clés de la réussite dans un monde complexe, il faut commencer par appliquer ces clés à son propre parti. Tout au long du week-end, je n’ai cessé de noter un divorce entre les intentions et les actes. En ce sens, Sarkozy est beaucoup plus droit dans ses bottes. Il est partisan du top-down et il agit en accord avec ses principes.

Lucidité 1 : Sarkozy va dans le mur

Au cours d’une conversation, un militant m’a dit que Sarkozy ne pouvait que se planter car le top-down ne peut plus fonctionner. Un seul homme ne peut prendre toutes les décisions sans paralyser les initiatives individuelles pourtant si nécessaires. Dans les mois qui arrivent, nous aurons peut-être la preuve que la centralisation excessive est néfaste dans un monde complexe. La droiture de Sarkozy au regard du top-down ne suffira pas à faire de cette approche démodée un succès.

Médiocrité 4 : vive l’ordre

Mais nombre de militants attendaient des réponses, ils voulaient des consignes et des directives… Ils voulaient du Sarkozy like. Les contradictions révélées chez Bayrou étaient en fait plus générales (mais heureusement pas universelles car j’ai souvent senti un vent de révolte). On ne peut pas prôner l’ouverture à l’extérieur et, d’un autre côté, tenter de fermer l’idéologie comme de fermer les rangs du parti, réservant des sièges dorés à certains en particulier.

Médiocrité 5 : ambition dévorante

Le pire était à venir. Tout le monde ne faisait que parler des prochaines élections et des investitures. Chacun cherchait à se positionner, à gagner des accessits. Nous étions dans l’antichambre du pouvoir. Seule y comptait l’ambition personnelle. J’avais espéré y découvrir une vraie rupture : sacrifier le court terme au profit de l’élaboration d’une vision qui à l’avenir ferait la différence. Tout le monde se comportait comme si cette rupture était déjà derrière eux, dans le programme présidentiel de Bayrou… je pense qu’il n’en est rien.

Médiocrité 6 : sauver les meubles

Personne n’était capable de définir les grandes idées que défendrait le Modem, sinon à énoncer des banalités éculées que l’UMP ou le PS pourraient revendiquer, mais chacun rêvait de se faire élire. Que fallait-il faire de l’UDF ? Et surtout de son argent ? C’était la question centrale. J’avais l’impression de voir les employés d’une boîte qui vient de faire faillite se disputer la photocopieuse. Parfois, il faut savoir tirer un trait sur le passé et construire du neuf.

Lucidité 2 : Corinne Lepage

C’est la seule star du Modem qui passa du temps au café avec les militants. Quand on prône l’ouverture, on doit soi-même s’ouvrir. Corinne Lepage participa à un débat improvisé sans jamais accaparer la parole, défendant l’idée que le Modem devait justement définir ses idées avant de penser élection. Il ne sert à rien de courir quand on ne sait pas quoi faire une fois arrivé (c’est d’ailleurs le meilleur moyen de ne jamais arriver).

Médiocrité 7 : arrivisme

J’ai rencontré des jeunes enthousiastes et brillants, j’en ai vu d’autres dévorés par l’envie du pouvoir, prêt à gravir un à un les échelons jusqu’à la députation, prêt à consacrer vingt ans de leur vie à cette pénible ascension, prêts à s’assoir sur leurs idéaux. C’est pour moi la médiocrité des médiocrités. Celui qui veut réussir dans la vie, qui veut changer le monde, ne peut pas passer son temps à faire des courbettes. Voilà pourquoi les entrepreneurs fuient la politique. Ils entreprennent : ils ne parlent pas d’entreprendre. Voilà peut-être pourquoi Corinne Lepage était la seule ouverte et disponible. C’est une avocate et non une politicienne professionnelle. Elle vit dans la vraie vie.

Médiocrité 8 : qui s’assemble se ressemble

Hors du cadre des militants fanatiques, les fameux colleurs d’affiches, j’ai découvert des gens qui acceptaient sans broncher toutes les médiocrités dénoncées. Les plus valeureux fuient ce système qui favorise la médiocrité et que des médiocres verrouillent. Quand j’arrivais à cette conclusion en public, on me demandait comment faire autrement ? Comment changer la donne sans passer par un poste électif ? Tous avaient a priori accepté les règles d’un jeu désuet. Tous étaient incapables d’en changer. Je leur répondais que, dans le business, il fallait justement changer de paradigme pour réussir. On me disait que la politique fonctionnait autrement. Je ne le pense pas. Même au football les changements de paradigme mènent à la victoire : souvenez-vous de l’Ajax de Johan Cruyff. Aux États-Unis, Ralf Nader prouva qu’on pouvait influencer la politique sans être élu. Il n’y a pas une voie unique tracée une fois pour toute. Seuls les conservateurs le pensent.

Lucidité 3 : François Bayou

Il a décidé de lâcher le positionnement au centre et a tenté de placer le Modem sur une autre dimension politique. Ça va dans la bonne direction même si cette autre direction il ne l’a pas définie.

Au final, je crois que le Modem ressemble à l’UMP (le chef tout-puissant) qui, lui-même, ressemble au Modem (le désir d’ouverture) qui, lui-même ressemble à l’UMP (management top-down)… Je pourrais prolonger infiniment cette boucle, j’y inclurais même le PS s’il n’était en ce moment en totale déliquescence. Tous les partis se ressemblent, se copient les uns les autres, s’annihilent les uns les autres et les Français doivent s’en sortir seuls.

Je n’attaque aucun militant en particulier, ni même aucun élu en particulier, mais un système qui favorise la médiocrité et non pas l’excellence. Je suis triste quand je vois des gens renoncer à la force unique qui est en eux et l’abandonner à des chefaillons incapables de l’employer. J’ai croisé à Seignosse des gens remarquables, intelligents, doués, dévoués. Je suis triste de les voir rabaissés au rang de moins que rien. Je suis triste de les voir se soumettre. J’ai parlé de médiocrité parce que je n’ai pas entendu sonner assez fort les trompettes de la révolte.

Un mouvement politique devrait être une école de la liberté et non une machine à broyer les différences. Quand on a pour ambition de changer le monde, on n’a pas le droit de viser la normalité alors synonyme de médiocrité. J’ai voulu parler de cette médiocrité là et non de la médiocrité des hommes eux-mêmes. Comme je l’ai dit, j’ai rencontré ce week-end des gens remarquables. Mais placez des gens remarquables dans un système médiocre et ils le deviennent eux-mêmes ou fuient à la course.

Sur le même blog, j'ai réagi par le commentaire suivant :

Étant moi-même un de ces médiocres qui pensent que le MoDem peut changer la manière de vivre ensemble, je veux réagir à votre article.

J’ai aussi participé au débat internet à Seignosse où je suis intervenu pour demander que la démocratie s’exerce dans les décisions relatives aux outils internet du Mouvement Démocrate.

J’ai apprécié votre intervention sur les organisations centralisées et les réseaux. Les réseaux sont certainement une structure solide et efficace, même si je pense qu’il ne sont pas la clé de tous les défis à relever.

Je partage une partie de vos remarques. Le partage du temps de parole à Seignosse ne m’a pas toujours convaincu d’une réelle volonté de changement ; ni la manière dont François Bayrou a présenté ses propres chartes, deux heures après un des deux ateliers sur le sujet ; ni la manière dont quelques “ténors” ont systématiquement été placés au devant de la scène ; ni le bal du premier rang avec bon nombre de chasseurs d’investitures aux dents démesurées…

Par contre, vous avez souvent tendance à systématiser vos propos : “Tout le monde ne faisait que parler des prochaines élections”, “Seule y comptait l’ambition personnelle”, “Personne n’était capable de définir les grandes idées”…

Je crois sincèrement que vous n’avez pas assez dialogué avec nous. Je ne me reconnais dans aucune de ces trois phrases, ni dans quelques autres et je suis catégorique en affirmant que nous sommes nombreux dans ce cas.

Enfin, plutôt que de nous traîter de médiocres, ne serait-il pas plus efficace et plus productif de continuer à essayer de nous transmettre vos idées et de nous convaincre de leur bien fondé ?

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


25/09/07 - Bayonne


Ecrit par BGR le 21/09/2007 à 22:30
Catégorie : Rendez-vous


Bonjour,

Les militants de la cinquième circonscription des Pyrénées-Atlantiques se réuniront pour faire un premier bilan du Forum des Démocrates de Seigosse.

Toutes les questions seront évoquées...

Mardi 25 septembre à 19 heures 30

 

Réunion de la cinquième circonscription
Permanence UDF - MoDem
Place de la République

à Bayonne

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


26/09/07 - Biarritz


Ecrit par BGR le 20/09/2007 à 19:00
Catégorie : Rendez-vous


Bonjour,

Le Groupe de réflexion ProMoDem propose de se retrouver pour une réunion-débat après le Forum des Démocrates qui vient d'avoir lieu à Seignosse. Ce sera l'occasion d'échanger nos impressions, nos idées et de mettre en commun ce que nous avons retenu des différents ateliers et forums auxquels nous avons participé. Ce sera aussi bien sûr l'occasion de faire partager tous les moments forts vécus à ceux qui n'ont pas pu venir à Seignosse.

Vous avez été très nombreux cet été à souhaiter que nos groupes de discussion basés sur la liberté de parole perdurent. Nous évoquerons donc ensemble l'avenir de ProMoDem pour les mois à venir.

Mercredi 26 septembre à 20 heures

 

Débat après le Forum des Démocrates

au Centre Social du Braou
Avenue du Maréchal Juin
à Biarritz

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Contact


Ecrit par BGR le 19/09/2007 à 22:00
Catégorie : Général


Bonjour,

Depuis quelques jours, j'ai de gros problèmes avec ma connexion internet. J'espère que je ne vais pas passer des heures au téléphone en compagnie du répondeur de mon fournisseur d'accès. Pour le moment, il me répète depuis un bon (mauvais) quart d'heure que mon temps d'attente est estimé à moins de quatre minutes ! Comme beaucoup d'internautes, je suis déjà passé par là et ce n'est vraiment pas une sinécure...

Alors juste un petit mot, vous pouvez désormais me contacter par courriel grâce à la rubrique "Contact" du menu "Blog" !

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Alliances


Ecrit par BGR le 18/09/2007 à 22:30
Catégorie : Général


Bonjour,

Pour les prochaines élections municipales, il sera nécessaire de procéder à des alliances, soit parce que les candidats du MoDem ne seront pas assez nombreux pour constituer des listes complètes à eux seuls, soit parce que ce sera le seul moyen d'avoir des élus.

Dans une alliance, chacun doit être ammené à faire des concessions. Lorsqu'une des parties abandonne ses valeurs, son éthique et ses projets, tandis que l'autre impose globalement et massivement son point de vue, il ne s'agit pas d'une alliance mais d'un ralliement que nous devons refuser.

Le plus important, ce n'est pas le vote des électeurs mais la confiance des citoyens !

Pour instaurer la confiance, nous devons énoncer nos valeurs et notre éthique dans une charte claire et vérifiable et nous devons surtout veiller au respect de ces engagements. Il est bien évident que nous ne pourrons pas accepter des partenaires dont les valeurs, les projets et les comportements sont trop différents des notres.

Je pense qu'il est nécessaire d'établir une liste des valeurs et des comportements non négociables, qui doivent impérativement être respectés par nos éventuels partenaires. Je crois que les premières rencontres en vue d'une alliance doivent porter sur un socle commun de valeurs et de comportements strictement compatibles avec cette partie non négociable de la charte du Mouvement Démocrate.

Ceci me paraît être une condition indispensable pour conquérir ou conserver la confiance du citoyen.

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Chartes de François


Ecrit par BGR le 17/09/2007 à 18:00
Catégorie : Chartes et statuts


Bonjour,

Voici la contribution de François Bayrou pour notre charte des valeurs et notre charte éthique :

PROPOSITION POUR UNE CHARTE DES VALEURS

  1. Le but de notre action est l’établissement d’une société de liberté, orientée
    vers l’épanouissement intellectuel et moral de la personne humaine et des
    communautés dans lesquelles celle-ci s’enracine.
  2. Le principe d’une telle société est la démocratie, qui vise à porter au plus
    haut la conscience et la responsabilité des citoyens. La démocratie exige le
    respect scrupuleux des droits de la personne humaine et la séparation des
    pouvoirs politiques (exécutif, législatif, judiciaire), économiques et
    médiatiques.
  3. La pluralisme est la première des valeurs démocratiques. Le pluralisme
    politique et médiatique, garantit seul la liberté de penser, la liberté d’opinion,
    l’émancipation des citoyens et leur faculté politique.
  4. Chaque citoyen doit être considéré comme un acteur des choix publics qui le
    concernent. Il a droit à une complète information dans la préparation de ces
    décisions.
  5. Le responsable politique représente dans le monde du pouvoir ceux qui n’ont
    pas droit à la parole : les moins favorisés, aussi bien que les plus jeunes et les
    générations à venir.
  6. Le développement de la société démocratique repose sur la dynamique d’une
    social-économie durable, économie de création, entreprenante et réactive, à
    haute exigence sociale et écologique.
  7. Le développement de la social-économie exige la liberté et la responsabilité
    des acteurs économiques, mais aussi des acteurs sociaux, civiques et
    associatifs.
  8. L’État ne peut donc être le décideur tout-puissant à la place des acteurs de la
    société. Il est leur défenseur, leur partenaire et le garant de leurs droits.
  9. Notre projet de société promeut et défend, au-delà des biens nécessaires, les
    biens supérieurs que sont l’éducation, la culture, transmission et création, la
    science, les valeurs morales, philosophiques et spirituelles.
  10. La laïcité est la garantie du vivre-ensemble. Nous considérons que la laïcité
    telle qu’elle a été peu à peu définie par la République française est un apport
    précieux à l’avenir de l’Europe et de l’humanité.
  11. L’équilibre du monde, menacé par des super-puissances de toute nature,
    exige l’avènement d’organisations internationales destinées à les équilibrer.
  12. L’Europe active et solidaire, où les Etats nationaux, détenteurs d’un
    patrimoine commun de civilisation, défendent ensemble leurs intérêts et
    leurs valeurs est le premier exemple de ces libres organisations. Sa
    construction est donc non seulement une nécessité mais un devoir.

PROPOSITION POUR UNE CHARTE ETHIQUE

  1. Le Mouvement démocrate est un mouvement de citoyens actifs.
  2. Le Mouvement démocrate respecte en son sein les principes démocratiques
    qu’il promeut à l’extérieur, notamment participation, information, liberté du
    débat, séparation des pouvoirs, transparence des décisions.
  3. Le Mouvement démocrate est indépendant de toutes les puissances
    d’influence, économique, politique ou médiatique. Il est économe des deniers
    publics. Il lutte contre toutes les formes de corruption.
  4. Les élus ne relèvent pas d’un mandat impératif, ils exercent leur mandat en
    conscience. Ils sont solidaires dans la vie publique des décisions collectives du
    mouvement.
  5. Dans tous les groupes politiques d’élus qui se réfèrent au Mouvement
    démocrate la liberté de vote est la règle.
  6. Tout adhérent du Mouvement démocrate a droit à l’information sur le
    mouvement.
  7. Tout adhérent du Mouvement démocrate peut recevoir une formation pour
    améliorer sa capacité de compréhension et d’engagement.
  8. Les adhérents du Mouvement démocrate reconnaissent pour l’action en
    commun la nécessité de l’organisation. Ils acceptent de s’inscrire dans la
    discipline et la cohérence de cette action.
  9. Les adhérents du Mouvement démocrate assument le débat interne et
    considèrent le dénigrement externe comme incompatible avec l’engagement.
  10. Les adhérents du Mouvement démocrate sont solidaires des décisions
    collectives du Mouvement, notamment en termes d’investitures pour les
    différentes élections.
  11. Les investitures aux élections relèvent d’une procédure transparente définie par
    les statuts.
  12. Toutes les fonctions électives au sein du mouvement sont bénévoles et
    désintéressées.

Je vais lire ces propositions attentivement et longuement avant de les commenter...

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


16/09/07 - Seignosse


Ecrit par BGR le 16/09/2007 à 17:30
Catégorie : Rencontres


Bonjour,

Pour terminer les échanges du Forum des Démocrates de Seignosse, François Bayrou a fait un discours qui me conforte dans mes choix et dans mes convictions.

Discours de clôture de François Bayrou :

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


15/09/07 - Seignosse


Ecrit par BGR le 15/09/2007 à 15:30
Catégorie : Rencontres


Bonjour,

Hélas, je n'ai pas pu assister à toutes les activités de cette journée et notamment au débat sur la construction du Mouvement Démocrate qui constituait pour moi la clé de voute de ce Forum des Démocrates.

L'atelier sur le réseau internet a été l'occasion d'entendre Thierry Crouzet dont certaines interventions ont été riches d'enseignement :

Sommes nous des aztèques ou des apaches ?

Lorsque Cortes débarqua au Mexique, il demanda où était la capitale et il la trouva. Il demanda ensuite où était le chef et il le tua ! En 2 ans, quelques centaines d'espagnols réduirent ainsi à néant une civilisation millénaire de plusieurs centaines de milliers de personnes. L’empire aztèque était tellement centralisé qu’il a suffi de lui couper la tête pour qu’il disparaisse. Après la conquête du Mexique, les espagnols remontèrent vers le nord sans rencontrer d’adversaires à leur mesure. Chaque fois, ils tuaient les chefs et s’emparaient de l’or et des autres richesses.

Lorsque les espagnols entrèrent dans le territoire des apaches, ils cherchèrent les chefs, ils ne les trouvèrent pas. Ils cherchèrent l’or, ils ne le trouvèrent pas. Les apaches résistèrent aux envahisseurs pendant plus de deux siècles. Face aux armées centralisées, ils opposèrent des structures en réseau. Ils n’avaient pas de chefs mais des Nant’an. En langue apache, une phrase commençant par « Vous devez » n’existe même pas. Quand le Nant’an veut faire quelque chose, il le fait. Ceux qui l’aiment le suivent. Il guide par l’exemple et non en donnant des ordres. Le Nant’an n’a aucune position hiérarchique. Qu’un Nant’an vienne à mourir, un autre Nant’an apparaît naturellement.

Belle illustration de la différence entre une structure hiérarchique et une structure transverse...

L'autre information importante qui résulte de cet atelier c'est que nous ne devons pas attendre que les structures nationales du Mouvement Démocrate puissent répondre à notre attente en matière de sites internet officiels et centralisés. Chacun est libre de créer son site, son forum, son blog...

Nous pouvons et nous devons prendre toutes les initiatives !

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


14/09/07 - Seignosse


Ecrit par BGR le 14/09/2007 à 22:00
Catégorie : Rencontres


Bonjour,

Une journée très chargée ! Voici mes choix personnels :

  • Atelier sur la charte éthique
  • Discours d'ouverture, non prévu, de François Bayrou
  • Forum sur l'Europe
  • Débat sur l'actualité politique

Dans le premier atelier, nous avons pu constater nos convergences sur les valeurs et sur les comportements. C'est sur le cumul des mandats que le dialogue a été le plus animé. Les participants oscillent entre un mandat unique renouvelable une seule fois et la liberté qui permet de garder les "meilleurs" plus longtemps. J'ai personnellement apprécié l'intervention de Philippe Nogrix, sénateur d'Ille-et-Vilaine, qui s'est clairement positionné pour un strict non cumul des mandats.

François Bayrou nous a lu et remis sa propre contribution sur la charte des valeurs et la charte des comportements. Evidemment c'est un travail de grande qualité et c'est surtout un trésor de clarté et de concision. Je la publierai prochainement.

Au cours du débat politique, François Bayrou a affirmé qu'il se battrait pour que le Mouvement Démocrate ne soit pas un parti de courants, de clans ou de chapelles. Nous nous dirigeons donc selon toute vraissemblance vers le parti unitaire que j'appelle aussi de mes voeux comme beaucoup de démocrates.

Je ne l'avais pas dit hier mais Jean-Marie Cavada avait oublié une catégorie de démocrates dans son discours de bienvenue, celle des "je viens de nulle part". L'ayant fait remarquer - je ne suis certainement pas le seul - au cours du premier atelier de la matinée, j'ai eu l'agréable surprise d'entendre Jean-Marie Cavada revenir lui-même sur cet oubli sans réelle importance, pour sans excuser au cours du débat de ce soir. Il en a profité pour "sonder" la salle et surprise de taille, les "je viens de nulle part" sont apparemment majoritaires à Seignosse !

Discours d'ouverture de François Bayrou :

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


13/09/07 - Seignosse


Ecrit par BGR le 13/09/2007 à 22:30
Catégorie : Rencontres


Bonjour,

Le covoiturage vers Seigosse n'a pas eu le succès escompté puisque nous étions seulement deux au point de rendez-vous et que je suis finalement parti seul pour cette première journée du Forum des Démocrates. J'ai retrouvé sur place plusieurs militants du Pays-Basque rencontrés ces derniers mois au cours des réunions préparatoires.

Le VVF des Tuquets déborde d'une activité rare en cette arrière saison et il n'est pas toujours facile pour les arrivants d'obtenir rapidement les clés d'une chambre ou les tickets de restauration. Les files d'attente sont une bonne occasion pour le dialogue et pour faire connaissance avec des démocrates de toutes les régions.

Les travaux n'ont pas réellement débuté en cette prière journée et nous avons surtout profité de cette belle après-midi d'été pour nous découvrir ou pour nous retrouver en profitant des rayons du soleil et des senteurs océanes. Un grand bravo aux bloggers de François et à leurs t-shirts qui m'ont permis de rencontrer Speeder, Colette et Guy.

Jean-Marie Cavada a accueilli les participants autour d'un apéritif. Avec une grande aisance et une grande simplicité, il a tracé le programme des journées à venir avec leurs ateliers, leurs forums et leurs débats. Durant son discours, le soleil de l'été indien est descendu lentement vers la dune en nous gratifiant de sa lumière magique et de ses couleurs chatoyantes.

Qui a dit que le soleil couchant était rouge ?
Aujourd'hui, il était résolument et magnifiquement orange !

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


A demain !


Ecrit par BGR le 12/09/2007 à 20:00
Catégorie : Général


Bonjour,

Vous êtes peut-être dans le même état que moi, comme un lion en cage !

J'attends avec beaucoup d'impatience et avec un soupçon d'inquiétude, ce grand rendez-vous des démocrates, en classant mes documents et mes notes dans quelques classeurs oranges, en essayant de ranger mes idées dans une tête en ébullition, en relisant quelques billets sur mes blogs favoris et en parcourant les discussions importantes des forums que je fréquente.

Je suis prêt ! A demain...

Voici le planning que je compte suivre :

Jeudi 13

  • Rendez-vous avec les militants de la circonscription pour un covoiturage
  • Découverte du Forum et des Démocrates
  • Participation aux animations dont le programme est toujours inconnu
  • Tour de France des apéritifs

Vendredi 14

  • Atelier permanent : Une charte éthique pour le MoDem
  • Atelier permanent : Le MoDem, un rassemblement
  • Forum : Europe, l'heure des choix
  • Débat de politique générale : Actualité politique

Samedi 15

  • Atelier thématique : Réseau internet et politique
  • Atelier permanent : Le MoDem, mouvement... démocrate

Dimanche 16

  • A l'écoute de François Bayrou...

Des obligations familiales et festives m'interdiront de participer à la fin de journée du samedi, mais je sais que les militants du Pays-Basque et ceux d'internet me permettront de ne rien perdre !

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Rentrée politique


Ecrit par BGR le 11/09/2007 à 21:00
Catégorie : Général


Bonjour,

Ce soir à 19h00, après plusieurs semaines de silence, François Bayrou a fait sa rentrée politique dans le grand journal de Michel Denisot sur Canal Plus.

Avec le Mouvement Démocrate et ses 75 000 adhérents François Bayrou choisit d'être libre et indépendant. Il se démarque de Nicolas Sarkozy qui aime la société de l'argent roi, qui est fasciné par l'Amérique et qui distribue 15 milliards d'Euros dans son paquet fiscal.

Pour les élections municipales, François Bayrou souhaite des candidatures indépendantes pour le premier dans les grandes villes et que nous regardions avec qui on s'entend le mieux pour le deuxième tour. S'agissant de sa propre candidature à la mairie de Pau : " On verra ! "...

Sur le plan des institutions notre leader a insisté sur la nécessaire séparation des pouvoirs entre l'état, la politique et les médias. Il salué d'un franc sourire l'initiative d'une journée sans Sarkozy.

S'agissant de la réforme des retraites, François Bayrou a insisté sur le financement et pas seulement pour celui des régimes spéciaux. Il a également précisé que la recherche de l'équité était un élément déterminant de ce dossier. Il faudra négocier et pas seulement pour ce qui concerne le secteur public.

 

Ce n'est pas complet et ce n'est pas la partie la plus intéressante, mais en attendant mieux...

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Journée sans Sarkozy


Ecrit par BGR le 10/09/2007 à 20:00
Catégorie : Général


Bonjour,

L'association Rassemblement pour la Démocratie à la Télévision (RDT) appelle, le 30 novembre 2007, à une grande journée nationale sans Sarkozy dans les médias. Voici quelques extraits du communiqué :

Vous êtes journaliste ? Pas une image, pas un son, pas une ligne sur les faits et gestes de Nicolas Sarkozy ne doivent sortir, ce jour-là, des rédactions ! Ni éloge, ni critique, ni commentaire ! Rien de rien, s’il vous plaît, qu’un inhabituel et démocratique silence ! Rompez, pour 24 heures, avec vos habitudes et aidez ainsi les Françaises et les Français à se désintoxiquer de la sarkozite médiatique !

Vous êtes simple citoyen et vous en avez plus qu’assez de l’omniprésence du président de la République dans les médias ? Aidez-nous à faire de cette journée un immense succès : relayez par tous les moyens cet appel auprès des rédactions des chaînes de télévision, de radio et des journaux ! Parlez à vos proches, vos amis, vos collègues de cette journée exceptionnelle ! Et, bien sûr, abstenez-vous durant ces 24 heures de toute conversation au sujet de Nicolas Sarkozy ! Que son nom, un jour dans l’année, ne soit même pas prononcé ! Cela nous fera du bien à tous et à sa modestie aussi…

Le 30 novembre 2006, Nicolas Sarkozy annonçait officiellement sa candidature à l’élection présidentielle. Fêtons dignement cet anniversaire ! Faisons, ensemble, du 30 novembre 2007 une grande journée de la démocratie et de la liberté de la presse !

Au premier abord, l'idée peut paraître séduisante. Elle vise à montrer l'omniprésence médiatique de notre nouveau président de la république et il est bon que chacun prenne conscience des excès et des dangers d'une telle attitude.

Mais à la réflexion, je suis hostile à cette initiative. D'une part, elle risque fort d'aboutir à l'effet inverse, c'est à dire une présence de Nicolas Sarkozy encore plus insupportable ce jour là que d'habitude. D'autre part elle entérine le fait que le président de la république puisse monopoliser les médias au cours des 364 autres jours de l'année !

Reconnaissons que le mauvais goût a été évité pour le choix de la date : la semaine suivante et nous avions droit à la Saint Nicolas, tandis que le mois précédent nous aurait gratifié, jour pour jour, de la Saint Bienvenue...

 

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Programme de Seignosse


Ecrit par BGR le 09/09/2007 à 00:00
Catégorie : Rencontres


Bonjour,

Voici enfin le programme officiel du Forum des Démocrates de Seignosse :

Jeudi 13 septembre

14h00
à
19h00

Accueil des participants
Animation

19h00
à
20h00

Mot d’accueil
Apéritif des régions

21h00
à
23h00

Piano bar
Animation

Vendredi 14 septembre

 

FORUMS

ATELIERS THEMATIQUES

ATELIERS PERMANENTS
Municipales et cantonales
Vie du MoDem

10h00
à
12h00

Grenelle de l'environnement :
enjeux et perspectives

Entreprise :
enjeux socio-économiques

 

La justice et politique pénale

Communiquer avec les médias

Cadre juridique et financement de campagne

Le MoDem, mouvement… démocrate

Une charte éthique pour le MoDem

14h30
à
16h00

Conférence
de François Bayrou
avec la presse

Ecologie et territoires urbains

 

La crise du logement

Politique municipale de l’emploi

Construire une équipe autour d’un projet

Le MoDem, un rassemblement

MoDem, intellectuels et acteurs sociaux

17h00
à
18h30

Europe : l'heure des choix

Politique culturelle

 

Vivre ensemble,
le vieillissement
de la société française

Ville: prévention et diversité

Le MoDem, mouvement de citoyens actifs

Une génération politique nouvelle avec le MoDem

19h00
à
21h00


Débat de politique générale
Actualité politique

Samedi 15 septembre

 

FORUMS

ATELIERS THEMATIQUES

ATELIERS PERMANENTS
Municipales et cantonales
Vie du MoDem

10h00
à
12h00

Démocratie
Pouvoirs et contre-pouvoirs

Université et recherche

 

Réseau Internet et politique

Compétences territoriales

Mise en place et gestion d’un projet

MoDem, intellectuels et acteurs sociaux

Une génération politique nouvelle avec le MoDem

14h30
à
16h30

Social-économie et mondialisation

Quelle offre d’éducation aujourd’hui ?

 

Territoires ruraux

Diagnostic territorial

Marketing politique

Le MoDem, mouvement… démocrate

Le MoDem, mouvement de citoyens actif

Quelle citoyenneté européenne :
jeunes décideurs européens

17h00
à
18h30

 

Démographie et flux migratoires

 

Entreprise, vecteur de croissance
et d’innovation

Une charte éthique pour le MoDem

Le MoDem, un rassemblement

Groupe de travail sur les médias

19h00
à
21h00


Débat de politique générale
Construction du Mouvement Démocrate

Dimanche 16 septembre

11h00
à
12h30

Discours de clôture
François Bayrou

12h30
à
13h30

Apéritif animé par une Banda

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Force du MoDem


Ecrit par BGR le 08/09/2007 à 10:00
Catégorie : Général


Bonjour,

Le philosophe Michel Onfray a publié un billet sur son blog dont voici un extrait :

Depuis le tournant mitterrandien dit de la rigueur – en fait le ralliement sans condition des socialistes au libéralisme en 1983 -, le socialisme n’est plus socialiste, puisqu’il est libéral… Car : qu’est-ce que le libéralisme ? Non pas l’existence d’un marché libre, mais le marché libre faisant la loi politique . Autrement dit, le contraire du socialisme qui ne récuse pas la liberté du marché, mais croit que les idéaux doivent faire la loi – égalité, fraternité, justice- et non les actionnaires des fonds de pension.

D’où cette étrange chimère : un socialisme libéral ! Autant dire : un stalinisme libertaire, un national-socialisme philosémite, un fascisme antimilitariste – ou un sarkozysme modeste. Le socialisme, pour redevenir socialiste, n’a pas besoin de convoquer Jaurès ou Blum, encore moins Mitterrand, mais ses fondamentaux : la droite libérale sacrifie au cri de guerre « fort avec les faibles, faibles avec les forts » ? Le socialisme devrait revendiquer l’inverse : « fort avec les forts, faible avec les faibles ».

Où sont les « forts » ? Du côté des puissants, des influents, des riches, des dominants dont Bourdieu a si bien fait la cartographie – tellement bien d’ailleurs qu’il existe une méthode infaillible pour savoir qui sont les « forts » : ils détestaient tous Bourdieu… « Faibles » donc les pauvres, les miséreux, les sans grades, les oubliés, les négligés, les sans visages, les précaires, les gens sans terre, les exilés, les sans papiers, les incarcérés – dans les usines, les hôpitaux, les prisons, les quartiers chauds, les endroits mal famés -, les identités à brèves durées déterminées, les habitués aux remises sociales – ANPE, lieux de réinsertion, stages bidons, RMI, etc.

Le Mouvement Démocrate pourrait certainement revendiquer : « juste avec les forts, juste avec les faibles » !

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Mairie de Pau


Ecrit par BGR le 07/09/2007 à 12:00
Catégorie : Général


Bonjour,

Comme la plupart d'entre vous, j'ai lu ici ou là que François Bayrou pourrait présenter sa candidature pour la mairie de Pau. Notez que j'ai employé le conditionnel, car je n'ai aucune information crédible à ce sujet. Evidemment, je n'ai pas de conseil à donner à notre leader. La différence entre son expérience politique et la mienne est abyssale et quoi qu'il fasse, je respecterai ses choix parce qu'ils seront transparents et expliqués. Mais je ne peux m'empécher de vous donner mes convictions sur ce sujet.

Dans le projet de charte éthique que j'ai adressé au Forum des Démocrates j'écris ceci :

Nos élus s’investissent pleinement dans le mandat qui leur a été confié par les adhérents et par les citoyens. Ils renoncent au cumul d’un mandat parlementaire avec tout mandat exécutif. Ils s’engagent à ne pas solliciter plus de deux fois le même mandat exécutif et plus de trois fois le même mandat délibératif.

Ce qui veut dire que François Bayrou doit rester député et s'investir pleinement dans le mandat qui lui a été confié par les citoyens. C'est d'autant plus nécéssaire que nos députés sont si peu nombreux. Ceci veut dire également que François Bayrou doit renoncer au cumul entre son mandat de député et un mandat de maire.

Faire de la politique autrement,
C'est appliquer à soi-même ce que l'on souhaite pour les autres.

Mais François Bayrou peut (doit) participer à la vie citoyenne de la capitale du Béarn. Pourquoi ne proposerait-il pas la candidature du plus démocrate, au sens le plus noble du terme, des palois qu'il connait si bien ? Pourquoi ne serait-il pas, lui-même, candidat au seul poste de conseiller municipal servant ainsi de guide et de caution au futur maire ?

Faire de la politique autrement,
C'est promouvoir une génération nouvelle.

Dommage que François Bayrou ne lise pas toutes nos idées. j'aurais bien aimé savoir si celle-ci est débile ou géniale !!!

  

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Trois ou quatre vies


Ecrit par BGR le 06/09/2007 à 21:00
Catégorie : Général


Bonjour,

Depuis des générations nous organisons notre court passage sur cette belle planète en trois vies distinctes et successives : la formation, le travail et la retraite. La part accordée à chacune de ces phases a beaucoup varié au gré des contrées et au cours des ages. Mais le principe de cette trilogie semble immuable.

Actuellement, l'allongement de la vie, de la durée des phases de formation et de retraite sont à l'origine de nombreuses difficultés tant sociétales que politiques ou financières.

Je pense que ce qui est appelé la vie active devrait pouvoir se décomposer en deux phases successives :

  • Une vie active productive
  • Une vie active participative

La vie active productive ressemblerait beaucoup à la vie active actuelle mais elle cesserait plus tôt, typiquement entre 50 et 60 ans. La vie active participative serait plus orientée vers les services à la personne et à la collectivité, vers l'assistance, vers la culture, la formation... La première vie active serait tournée vers l'économie, la seconde vers le social.

Nous avons toujours eu trois statuts : étudiant, actif et retraité.
Nous en aurions quatre  : étudiant, productif, participatif et retraité.

J'avais déjà évoqué ce thème dans le billet : Vie active

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Synthèse


Ecrit par BGR le 05/09/2007 à 22:00
Catégorie : Rendez-vous


Bonjour,

Nous étions près de 150, ce soir, à Bidache (64), pour la synthèse des propositions de notre département en vue du Forum des Démocrates de Seignosse. Les 6 circonscriptions des Pyrénées-Atlantiques, ainsi que le groupe ProMoDem ont pu rendre compte de leurs travaux respectifs.

Ce ne sont pas moins de 17 réunions qui ont précédé cette synthèse !

Nos origines politiques sont infiniment variées mais il est réconfortant de constater que tant de points communs nous rassemblent. Je n'en ferai évidemment pas un compte rendu exhaustif.

La principale difficulté sera peut-être de faire cohabiter ceux qui cherchent un idéal politique quelque peu utopiste avec ceux qui privilégient une efficacité politique quelque peu terre à terre. J'avoue balancer très fréquemment de l'un à l'autre ! L'existence de ces deux tendances est une de nos plus grandes forces si nous cherchons en permanence le meilleur équilibre consensuel. Nous ne devons pas sombrer dans une confrontation stérile qui nous affaiblirait en écartant l'une ou en repoussant l'autre. C'est par le dialogue que nous trouverons les consensus.

Je terminerai par une idée qui me trotte dans la tête depuis quelques semaines et que Michel Veunac a bien résumée : Rassembler les démocrates nécessite de les accueillir mais aussi de retenir ceux qui veulent nous quitter.

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Justice nouvelle


Ecrit par BGR le 04/09/2007 à 19:00
Catégorie : Général


Bonjour,

Au cours des trois derniers mois, les annonces et les décisions gouvernementales ont été nombreuses dans le domaine de la justice. Ce qui se prépare ne peut pas laisser indifférent.

Procès et jugements pour les irresponsables

Le principe d'irresponsabilité pénale du fou n'était pas absent de la législation de l'ancien régime : "La démence est l'une des causes qui font cesser le crime" ; "Le trouble mental est pour le furieux un motif de non imputabilité, et cette non imputabilité interdit toute condamnation " ; "Le furieux ou insensé n'ayant aucune volonté ne doit pas être puni, l'étant assez de sa propre folie". Ce principe figure dans notre droit et dans celui de la plupart des pays démocratiques depuis plusieurs siècles.

Je ne conçois pas que ce principe du droit puisse être remis en cause par l'exploitation populiste d'un fait divers. Je respecte la douleur et la colère des victimes, mais je n'accepte pas les atteintes aux droits fondamentaux que ces drames risquent de provoquer.

Après les dérives sur l'eugénisme du mois d'avril dernier, devons nous craindre l'escalade ?

Dépénalisation pour les affaires concernant les entreprises

Le chef de l'état a déclaré devant le MEDEF que la pénalisation de notre droit des affaires est une grave erreur, et qu'il veut y mettre un terme. Il a aussi déploré que tant et tant de contentieux qui pourraient être réglés au civil viennent embarrasser nos juridictions correctionnelles et notre droit pénal.

Qu'est ce que cela veut dire : que, si un patron est assigné au civil en comblement de passif, il ne pourra être poursuivi au pénal pour banqueroute ? Alors, par exemple, qu'il a manifestement mal géré son entreprise et retardé l'annonce de l'état de cessation des paiements ?

Il n'est pas inutile de rappeler qu'il y a en France une pénalisation extrêmement faible du droit des affaires, en comparaison avec la manière dont la justice américaine traite certains dossiers comme l'affaire Enron.

Atteintes à la séparation des pouvoirs

La ministre de la Justice, Rachida Dati, se présente comme le "chef des procureurs". Elle estime que les juges relèvent de la légitimité présidentielle !

Les syndicats ont vivement réagi : "C'est une conception totalement monarchiste de la séparation des pouvoirs. Les procureurs sont les procureurs de la République et pas du président de la République. Ils requièrent au nom de la République et pas au nom du président", a expliqué Laurent Bedouet, secrétaire général de l'Union Syndicale de la Magistrature ; "On ne rend pas la justice au nom de Nicolas Sarkozy, on rend la justice au nom du peuple français", a souligné pour sa part Emmanuelle Perreux, présidente du Syndicat de la Magistrature.

Rachida Dati avait déjà suscité un tollé dans la magistrature la semaine dernière en convoquant un magistrat du parquet de Nancy, à qui étaient reprochés de supposés propos sur l'application de la loi contre la récidive votée en juillet.

Sévérité accrue pour les plus vulnérables, complaisance pour les plus puissants, intimidation des juges...
Ce sont les périodes les plus sombres de notre histoire qui ont connu de telles outrances...

Selon que vous serez riche ou misérable,
Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir.

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Choix des dates


Ecrit par BGR le 03/09/2007 à 21:30
Catégorie : Général


Bonjour,

Le Forum des Démocrates se tiendra à Seignosse du 13 au 16 septembre 2007. Vous allez dire - et vous aurez raison - que l'information n'est pas nouvelle et que tout Démocrate qui se respecte le sait depuis des lustres !

Mais saviez-vous que la célébrissime Fête de l'Humanité se tient aux mêmes dates ?

Je sais que les Démocrates qui souhaitaient se rendre à Seignosse n'hésiteront pas un seul instant. Je sais aussi qu'il est extrêmement difficile de planifier un calendrier pour de telles réunions. Mais ce choix de date et cette concomitance ne sont vraiment pas favorables à une bonne couverture médiatique de notre rassemblement.

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Ecrire la politique


Ecrit par BGR le 02/09/2007 à 15:30
Catégorie : Général


Bonjour,

Trois auteurs commentent leur ouvrage consacré à François Bayrou dans l'émission "Ecrire la politique" sur LCP :

 


LCP - Ecrire la politique - François Bayrou 2 envoyé par LeVulcain

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Syndrome de l'éolienne !


Ecrit par BGR le 01/09/2007 à 00:30
Catégorie : Général


Bonjour,

Les énergies propres ou renouvelables sont particulèrement en vogue depuis quelques années. Nul ne conteste leur place dans l'écologie ou dans le développement durable. Il existe un véritable consensus à ce sujet. Ainsi, les éoliennes font un tabac, au hit-parade des solutions à promouvoir.

Demandez à votre voisin s'il est favorable à l'énergie éolienne ?

Il est plus que probable que la réponse sera positive.

Demandez au même voisin s'il accepte une éolienne dans son jardin ?

La probabilité n'est plus du tout la même...

Nous avons tous le sens de l'intérêt général.
Nous sommes tous attachés à notre intérêt personnel.

Merci à Pierre pour cet exemple.

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Attentes du citoyen


Ecrit par BGR le 31/08/2007 à 06:30
Catégorie : Général


Bonjour,

Pour convaincre l'électeur, un parti politique doit en permanence être en quête et satisfaire les attentes du citoyen.

Le monde politique doit ÉCOUTER et COMPRENDRE !

Nous devons ÉCOUTER, c'est à dire prendre le temps nécessaire pour entendre les citoyens, leur donner le temps nécessaire pour exprimer leur vécu et leurs attentes. Nous devons COMPRENDRE, c'est à dire recourir au dialogue sans chercher à convaincre et à imposer notre propre point de vue.

Le monde politique doit DÉCIDER et EXPLIQUER !

Nous devons DÉCIDER dans l'intérêt général, sans céder aux pressions individuelles ou à celles des lobbies qui ne servent généralement que des intérêts personnels ou corporatifs. Nous devons EXPLIQUER les décisions prises en faisant preuve de la plus grande honnêteté et de la plus grande transparence.

C'est ainsi que nous obtiendrons la confiance des citoyens et le vote des électeurs.

Enfin, c'est mon point de vue...

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


05/09/07 - Bidache


Ecrit par BGR le 30/08/2007 à 11:30
Catégorie : Rendez-vous


Bonjour,

Les deux dernières réunions annoncées ont eu lieu à Biarritz le 22 août et à Bayonne le 27 août. C'est entre trente et quarante militants qui se sont réunis à chacune de ses deux occasions. Durant tout l'été, les débats ont été riches et animés sur la côte basque. Environ une dizaine de réunions se seront tenues pour préparer le Forum des Démocrates de Seignosse !

Pour effectuer la synthèse départementale, une dernière réunion est prévue :

Mercredi 5 septembre à 19 heures

 

Préparation du Forum des Démocrates
Synthèse départementale des Pyrénées-Atlantiques
Place de la Mairie

à Bidache

Dis, François, si tu es dans les parages ce jour là,
pourquoi ne viendrais-tu pas nous donner ton avis ?

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Messagerie internet


Ecrit par BGR le 29/08/2007 à 21:00
Catégorie : Général


Bonjour,

Comme je l'avais annoncé hier, j'ai transmis au Forum des Démocrates mon projet de charte éthique en utilisant la messagerie internet. Pas moins de dix destinataires nationaux et locaux ont peut-être reçu ce texte. Je dis "peut-être" parce que je ne suis sûr de rien ! Certes je n'ai eu aucun message de rejet ou d'anomalie de mon fournisseur d'accès, mais aucun des destinataires ne m'a envoyé le moindre accusé de réception ou de lecture.

Peut-être qu'aucun ne l'a reçu !
Peut-être qu'aucun ne l'a ouvert !
Peut-être qu'aucun ne l'a lu !

La technologie moderne, c'est vraiment génial pour communiquer...

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Projet de charte éthique


Ecrit par BGR le 28/08/2007 à 11:00
Catégorie : Chartes et statuts


Bonjour,

Comme promis, voici ma dernière proposition de charte éthique des valeurs et des comportements pour le Mouvement Démocrate. Merci à tous ceux qui ont participé à son évolution. Je vais envoyer cette contribution pour le prochain Forum des démocrates de Seignosse.

Charte éthique des valeurs et des comportements
pour le Mouvement Démocrate

La présente charte éthique constitue l’essentiel des valeurs et des comportements préconisés et respectés par les membres du Mouvement Démocrate (MoDem). Elle est la première référence pour nos statuts, notre règlement intérieur, nos projets, nos paroles et nos actes politiques.

Élus, candidats, représentants, militants et adhérents du Mouvement Démocrate, nous nous engageons solennellement et publiquement à respecter notre charte éthique des valeurs et des comportements. Chaque citoyen peut vérifier le respect de cet engagement et dénoncer les éventuels manquements.

Le Comité national d’éthique du Mouvement Démocrate, est garant du respect de la charte éthique. Il sanctionne les manquements sous la forme d’avertissement, de suspension ou de radiation.

Le Congrès national du Mouvement Démocrate peut modifier la charte éthique. Chaque modification doit faire l’objet d’un vote à la majorité renforcée des adhérents régulièrement inscrits et à jour de leur cotisation.

Sur nos valeurs

Nous adhérons en tous points et en toutes circonstances aux principes énoncés dans les trois déclarations des droits de l’homme suivantes :

  • Déclaration universelle des droits de l’homme
  • Déclaration européenne des droits fondamentaux
  • Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789

La place de l’Homme, la préservation de la planète et le respect des grands équilibres naturels sont les objectifs prioritaires et permanents de nos projets et de nos décisions politiques. Le développement doit d’abord profiter aux plus démunis et ne doit pas compromettre l’avenir de l’humanité.

Nous affichons résolument nos ambitions pour la poursuite de la construction européenne. Nous ne renonçons ni à la Patrie, ni à la Nation mais nous voulons être européens. Nous adhérons et participons activement au Parti Démocrate Européen et à l’Alliance Mondiale des Démocrates.

Le Mouvement Démocrate est libre, indépendant et ouvert. Nous ne sommes pas figés dans un carcan dogmatique ou idéologique et nous refusons les clivages artificiels. Nous prenons en considération les évolutions de la société et des hommes pour améliorer sans cesse nos propositions.

Nos projets politiques prennent en compte la nécessité d’assurer la paix civile, la prospérité économique, la responsabilité individuelle, la solidarité sociale. Nous soutenons activement les associations qui participent à ces objectifs. Nous considérons que l’être humain doit pouvoir s’épanouir autrement que par l’accumulation de biens matériels. Nous luttons contre les excès de la mondialisation.

Nous revendiquons une laïcité ouverte de l’état et de ses institutions afin de garantir à chacun le libre exercice de son culte dans le respect de l’ordre public et de la liberté d’autrui. Nous respectons le pluralisme et la diversité des citoyens.

Nous oeuvrons pour une juste démocratie représentative dans les institutions nationales et dans les collectivités locales. Nous veillons également à ce que nos représentants et nos candidats soient démocratiquement désignés par les adhérents du Mouvement Démocrate.

Nous adhérons aux principes énoncés dans la Charte européenne des langues régionales. Fidèles au principe de l'unité de la République Française, nous oeuvrons pour la préservation et la défense des cultures régionales.

Sur nos comportements

Nous sommes un parti politique de rassemblement qui ne se tourne pas vers le passé de ses adhérents mais vers l’avenir des citoyens. L’adhésion aux principes de notre charte éthique et le respect de ses règles sont les conditions nécessaires et suffisantes pour adhérer au Mouvement Démocrate.

Nous respectons la liberté d’expression des citoyens et des adhérents du Mouvement Démocrate. Chacun doit être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction. Chacun doit être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction.

Nous respectons les positions, les choix et les décisions du Mouvement Démocrate mais nous demeurons néanmoins libres de nos convictions. En cas de divergence, les adhérents qui s’expriment publiquement ont le devoir de faire état des deux points de vue : le leur et celui du Mouvement Démocrate.

Particulièrement lorsque nous sommes représentants, candidats ou élus, nous plaçons l’intérêt général au dessus de notre intérêt personnel. Nous prônons et mettons en oeuvre une politique humaniste, réaliste, sincère, honnête et apaisée.

Le respect des citoyens et des adhérents s’impose aux élus, aux candidats et aux représentants du Mouvement Démocrate. Nous respectons la vie privée d’autrui et n’utilisons pas la notre à des fins politiques. Nul ne conservera ses mandats au nom du Mouvement Démocrate s’il trahit ses propres engagements ou ceux du Mouvement Démocrate.

Le dialogue et le débat sont essentiels dans la vie politique. Mais ils doivent se situer au niveau des idées et des projets, exclure les querelles de personnes ou de clans et rester dans un esprit de tolérance et de respect de l’autre. Nous refusons l’extrémisme, le sectarisme, l’intégrisme et le communautarisme.

Le Mouvement Démocrate est un mouvement unitaire qui assure a chacun de ses adhérents le droit d’être informé, de s’exprimer et d’être entendu par les instances locales et nationales. Les initiatives appartiennent à la base autant qu’au sommet.

Si les décisions sont prises par nos instances dirigeantes, les propositions proviennent des instances militantes. Les décisions sont toujours prises dans la transparence et sont accompagnées d’explications. Le principe de la collégialité et des débats contradictoires constitue la base des échanges au sein du Mouvement Démocrate.

Nous oeuvrons pour que nos élections internes permettent à tous les adhérents d’exprimer leurs choix. Nous refusons la mise en place de structures qui écartent une partie des adhérents, notamment pour des raisons matérielles ou financières.

Nos élus s’investissent pleinement dans le mandat qui leur a été confié par les adhérents et par les citoyens. Ils renoncent au cumul d’un mandat parlementaire avec tout mandat exécutif. Ils s’engagent à ne pas solliciter plus de deux fois le même mandat exécutif et plus de trois fois le même mandat délibératif.

Nos alliances électorales sont faites dans le respect de nos partenaires. Nous acceptons de nous rassembler autour de projets politiques compatibles avec les valeurs et les comportements de notre charte éthique. Nous refusons les ralliements et les débauchages.

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Souhaits pour le MoDem


Ecrit par BGR le 27/08/2007 à 00:30
Catégorie : Général

Bonjour,
 
A l'image des multiples chaînes qui circulent sur les blogs, voici celle que lance Marie-Isabelle Pichon - MIP au MoDem :
 
En 5 ou 6 phrases (pas plus !), décrivez ce que vous souhaitez que le MoDem soit !
 
 
Dans cet exercice difficile et forcément réducteur, voici ce que je souhaite principalement pour le MoDem :
  • Tous les objectifs et tous les projets politiques du Mouvement Démocrate convergent vers le bien-être de l'Homme et de l'Humanité.
  • Le Mouvement Démocrate s'appuie sur une réelle démocratie qui associe pleinement tous les adhérents et qui écoute respectueusement tous les citoyens.
  • Le Mouvement Démocrate participe à la recherche d'un meilleur équilibre dans la répartition des prérogatives entre l'Europe, la Nation et les collectivités locales.
  • Les projets politiques du Mouvement Démocrate s'inscrivent dans le respect permanent de trois valeurs essentielles : humanisme écologique, réalisme économique et solidarité sociale.
  • Les projets politiques du Mouvement Démocrate s'inscrivent dans le respect permanent de trois comportements essentiels : indépendance, honnêteté et courage politique.

A votre tour, reprenez cette chaîne et faites la circuler !

Quelques exemples :

Et une synthèse :

Synthèse de MIP

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Silence assourdissant


Ecrit par BGR le 26/08/2007 à 08:30
Catégorie : Général


Bonjour,

Si le mois d'août est traditionnellement propice à un certain calme, notamment en politique, il faut bien reconnaître que tout le monde n'est pas logé à la même enseigne. D'un coté nous trouvons les gesticulations effrénées de notre président de la république qui ne passe pas une journée sans s'agiter devant les caméras. De l'autre nous sommes en face d'un silence de plus en plus assourdissant de François Bayrou et de son entourage.

Je ne souhaite évidemment pas que François Bayrou se comporte comme notre président de la république !

Mais nous avons besoin de messages clairs. Nous avons besoin de transparence sur ce qui se prépare pour la construction du MoDem et pour les prochaines échéances électorales.

Pourquoi n'avons nous pas reçu les questionnaires promis pour la préparation de Seignosse ?
Pourquoi n'avons nous pas été informés et consultés sur les référents qui devaient être désignés ?
Pourquoi les candidatures aux municipales et cantonales ont elles été demandées pour le 31 août dans le Bas-Rhin ? 
Pourquoi le forum officiel du MoDem ne publie t'il plus aucun message depuis près d'une semaine ?

Les décisions doivent être transparentes !
Les décisions doivent être expliquées !

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Programme de Seignosse


Ecrit par BGR le 25/08/2007 à 07:30
Catégorie : Général


Bonjour,

Chacun a pu constater que le prochain Forum des Démocrates de Seignosse aura un programme particulièrement riche et varié. Voici l'essentiel de ce qui est prévu :

Le Forum des Démocrates a pour objectif de construire les fondations du projet démocrate et de travailler à la construction de notre maison commune. Le déroulement général de ces journées s'articulera autour de deux grandes idées : ce qui nous rassemble, et ce que nous voulons faire ensemble.

Deux fois par jour, un grand forum réunira intellectuels, politiques, militants, autour d'une des grandes questions de la société contemporaine, pour réfléchir à notre projet politique.

Autour de ce forum, se tiendront différents ateliers : ateliers thématiques, ateliers de préparation des futures campagnes électorales (en particulier les municipales et les cantonales), ateliers de réflexion sur notre mouvement, le rôle du militant MoDem, la place d'Internet, la démocratie interne...

Chaque jour, en fin d'après midi, ces ateliers seront restitués en assemblée plénière.

Deux grands débats politiques auront lieu vendredi et samedi :
- Préparation des élections municipales et cantonales
- Construction du Mouvement Démocrate

Le discours de clôture de François Bayrou se tiendra dimanche matin, après la synthèse des forums.

Le Forum des Démocrates commence le jeudi 13 septembre à 14h00
et se termine le dimanche 16 septembre à 14h00.

Thèmes des séances plénières

- Social économie et mondialisation
- Grenelles de l'environnement : enjeux et perspectives
- Démocratie : pouvoirs et contre-pouvoirs
- L'Europe : l'heure des choix

Thèmes des ateliers

- Municipales et cantonales (ateliers réguliers)
- Les militants et le parti: apports et attentes (ateliers réguliers)
- Darfour: quelle ingérence internationale ?
- Quelle offre d'éducation aujourd'hui ?
- Université et recherche
- Ecologie urbaine
- Vieillissement
- Immigration
- Discriminations et inégalités dans l'entreprise
- Politique culturelle
- La justice et ses prisons
- Réseau Internet et politique
- Territoires urbains et territoires ruraux
- La crise du logement

Forum des Démocrates

Ce programme éclectique est très riche, sans doute trop riche !

Pour ma part, je considère que tous les sujets sont importants, mais que deux d'entre eux sont particulièrement urgents. Ce sont ceux des deux grands débats politiques du vendredi et du samedi. La construction du Mouvement Démocrate et la préparation des deux prochaines échéances électorales me semblent en effet être LA priorité.

J'ose espérer que nous saurons consacrer à ces thèmes la place qui leur revient. Notre charte éthique, nos statuts ou le mode de désignation de nos représentants et de nos candidats ne doivent pas être traités de façon superficielle. Le risque est réel, compte tenu des multiples séances plénières, débats, forums et ateliers...

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Déjà 100 billets !


Ecrit par BGR le 24/08/2007 à 00:30
Catégorie : Général


Bonjour,

C'est effectivement le 100e billet depuis la création de ce blog !

Voici la liste exhaustive :

24/08/2007: Déjà 100 billets !
23/08/2007: Congrès et démocratie
22/08/2007: Défaite et avenir
21/08/2007: Statuts et Quorums
20/08/2007: Dernières propositions
19/08/2007: Quitterie Delmas
18/08/2007: Financement du MoDem
17/08/2007: MoDem attitude
16/08/2007: Nouveaux rendez-vous
15/08/2007: Prochaines élections
14/08/2007: Marielle de Sarnez
13/08/2007: Organisation du MoDem
11/08/2007: Démocrates belges
10/08/2007: Fêtes de Dax
08/08/2007: Travail après 65 ans
07/08/2007: Référents ?
06/08/2007: 08/08/07 - Biarritz
05/08/2007: Ensemble !
04/08/2007: Jean Fayolle
03/08/2007: Biodiversité
02/08/2007: Fêtes de Bayonne
01/08/2007: Cynisme ou angélisme

31/07/2007: Sondage Bayrou
30/07/2007: Rupture !
29/07/2007: Abstention interne
28/07/2007: Forum des démocrates
27/07/2007: Projet de charte éthique
26/07/2007: 25/07/07 - Biarritz
25/07/2007: Ralliements et alliances
24/07/2007: 22/07/07 - Anglet
23/07/2007: Lisibilité de la loi
22/07/2007: Croissance économique
21/07/2007: Bouclier fiscal
20/07/2007: Exemples de statuts
19/07/2007: Confiance et vigilance
18/07/2007: Organisation du MoDem
17/07/2007: Nouveau projet de charte
17/07/2007: Libéralisme
16/07/2007: Dialogue virtuel
16/07/2007: Dialogue réel
15/07/2007: Imaginons le MoDem
15/07/2007: 11/07/07 - Marseille
14/07/2007: 10/07/07 - Rennes
14/07/2007: 09/07/07 - Lyon
13/07/2007: Bureau politique
13/07/2007: Pour les Assises
13/07/2007: 07/07/07 - Toulouse
12/07/2007: 05/07/07 - Orléans
12/07/2007: 05/07/07 - Paris (2)
11/07/2007: 04/07/07 - Lille
11/07/2007: 03/07/07 - Paris (1)
10/07/2007: Deux grandes décisions
10/07/2007: 13/07/07 - Anglet
10/07/2007: 11/07/07 - Biarritz
09/07/2007: Panne de blog !
08/07/2007: François Bayrou sur LCI
07/07/2007: Lettre d'information
06/07/2007: Tenons nous prêt !
05/07/2007: Quelle aubaine !
04/07/2007: Nouveau Centre
03/07/2007: Indépendance et courage
02/07/2007: Fédération ou parti ?
01/07/2007: Assises de la démocratie

30/06/2007: Pique-nique
29/06/2007: Repos et dialogue !
28/06/2007: Première réunion
27/06/2007: Croissance économique ?
26/06/2007: Choisir les mots
25/06/2007: Faut-il une pause ?
24/06/2007: Projet de charte éthique
24/06/2007: Préambule
24/06/2007: Article 1
24/06/2007: Article 2
24/06/2007: Article 3
24/06/2007: Article 4
24/06/2007: Article 5
24/06/2007: Article 6
24/06/2007: Article 7
24/06/2007: Article 8
24/06/2007: Article 9
24/06/2007: Article 10
24/06/2007: Article 11
24/06/2007: Article 12
24/06/2007: Article 13
24/06/2007: Article 14
24/06/2007: Article 15
24/06/2007: Article 16
24/06/2007: Article 17
24/06/2007: Commentaires généraux
23/06/2007: Jeunes du MoDem
23/06/2007: Vie active
22/06/2007: Cumul des mandats
21/06/2007: Prochains rendez-vous
20/06/2007: Rencontres difficiles
19/06/2007: Par quoi commencer ?
19/06/2007: Et maintenant ?
18/06/2007: A propos de l'idéologie
17/06/2007: Deux MoDem pour le 64
17/06/2007: Premières difficultés
16/06/2007: Bienvenue sur mon blog

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Congrès et démocratie


Ecrit par BGR le 23/08/2007 à 06:00
Catégorie : Général


Bonjour,

La notion classique de congrès n'est pas adaptée à l'esprit démocrate. Cette grand messe médiatisée nécessite pour l'adhérent de lointains et coûteux déplacements. Il faut permettre à chaque adhérent de voter sans un déplacement de plus de quelques kilomètres ou dizaines de kilomètres. Tout le monde doit pouvoir voter à moindre coût. C'est une condition indispensable à la démocratie.

Combien ne viendront pas à Seigosse ou ailleurs pour des questions financières ?
Combien ne viendront pas à Seigosse ou ailleurs pour des questions professionnelles ?
Combien ne viendront pas à Seigosse ou ailleurs pour des questions familliales ?

C'est inacceptable !
C'est un déni de démocratie que le MoDem ne peut accepter.

Pour que tout le monde vote, il faut déjà que tout le monde puisse voter !

Et c'est de notre responsabilité...

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Défaite et avenir


Ecrit par BGR le 22/08/2007 à 12:00
Catégorie : Général


Bonjour,

A propos de François Bayrou, Etoile66 a eu sur un forum la réflexion suivante :

" Les commerçants sur mon marché m'ont dit en majorité qu'ils n'avaient pas cru en sa candidature puisqu'il penchait toujours à droite, mais que le fait qu'il n'ait pas donné de consigne de vote, les avait convaincus. Ils n'ont pourtant pas voté pour lui, ils l'ont découvert APRES les présidentielles... ou plutôt entre les deux tours. "

Il n'y a pas que sur les marchés ! Je suis personnellement l'illustation exacte de cette attitude. Depuis 2002 j'écoutais François Bayrou avec attention mais sans réelle confiance. C'est la fameuse conférence de presse au lendemain du premier tour des présidentielles qui a été le déclic.

Dorénavant, toute marche arrière se ferait sans moi...

Ce que je vais écrire n'est pas facile à exprimer et je crains de mauvaises interprétations.

Je n'aurais certainement pas rejoint François Bayrou en cas de victoire. Cela peut paraître paradoxal, voire ridicule, mais c'est ainsi ! Rallier un candidat après la victoire ou lorsqu'on la sent venir, c'est plutôt facile. Ça s'appelle souvent de l'opportunisme. Choisir un homme ou un mouvement qui vient de perdre c'est plutôt difficile.

Mais un homme qui accepte de ne pas accèder au pouvoir ou à un maroquin pour ses idées c'est tellement...

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Statuts et Quorums


Ecrit par BGR le 21/08/2007 à 13:00
Catégorie : Général


Bonjour,

Pour toutes les élections internes qui vont être mises en place dans nos futurs statuts, des règles de quorum vont devoir être définies. Je crois que cette question nécessite un énorme débat de fond.

Je m'explique :

Dans mon projet de charte éthique, j'ai voulu qu'une majorité forte soit requise pour modifier le contenu de la charte. J'ai prévu de m'appuyer sur une majorité RENFORCÉE des INSCRITS. Plusieurs contributeurs sur différents sites m'ont fait remarquer que ce n'était pas réaliste, que ce quorum ne serait jamais atteint et qu'il fallait prévoir une majorité SIMPLE des EXPRIMÉS.

Ils n'ont pas tort !
Mais, ils n'ont pas raison !

Ils n'ont pas tort, parce que les faits montrent que le taux d'abstention, même parmi les militants d'un parti politique, est très (trop) élevé. Combien vont venir à Seignosse ? Combien viendront au congrès fondateur du MoDem ? Combien viendront aux congrès suivants pour élire un candidat ?

Mais ils n'ont pas raison parce que ce n'est pas le quorum qu'il faut réduire, mais les électeurs qu'il faut capter. C'est à nous et à nos statuts de faire en sorte que les adhérents soient toujours en mesure de voter. Comment ferons nous voter les électeurs, si nous ne sommes pas capables de faire voter nos adhérents ? Les mécanismes de procuration et de pouvoir ne sont pas suffisants. Il faut aller plus loin pour que chacun vote.

Pour chaque élection interne du Mouvement Démocrate,
tous les adhérents doivent pouvoir voter,
sans avoir à se déplacer de plus de quelques kilomètres.

Les solutions existent : décentralisation, vote par correspondance, internet... Il suffit de vouloir être démocrate.
Si personne ne le fait, c'est un débat que je compte initier à Seignosse.

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Dernières propositions


Ecrit par BGR le 20/08/2007 à 21:30
Catégorie : Chartes et statuts


Bonjour,

Nous n'avons plus que trois semaines pour peaufiner nos propositions en vue du Forum des démocrates de Seignosse.

Pour ma part, je publierai dans quelques jours une ultime version de la charte éthique des valeurs et des comportements. Elle prendra en compte les dernières observations formulées ici et ailleurs.

Alors, si vous avez quelques remarques supplémentaires, n'hésitez pas...

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Quitterie Delmas


Ecrit par BGR le 19/08/2007 à 22:30
Catégorie : Général


Bonjour,

Certains d'entre vous se souviennent certainement de Quitterie Delmas ! Cette jeune militante parisienne de 29 ans, fut très active dans la blogosphère et durant la campagne présidentielle. Elle fut écartée d'une investiture de l'UDF dans la 10e circonscription de Paris au profit de Danielle Auffray, ex-militante des verts. Cette non-investiture a fait couler beaucoup d'encre et a déchaîné bien des passions durant quelques semaines.

Il  semble que Quitterie Delmas ait également été écartée du bureau politique de l'UDF qui s'est tenu le 12 juillet dernier, à l'instar des 80 membres qui n'ont pas été convoqués, la plupart pour ralliement au Nouveau Centre.

Que devient Quitterie Delmas ?

Il est bien difficile d'obtenir des informations, puisque le blog de Quitterie Delmas est totalement muet depuis le 25 juin et les instances officielles se montrent particulièrement discrètes sur ce sujet.

Alors, démission ? prise de distance ou de recul ? congés d'été ? Éviction ?

Je ne porte aucun jugement de valeur sur cette situation. Je n'en connais ni les tenants ni les aboutissants. Mais je demande avec insistance que les engagements de TRANSPARENCE formulés par François Bayrou soient systématiquement respectés. Il en va de la crédibilité du Mouvement Démocrate que nous voulons fonder.

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Financement du MoDem


Ecrit par BGR le 18/08/2007 à 10:00
Catégorie : Général


Bonjour,

Bonnes nouvelles, le MoDem devrait obtenir un financement en conformité avec ses résultats électoraux !
Dans sa version internet, Le Figaro publie un article intéressant dont voici quelques extraîts :

Alors que l'UMP et le PS restent, de loin, les partis les plus riches, au centre, le MoDem tire son épingle du jeu tandis que le Nouveau Centre naît sans dot. Et la situation financière du PCF est moins catastrophique que celle du FN.

Tant d'efforts mal récompensés ! C'est ce que pourrait se dire Hervé Morin, ministre de la Défense et leader du Nouveau Centre. Malgré une liste impressionnante de candidats issus de la diversité familiale et professionnelle, les ex-UDF ralliés à la majorité présidentielle ne pourront pas bénéficier du financement public. L'abnégation de ses proches aux dernières législatives - son chauffeur Marc Bisson, candidat dans le Lot, son épouse Catherine Broussot, avocate à Paris, postulante dans les Hautes-Pyrénées, sa «plume» ministérielle, Muriel Montero, investie dans le Nord, ou encore Françoise Hocquard, collaboratrice de Morin dans l'Eure, prétendante dans l'Ariège... - n'aura en effet pas permis au Nouveau Centre d'atteindre 1% des voix dans 50 circonscriptions métropolitaines, condition requise pour obtenir une part des 80 Meuros que l'Etat alloue chaque année au financement public des partis politiques. Un seuil créé afin d'éviter que des mouvements fantaisistes ne se présentent dans un autre but que celui de faire vivre la démocratie. Exit donc, cette année, les nouveaux écologistes de Homme-nature-animaux, Energies démocrates et autres Concordat citoyen. La leçon a sans doute été comprise puisqu'en juin 2007, 7 640 candidats à la députation se sont présentés aux suffrages, alors qu'ils étaient 8 444 en 2002.

En outre, nombre de candidats du Nouveau Centre ne se sont pas inscrits en préfecture sous la dénomination du Parti social libéral européen (PSLE), qui était censé regrouper les centro-sarkozystes. Jean-Christophe Lagarde, député-maire de Drancy estampillé MoDem pour les électeurs et pour François Bayrou, s'est inscrit en indépendant : il n'est donc comptabilisé nulle part, même s'il a rallié depuis le groupe Nouveau Centre. Or, en matière de financement public, c'est la déclaration en préfecture qui fait foi. Et elle n'est susceptible d'aucun recours, selon la circulaire du 10 mai 2007 : «Le rattachement doit être unique, la déclaration devient définitive. La loi ne prévoit aucune procédure par laquelle le candidat puisse, passé le délai du dépôt des candidatures, revenir sur sa déclaration initiale.»

Contrairement aux déclarations des leaders du Nouveau Centre, l'élection de 20 députés à l'Assemblée nationale ne permettra pas non plus de percevoir de l'argent public. En effet, «pour bénéficier de la seconde partie du financement (44 394 euros par député et par an, ndlr), il faut avoir été éligible à la première» (1,65 euros par voix et par an), assure la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP). Aussi le Nouveau centre devra-t-il se contenter des 1 169 euros par mois qu'alloue l'Assemblée nationale à chaque député, à moins qu'il n'accepte d'entrer dans la dépendance financière... de l'UMP. C'est donc le MoDem qui garde la main sur le trésor de l'UDF, même si, après la campagne présidentielle et les résultats aux législatives, le magot a quelque peu fondu. De près de 5 Meuros annuels, il est passé à 3,5. Cependant, François Bayrou peut espérer jusqu'à 8 083 000 euros de remboursement des frais engagés pour la présidentielle, puisqu'il a dépassé - très largement - la barre des 5%.

Il est toutefois encore trop tôt pour évaluer précisément les dépenses liées à la campagne présidentielle : «Nous avons reçu les comptes de tous les candidats à la présidentielle le 6 juillet, et nous avons six mois pour les analyser», explique-t-on à la CNCCFP. Pour le premier tour, le remboursement ne peut pas excéder la moitié du plafond fixé à 16 166 000 euros. Les deux candidats retenus au second tour se partageront 21 594 000 euros, à condition évidemment de fournir les justificatifs.

Mais il reste une inconnue au centre : combien de sénateurs resteront affiliés à la maison bayrouiste et combien se rallieront au Nouveau Centre ? Les caisses des partis se remplissent ou se vident selon l'effectif des parlementaires : un député ou un sénateur rapporte 44 394 euros par an durant cinq ans à son parti. Il faut néanmoins retrancher les pénalités pour non-respect de la parité hommes-femmes. Le MoDem sera moins sanctionné que l'UMP : moins 429 500 euros par an pendant cinq ans contre moins 3 965 000 euros pour la Rue La Boétie. En dépit du manque à gagner lié à la perte de 50 députés, l'UMP devrait retrouver son niveau de financement de la législature précédente, notamment parce que la retenue pour non-respect de la parité sera plus faible. Il faut aussi retrancher au budget de l'UMP la quote-part qu'il reverse au parti radical-valoisien d'André Rossinot et Jean-Louis Borloo, qui passe de 800 000 euros à plus de 1,5 Meuros par an.

L'avenir est plus serein...

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


MoDem attitude


Ecrit par BGR le 17/08/2007 à 00:30
Catégorie : Général


Bonjour,

Sur ce blog et sur les forums auxquels je participe, je complète toujours ma signature par une photo panoramique de ma région et par le slogan suivant :

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

Ce n'est certes qu'un slogan peut-être un peu réducteur. J'ai sans doute cèdé à la mode en le baptisant "MoDem attitude" ! Mais cette phrase a été prononcée et/ou écrite par François Bayrou et elle me convient parfaitement. C'est ce que j'applique dans la vie quotidienne depuis toujours.

A la question :

Connaissez vous un seul parti politique qui prétend :

- dire non quand les décisions sont bonnes et vont dans la bonne direction ?
- dire oui et les promouvoir quand elles menacent d'être injustes ou d'aller dans la mauvaise direction ?

Je réponds résolument : oui !

C'est même assez fréquent. Dernier exemple : les députés du Nouveau Centre ont voté le paquet fiscal de Nicolas Sarkozy alors même que Charles de Courson a dénoncé l'injustice de certaines de ses dispositions, notamment celles qui incluaient la CSG dans le bouclier fiscal.

Ce simple slogan reste pour moi une des clés de notre indépendance et je lui trouve une réelle signification politique, tant pour le Mouvement Démocrate que pour ses adhérents.

A l'affirmation :

Travaillons sur du concret plutôt que de relayer des accroches publicitaires !

Je réponds résolument : d'accord !

C'est ce que j'essaie de faire sur ce blog, sur les forums et sur le terrain en participant de toutes mes forces à la construction d'un Mouvement Démocrate qui nous ressemble.

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Nouveaux rendez-vous


Ecrit par BGR le 16/08/2007 à 11:30
Catégorie : Rendez-vous


Bonjour,

Deux nouveaux rendez-vous d'été pour les militants et les sympathisants du MoDem des Pyrénées-Atlantiques :

 

Pour la préparation du Forum des démocrates de Seignosse

Mercredi 22 août à 20 heures

 

Poursuite des ateliers thématiques

Centre Social Culturel du Braou

Avenue du Maréchal Juin

à Biarritz

Pour la préparation du Forum des démocrates de Seignosse

Lundi 27 août à 19 heures

 

Poursuite des ateliers thématiques

Permanence UDF Modem

34 Place de la République
à Bayonne

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Prochaines élections


Ecrit par BGR le 15/08/2007 à 00:30
Catégorie : Général


Bonjour,

Les candidatures pour les élections municipales et cantonales
doivent être déposées pour le 31 août dernier délai !

Un internaute a diffusé la lettre qu'il vient de recevoir de la fédération UDF du Bas-Rhin :

Une partie du contenu de cette lettre me paraît contraire à l'esprit démocrate qui doit nous animer :

  • Parce que le mois d'août ne permet pas de contacter tous les adhérents
  • Parce que je ne suis pas certain que les adhérents du MoDem aient reçu cette lettre
  • Parce que le forum des démocrates de Seignosse aura lieu quinze jours plus tard
  • Parce que le congrès de l'UDF et celui du MoDem auront lieu à l'automne
  • Parce que les règles d'investiture des futurs candidats restent à définir
  • Parce que les "seuls membres du bureau départemental" de l'UDF ne représentent plus l'ensemble des adhérents

Personnellement, je ne sais même pas encore si je resterai militant du MoDem.
Cela dépend totalement des décisions qui seront prises jusqu'au congrès fondateur.

Alors savoir si je serai candidat à quelque chose...

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Marielle de Sarnez


Ecrit par BGR le 14/08/2007 à 11:30
Catégorie : Général


Bonjour,

Le site telegramme.com a publié les réactions de Marielle de Sarnez après les cent premiers jours de Nicolas Sarkozy. Marielle porte un premier jugement sur cette période d’effervescence présidentielle et définit la nouvelle stratégie de l’UDF-MoDem.

Quel regard portez-vous sur les premiers mois de la présidence Sarkozy ?

On constate d’abord un changement de style. Il s’agit d’une rupture inévitable dans la mesure où une nouvelle génération accède au pouvoir. Le président développe beaucoup d’activités sur beaucoup de fronts. Le temps dira si tout cela est de nature à résoudre les questions qui se posent à la France. Je pense en particulier à la dette et au déficit.

A propos de ce nouveau style, diriez-vous que cela relève de la modernité ou plutôt de la communication ?

Les deux. C’est plus moderne dans la mesure où le nouveau style présidentiel est plus détendu, moins figé et moins formel. En même temps, il y a un souci évident de communication. Lui-même ne le nierait sans doute pas.

Etes-vous satisfaite de la façon dont Nicolas Sarkozy aborde les dossiers européens qui tiennent tant au cœur de votre famille politique ?

Le président a repris l’idée du traité simplifié qui était la nôtre depuis longtemps. J’ai toutefois une inquiétude : que ce traité dit simplifié soit en réalité un travail de juristes beaucoup plus compliqué et illisible que le précédent. Attendons le texte pour nous prononcer. J’espère que les avancées démocratiques du projet de Constitution seront sauvegardées. Mais je constate déjà, avec un profond regret, que les symboles de l’Union européenne - l’hymne à la joie, le drapeau et la journée de l’Europe - sont passés à la trappe.

Nicolas Sarkozy est en passe de réaliser l’ouverture que François Bayrou appelait de ses vœux. Cela vous gêne-t-il ?

Non. Je note simplement que, quand François Bayrou défendait cette idée au cours de sa campagne présidentielle, le candidat Sarkozy n’avait pas de mots assez durs pour la combattre. Il expliquait alors que la volonté de faire travailler ensemble les meilleurs, à quelque bord qu’ils appartiennent, était une idée antidémocratique. Cette idée, il l’a finalement reprise à son compte. Ainsi va la politique ! Mais ce qui m’étonnera toujours, c’est de voir des gens se rallier sans même avoir une discussion préalable sur le fond du projet politique... Comme si les idées n’avaient pour eux aucune importance !

La commission Balladur est désormais en place. La présence dans cette commission de deux centristes (Jean-Louis Bourlanges et Jean-Claude Casanova) est-elle de nature à vous rassurer ?

Ce sont deux personnalités de qualité. Et la composition de la commission nous satisfait. Mais la question est de savoir si tout cela est fait pour faire semblant ou si Nicolas Sarkozy veut vraiment que la France devienne une démocratie exemplaire. Nous jugerons donc aux faits et aux actes. Pour que la France devienne une démocratie exemplaire, il faut des contre-pouvoirs et un Parlement fort. Pour cela, il faut et il suffit que tous les grands courants du pays soient représentés. Ainsi, les parlementaires rempliront leur mandat librement et ne seront pas soumis comme ils le sont aujourd’hui.

Malgré les sept millions de suffrages obtenus par François Bayrou, l’UDF-MoDem, aujourd’hui, c’est seulement quatre députés. Quelle est la situation de votre formation sur le terrain ?

Plus de 50.000 personnes ont d’ores et déjà adhéré en quelques semaines. Ce sont, pour la plupart, des gens jeunes, qui ne croyaient pas ou plus à la politique. Ils se retrouvent dans les propositions formulées par François Bayrou et l’idée qu’il faut, en France, rénover profondément l’action politique. Ce qui est formidable, c’est qu’il s’agit d’une nouvelle génération. Il nous appartient désormais de prendre en compte leurs exigences et de savoir utiliser leurs capacités et leur engagement.

François Bayrou n’a-t-il pas commis des erreurs de positionnement entre les deux tours ?

François Bayrou a choisi de garder sa liberté en ne se rangeant pas dans la majorité présidentielle. On verra à l’avenir que cette liberté sera utile parce qu’elle sera toujours mise au service de l’intérêt général. Chaque fois que cela sera justifié, il soutiendra l’action du gouvernement et du président de la République. Et il aura la latitude nécessaire pour défendre ses idées, ses valeurs, et les Français.

La prochaine échéance électorale sera celle des municipales de mars prochain. Quelles sont les espérances de l’UDF-MoDem et quelles alliances passerez-vous à cette occasion ?

Nous avons vocation à présenter des candidats dans la plupart des communes de France. Cela dit, tout le monde sait que les élections municipales impliquent des contrats de partenariat et que l’on ne dirige pas une ville, seul. Nous passerons donc des contrats de partenariat. La seule question qui se pose est de savoir s’il y aura les mêmes partenariats dans toutes les communes ou s’il sera possible de conclure des partenariats différents en fonction des projets et des hommes. L’UDF-MoDem est une formation libre, indépendante et autonome. Nos partenariats devraient pouvoir tenir compte des situations locales, des projets et des personnalités.

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Organisation du MoDem


Ecrit par BGR le 13/08/2007 à 20:00
Catégorie : Général


Bonjour,

Pour les futures structures du MoDem, tout le monde semble s'accorder sur la nécessité de maintenir une organisation verticale et géographique tout en créant une organisation horizontale plus souple et plus virtuelle.

En ce qui concerne l'organisation verticale, le choix de l'échelon intermédiaire entre les instances nationales et les instances locales de terrain ressemble à la quadrature du cercle. Le choix du niveau départemental ou du niveau régional ne satisfait réellement personne et offre, dans les deux cas, de réels inconvénients.

Afin d'éviter un découpage administratif peu convaincant, je me demande si le nombre d'adhérents ne pourrait pas être un critère à prendre en considération. Par exemple, les groupes locaux pouraient être constitués pour un minimum de 50 à 100 adhérents, sans pouvoir dépasser les limites d'une circonscription législative. Les groupes fédéraux pourraient regrouper un minimum de 1000 à 2000 adhérents.

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Démocrates belges


Ecrit par BGR le 11/08/2007 à 10:30
Catégorie : Général


Bonjour,

Nos voisins belges francophones connaissent un parti politique qui partage de nombreuses valeurs avec celles que j'aimerais trouver au sein du Mouvement Démocrate :

Centre Démocrate Humaniste

Nous pouvons trouver sur ce site de nombreuses sources d'inspiration...

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Fêtes de Dax


Ecrit par BGR le 10/08/2007 à 22:30
Catégorie : Général


Bonjour,

C'est parti aussi à Dax !

Comme j'ai évoqué, les Fêtes de Bayonne, je ne peux pas ignorer celles de nos voisins de Dax qui vont se dérouler jusqu'au 15 août. Je ne sais pas si le MoDem aura aussi une peña pour vous accueillir à Dax, mais je sais que les festivités valent le déplacement.

Désolé pour SOFI que je ne verrai sans doute pas dans la foule, mais nous nous croiserons avec le sourire...

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Travail après 65 ans


Ecrit par BGR le 08/08/2007 à 22:30
Catégorie : Général


Bonjour,

Encore un sondage qui aboutit à une indécente manipulation !

CSA pose la question suivante : " Seriez-vous tout à fait favorable, plutôt favorable, plutôt pas favorable ou pas favorable du tout à ce qu'un salarié puisse travailler après 65 ans s'il le souhaite ? ".

Posée ainsi, la question porte sur la liberté de travailler au delà de 65 ans. Il est donc normal que les sondés aient répondu favorablement à 63%. Ce qui est absolument scandaleux, ce sont les gros titres tirés de ce sondage. Successivement voici ceux du Nouvel Obs, de La Tribune, du Figaro, de Challenges, de LCI...

63 % des Français sont favorables au travail après 65 ans

Les Français souhaitent pouvoir travailler plus vieux

Retraite après 65 ans: les Français sont pour

63% de sondés pour le travail après 65 ans

Les seniors ne veulent pas raccrocher

CSA aurait pu poser la question suivante : " Seriez-vous tout à fait favorable, plutôt favorable, plutôt pas favorable ou pas favorable du tout à ce qu'un salarié doive de travailler après 65 ans ? ".

Nul doute que le résultat eut été très différent...
Nul doute que les manchettes eussent été beaucoup plus mesurées...

Je suis écoeuré !

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Référents ?


Ecrit par BGR le 07/08/2007 à 22:30
Catégorie : Général


Bonjour,

Au cours de ses rencontres avec les militants du mois de juillet, François Bayrou a annoncé la désignation de référents départementaux permettant un lien entre la base et le sommet. Ces référents, choisis parmi les militants UDF et MoDem, n'ont apparement pas encore été nommés.

Mais qui décide du rôle de ces référents ?
Mais qui a vocation à le devenir ?
Mais qui désigne et gère ces référents ?

J'ai une grande confiance en François Bayrou. Il a prouvé dans le passé que ses idées et ses comportements le méritaient et je n'ai pas d'inquiétude pour l'avenir. Mais comme beaucoup de nouveaux militants, j'ai un grand besoin d'information et de transparence.

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


08/08/07 - Biarritz


Ecrit par BGR le 06/08/2007 à 22:30
Catégorie : Général


Bonjour,

Comme je vous l'avais annoncé, la prochaine réunion du groupe ProMoDem est programmée cette semaine.
Voici le message que j'ai reçu :

Chère amie, cher ami,
 
En juillet, lors de nos 2 premières séances d'ateliers de réflexion et de proposition, nous avons déjà bien travaillé sur les 4 thématiques suivantes :
 
Participer à la construction du MoDem.
Participer à l’élaboration du projet politique du MoDem autour du vocable « Vivre ».  
Participer à l’élaboration du projet politique du MoDem  autour du vocable « Vivre ensemble ».
Participer à l’élaboration du projet politique du MoDem  autour du vocable « Bien vivre ».
 
Nous vous invitons à la prochaine séance après-demain, à laquelle vous pouvez participer librement en fonction de vos disponibilités :

mercredi 8 Août de 19H45 à 21H30

au Centre Social du Braou
Avenue du Maréchal Juin à Biarritz

Nous sommes à votre disposition par mail sur promodem1@yahoo.fr ou par téléphone au 06.37.51.85.11.
 
Enfin, si vous connaissez autour de vous des proches attentifs à la construction du Mouvement Démocrate et susceptibles d’être intéressés par la démarche, n’hésitez pas à leur transférer l’information.
 
Cordialement.
 
Marie Contraires, Geneviève Brisson, Marie-Aude Lorgeoux,
Jean-Pierre Fischer, Augustin Olivar et François-Xavier Menou

ProMoDem
Groupe de réflexion politique

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Ensemble !


Ecrit par BGR le 05/08/2007 à 09:30
Catégorie : Général


Bonjour,

Il n'est pas un jour sans que je lise la prose enflammée des internautes du MoDem qui croient en une nouvelle manière de participer à l'action politique. Il n'est pas un jour sans que je participe à des discussions sur différents forums où chacun apporte ses idées sur la construction du Mouvement Démocrate et sur son projet politique.

Mais il n'est pas un jour non plus sans que je constate des escalades verbales sur nos différents ou sur nos désaccords. Nous sommes dans l'erreur, en opposant les anciens et les nouveaux, les jeunes et les vieux, les élus et les militants, les religieux et les athées...

Nous devons tous apprendre à être démocrates, nous avons tous des efforts à accomplir pour accepter l'autre, pour accepter ses différences.

Notre richesse, c'est notre diversité.
Notre richesse, c'est aussi et surtout d'être ensemble.

Sans cela, nous ne serons rien...

J'estime qu'il ne faut jamais rejeter ceux qui prouvent que leur action ne vise que l'intérêt général. Au contraire, il faut être méfiant envers ceux qui démontrent qu'ils ne servent que leur propre intérêt ou celui de leur tout petit clan.

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Jean Fayolle


Ecrit par BGR le 04/08/2007 à 15:30
Catégorie : Général


Bonjour,

Jean Fayolle est un des 535 candidats du MoDem aux élections législatives. Il se présentait dans la 13è circonscription des Bouches-du-Rhône et se trouve actuellement dans une position financière difficile en raison d'un score inférieur à 5%.

Voici son message :

Adhérents du MoDem,

J'ai été candidat du MoDem aux dernières élections législatives dans la 13è circonscription des Bouches-du-Rhône et parce que je n'ai pas réalisé les 5%, je me retrouve depuis dans une situation financière très critique. En effet, je suis étudiant, je rentre en Master II de droit des affaires l'an prochain, et ne dispose d'aucun revenu à l'exception de ma bourse étudiante délivrée sur critères sociaux.

La campagne a coûté 30 000 euros et devait être financée par une autorisation de découvert du même montant contractée auprès du Crédit coopératif en échange d'une cession de créance (la créance détenue sur l'Etat du fait du remboursement des frais de campagne) car il ne faisait aucun doute à la banque que j'obtiendrais les 5%. Seulement, cette dernière s'est refusé dès le lendemain du premier tour (suite aux résultats) de mettre à ma disposition un euro de plus que ceux qui avaient déjà été viré avant le premier tour, soit 15 000 euros .

Dès lors, j'ai eu pour 8000 euros de chèques rejettés que j'ai pu par la suite honorer en me faisant prêter 5000 euros par ma mère qui a dû débloquer de l'argent placé pour sa retraite, et en obtenant 4 000 euros de dons auprès de connaissances.

Le MoDem a ensuite réglé les 15 000 euros avancé s par le crédit coopératif mais je dois encore 6 800 euros (imprimeur, frais de découvert, charges sociales sur un contrat de travail de trois semaines,...) pour lesquels aucune aide ne m'est apportée par le MoDem.

Malgré mes appels et courriers auprès de notre direction, aucune réponse ne m'est parvenue.

Depuis cette élection, je vis désormais avec des ressources bien en-deça du seuil de pauvreté et vais probablement devoir arrêter mes études pour rembourser les dettes (6800 euros donc plus les 5000 à rembourser à ma mère) alors que je dois normalement passer l'examen d'entrée à l'école d'avocat en septembre ; bref, un véritable gâchis qui me fait amèrement regretté ma candidature, d'autant que je ne devais, au départ, qu'être suppléant d'une candidate qui s'est retirée.

Mais le plus décévant dans tout ça, outre le manque de considération de nos dirigeants, c'est que mes voix rapportent plus au MoDem que les 15 000 versés ; alors je vous pose la question, est-ce normal que le parti s'enrichisse quand je m'appauvris et m'endette pour des années ?

Je suis désormais perplexe sur notre capacité à défendre un projet de société humaniste basé sur la solidarité quand celle-ci n'existe pas dans notre propre parti. C'est pourquoi je me permets de vous solliciter, chacun d'entre vous, non pas pour participer au remboursement, mais pour inciter par vos réactions notre direction à me venir en aide.

Je compte sur vous pour exprimer votre désolation face à une telle situation afin qu'une issue digne de nos valeurs soit trouvée rapidement.

Merci d'avance à chacun de vous,

Jean Fayolle

Je pense personnellement que ce genre de situation est inacceptable. Sous réserve qu'elles correspondent à un cahier des charges, le MoDem doit assurer intégralement les dépenses des candidats qui reçoivent une investiture en bonne et due forme. Je crois fermement que le Mouvement Démocrate va résoudre cet accident de campagne dans les prochains jours. Je ne comprendrais plus grand chose dans l'hypothèse inverse.

La démocratie ne peut pas dépendre du patrimoine personnel des candidats.

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction


Biodiversité


Ecrit par BGR le 03/08/2007 à 16:00
Catégorie : Général


Bonjour,

Dans le cadre du Grenelle de l'environnement voulu par le président de la république, Corinne Lepage a adressé la contribution suivante au groupe biodiversité :

Biodiversité

  1. Créer un réseau écologique, national qui relierait entre eux tous les espaces protégés et garantirait leurs fonctions écologiques. Prendre en compte son adaptation aux menaces climatiques et biologiques.
  2. Intégrer la préservation du patrimoine naturel dans la stratégie globale d'un développement durable.
  3. Interdire l'importation de' produits portant atteinte à la biodiversité.
  4. Faire de la préservation de la biodiversité une obligation légale.
  5. Intégrer la biodiversité dans toutes les politiques en supprimant tous les effets pervers, engager la contribution de tous les ministres, et assurer la prise en compte de la biodiversité dans les instances de décision et de débat.
  6. Réformer les politiques sectorielles avec une politique agricole rénovée, une politique de gestion forestière durable, une politique de la pêche et de la mer soutenable.
  7. Prendre en compte la protection: de la nature et le maintien des corridors biologiques dans l'aménagement du territoire.
  8. Définir un cadre d'expertise, d'évaluation, d'information et de débat public sur les risques liés à la biotechnologie, les brevets du vivant...
  9. Appliquer les textes sur le bien-être animal.
  10. Évaluer les services de la nature et les valeurs 'des espèces, et les intégrer dans les choix publics.

    Eau

  11. Encadrer l'évolution du prix de l'eau.
  12. Mettre en place une nouvelle politique de facturation de l'eau par paliers pour les particuliers et rendre obligatoire la récupération des eaux de pluie pour toute construction neuve hors tissu urbain dense.
  13. Internaliser le coût de l'eau dans le prix des produits agricoles et industriels.
  14. Interdire toute publicité pour des produits ou service surconsommateurs en eau.
  15. Autoriser à nouveau les collectivités publiques à subventionner davantage les communes exploitant l'eau en régie.
  16. Exiger une collecte et un traitement séparé des eaux provenant des établissements de santé pour réduire les antibiotiques, hormones et produits radioactifs, et médicamenteux et les résidus de réactifs de laboratoire dans les effluents hospitaliers.
  17. Sanctuariser des champs captants stratégiques pour garantir la production d'eau dans le temps nécessaire à la reconquête généralisée de la qualité des nappes.
  18. Mise en place de procédures de suivi et de contrôles très rigoureux sur l'épandage des boues.
  19. Systématiser les conventions de rejets des effluents entre les industriels et les collectivités.
  20. Renforcer les contrôles et les sanctions pour les rejets industriels non traités ou non conformes.

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

Vivons la MoDem attitude :

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

Fêtes de Bayonne


Ecrit par BGR le 02/08/2007 à 11:00
Catégorie : Général

 

Bonjour,

 

C'est parti !

Les Fêtes de Bayonne ont débuté hier soir...

 

 

Le tout nouveau local UDF Modem est ouvert pour cette occasion à tous les adhérents et sympathisants les  jeudi 2, vendredi 3, samedi 4 et dimanche 5 août, entre 19 heures et 1 heure du matin.

 

Les jeunes UDF MoDem organisent un apéro le vendredi 3 Août à partir de 19 heures.

 

Venez nombreux et amenez vos amis.

Rendez-vous, en blanc et rouge bien sûr, au 34 place de la République, en face de la gare de Bayonne.

 

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :

 

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction

être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

Cynisme ou angélisme


Ecrit par BGR le 01/08/2007 à 21:30
Catégorie : Général

 

Bonjour,

 

Les récents accords industriels et militaires, signés entre la France et la Lybie, ne peuvent pas nous laisser indifférents. Les relations internationales, diplomatiques et économiques, posent un grave dilemme qu'il nous faudra résoudre. Nous devrons décider de notre comportement face aux multiples gouvernements qui ne respectent pas les principes humanistes et démocratiques qui sont les notres.

 

Pouvons nous faire preuve d'un certain cynisme en signant des accords économiques avec les dirigeants de pays qui ne respectent pas les droits de l'homme ou qui n'ont pas un fonctionnement démocratique ? Devons nous faire preuve d'un certain angélisme en refusant de traiter avec ces états ?

 

Je pense que notre charte des valeurs doit évoquer cette question délicate qui ne se contente pas de réponses simples.

 

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :

 

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction

être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

Sondage Bayrou


Ecrit par BGR le 31/07/2007 à 22:00
Catégorie : Général

 

Bonjour,

 

Je ne crois pas vous avoir déjà dit ce que je pense des sondages !

Depuis plusieurs années, peu importe le sujet, je refuse systématiquement d'y répondre :

  • Parce que les questions sont souvent mal formulées ou tendancieuses
  • Parce que les réponses doivent être faites en quelques secondes sans aucune nuance
  • Parce que je n'ai parfois aucune connaissance du sujet
  • Parce que les sondages peuvent être un danger pour la démocratie

Allez donc jeter un oeil sur celui-ci : Donnez votre avis sur François Bayrou

 

Dans plusieurs cas, les réponses proposées ne me permettraient pas de répondre.

C'est notamment le cas de la treizième question.

 

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :

 

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction

être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

Rupture !


Ecrit par BGR le 30/07/2007 à 22:00
Catégorie : Général

 

Bonjour,

 

J'ai trouvé ceci sur le site 20minutes.fr :

Nicolas Sarkozy parmi les hommes les mieux habillés du monde

 

Et si la rupture était aussi vestimentaire ? Le président français Nicolas Sarkozy compte parmi les hommes les mieux habillés du monde, selon un classement établi par le magazine américain «Vanity Fair». Le président français côtoie le footballeur britannique David Beckham, l'acteur Brad Pitt ou le chanteur Lenny Kravitz.

Parmi les femmes, l'actrice française Charlotte Gainsbourg compte parmi les plus élégantes tout comme la princesse Alexandra de Grèce, Angelina Jolie ou encore Demi Moore.

Mais coup dur pour Cécilia Sarkozy, le couple présidentiel français n'a pas été retenu pour figurer dans la liste des couples les mieux habillés...

Je vous laisse seul juge de l'intérêt politique de ce genre de rupture.

C'est peut-être quelques points en plus dans les prochains sondages.

 

Navrant...

 

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :

 

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction

être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

Abstention interne


Ecrit par BGR le 29/07/2007 à 09:00
Catégorie : Général

 

Bonjour,

 

Au cours de mes réflexions sur notre charte éthique, je me suis posé la question de son évolution dans le temps. Compte tenu du caractère fondamental de ce texte, il m'a semblé indispensable de soumettre toute modification à la ratification par les adhérents du Mouvement Démocrate.

  • Faut-il une simple majorité ou une majorité renforcée ?
  • Faut-il se référer aux votants ou aux inscrits ?
  • Faut-il fixer des règles de quorum ?
  • Faut-il prévoir plusieurs tours de scrutin en cas d'insuffisance de la représentativité ?

Au cours de discussions avec des élus de longue date, il m'a été confirmé que des élections ou des prises de décision internes ne rassemblent parfois que 10 à 20% des adhérents convoqués.

  • Faut-il faire voter les seuls présents ?
  • Faut-il reporter les décisions ?

Ces deux exemples, qui pourraient faire la joie des constitutionnalistes, m'interpellent à un autre niveau. Toutes les règles qui permettent de réduire le nombre d'adhérents nécéssaire pour prendre une décision sont contraires à l'esprit démocrate. Elles nuisent à la représentativité et à la légitimité de ceux qui nous dirigent.

 

L'adhérent a explicitement choisi de soutenir le Mouvement Démocrate.

S'il ne vote pas, il faut en analyser les raisons :

  • Les motivations des adhérents sont-elles insuffisantes ?
  • Les motivations des dirigeants qui lui demandent de voter sont-elles suffisantes ?
  • Les conditions matérielles du scrutin sont-elles réalistes ?

Dans tous les cas, nous devons trouver les solutions qui permettent à tous les adhérents de voter. Comment pourrons nous convaincre les citoyens de voter si nous ne sommes même pas capables de convaincre nos adhérents ?

 

Traiter les CONSÉQUENCES de l'abstention, c'est permettre à une minorité de décider.

Traiter les CAUSES de l'abstention, c'est permettre à une majorité de s'exprimer.

 

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :

 

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction

être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

Forum des démocrates


Ecrit par BGR le 28/07/2007 à 13:00
Catégorie : Général

 

Bonjour,

 

Les Assises de la démocratie changent de nom. C'est maintenant le Forum des démocrates !

Rassurez-vous les dates et le lieu ne changent pas.

 


Forum des démocrates :

du 13 au 16 septembre 2007
à Seignosse dans les Landes (40)

 

 

Un site déjà particulièrement riche a été créé sur cet événement déterminant pour la fondation du Mouvement Démocrate. Vous y trouverez toutes les informations pratiques et vous pourrez vous inscrire :

 

Forum des démocrates

 

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :

 

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction

être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

Projet de charte éthique


Ecrit par BGR le 27/07/2007 à 22:00
Catégorie : Chartes et statuts

 

Bonjour,

 

Décidément, je ne saurai pas m'arrêter ! Voici encore une nouvelle version de la charte éthique. J'ai incorporé de nouvelles idées personnelles et pris en compte les remarques et propositions glanées sur le net et dans les réunions de préparation de nos Assises de la démocratie. La forme a également été revue.

 

Charte éthique du Mouvement Démocrate

 

La présente charte éthique constitue l’essentiel des valeurs et des comportements préconisés et respectés par les membres du Mouvement Démocrate (MoDem). Elle est la première référence pour nos statuts, notre règlement intérieur, nos projets, nos paroles et nos actes politiques.

 

Elus, candidats, dirigeants, militants et adhérents du Mouvement Démocrate, nous nous engageons solennellement et publiquement à respecter notre charte éthique. Chaque citoyen peut vérifier le respect de cet engagement et dénoncer les éventuels manquements.

 

Le Comité national d’éthique du Mouvement Démocrate, est garant du respect de la charte éthique. Il sanctionne les manquements sous la forme d’avertissement, de suspension ou de radiation.

 

Le Congrès national du Mouvement Démocrate peut modifier la charte éthique. Chaque modification doit faire l’objet d’un vote à la majorité renforcée des adhérents régulièrement inscrits et à jour de leur cotisation.

 

Sur nos valeurs

 

Nous adhérons en tous points et en toutes circonstances aux principes énoncés dans la Déclaration universelle des droits de l’homme qui reprend notamment, dans son article premier, les principes de liberté, d’égalité et de fraternité. Nous adhérons à la Déclaration européenne des droits fondamentaux de la convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales. Nous adhérons à la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789.

 

La place de l’Homme, la préservation de la planète et le respect des grands équilibres naturels sont des objectifs prioritaires et permanents de nos projets et de nos décisions politiques. Le développement durable est une nécessité essentielle qui doit permettre de profiter pleinement du progrès économique, scientifique et technique pour accroître la prospérité, principalement celle des plus démunis, sans compromettre l’avenir de l’humanité.

 

Nous affichons résolument nos ambitions pour la poursuite de la construction européenne. Nous adhérons et participons activement au Parti Démocrate Européen. Nous ne renonçons ni à la Patrie, ni à la Nation. Nous sommes français et nous voulons être européens.

 

Nous adhérons aux principes énoncés dans la Charte européenne des langues régionales. Fidèles au principe de l'unité de la République Française, nous oeuvrons pour la préservation et la défense des cultures régionales.

 

Nos projets politiques prennent en compte la nécessité d’assurer la paix civile, la prospérité économique, la responsabilité individuelle et la solidarité sociale. Nous soutenons activement les associations qui participent à ces objectifs. Nous refusons le culte de l’argent. Nous luttons contre les excès de la mondialisation.

 

Nous revendiquons une laïcité ouverte de l’état et de ses institutions afin de garantir à chacun le libre exercice de son culte dans le respect de l’ordre public et de la liberté d’autrui. Nous respectons le pluralisme et la diversité des citoyens.

 

Nous oeuvrons pour une juste démocratie représentative dans les institutions nationales et dans les collectivités locales. Nous veillons également à ce que nos dirigeants et nos candidats soient démocratiquement désignés par les adhérents du Mouvement Démocrate.

 

Sur nos comportements

 

Nous sommes un parti politique de rassemblement qui ne se tourne pas vers le passé de ses adhérents mais vers l’avenir des citoyens. L’adhésion aux principes de notre charte éthique et le respect de ses règles sont les conditions nécessaires et suffisantes pour adhérer au Mouvement Démocrate.

 

Nous respectons la liberté d’expression des citoyens et des adhérents du Mouvement Démocrate. Chacun doit être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction. Chacun doit être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction.

 

Nous respectons les positions, les choix et les décisions du Mouvement Démocrate mais nous demeurons néanmoins libres de nos convictions. En cas de divergence, les adhérents qui s’expriment publiquement ont le devoir de faire état des deux points de vue, le leur et celui du Mouvement Démocrate.

 

Particulièrement lorsque nous sommes dirigeants, candidats ou élus, nous plaçons l’intérêt général au dessus de notre intérêt personnel. Nous prônons et mettons en oeuvre une politique humaniste, réaliste, sincère, honnête et apaisée.

 

Le respect des citoyens et des adhérents s’impose aux élus, aux candidats et aux dirigeants du Mouvement Démocrate. Nous respectons la vie privée d’autrui et n’utilisons pas la notre à des fins politiques. Nul ne conservera ses mandats au nom du Mouvement Démocrate s’il trahit ses propres engagements ou ceux du Mouvement Démocrate.

 

Le dialogue et le débat sont essentiels dans la vie politique. Mais ils doivent se situer au niveau des idées et des projets, exclure les querelles de personnes ou de clans et rester dans un esprit de tolérance et de respect de l’autre. Nous refusons le sectarisme.

 

Le Mouvement Démocrate est un mouvement unitaire qui assure a chacun de ses adhérents le droit d’être informé, de s’exprimer et d’être entendu par les instances locales et nationales. Les initiatives appartiennent à la base autant qu’au sommet. Si les décisions sont prises par les instances dirigeantes, les propositions proviennent des instances militantes. Le principe de la collégialité et des débats contradictoires constitue la base des échanges au sein du Mouvement Démocrate.

 

Nos élus s’investissent pleinement dans le mandat qui leur a été confié par les adhérents et par les citoyens. Ils renoncent au cumul d’un mandat parlementaire avec tout mandat exécutif. Ils s’engagent à ne pas solliciter plus de deux fois le même mandat exécutif et plus de trois fois le même mandat délibératif.

 

Nos alliances électorales sont faites dans le respect de nos partenaires. Nous nous rassemblons autour de projets politiques compatibles avec les valeurs et les comportements de notre charte éthique. Nous refusons les ralliements et les débauchages.

 

Vos commentaires sont toujours les bienvenus...

 

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :

 

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction

être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

25/07/07 - Biarritz


Ecrit par BGR le 26/07/2007 à 21:00
Catégorie : Rendez-vous

 

Bonjour,

 

Le groupe ProMoDem a tenu sa troisième réunion de préparation pour nos Assises de la démocratie. Malgré les vacances nous étions encore assez nombreux pour que chaque atelier soit suffisamment animé.

 

Dans l'atelier consacré aux statuts, nous avons principalement évoqué les défis que nous allons devoir relever : répondre aux attentes des militants et à celles des élus, unir sans verrouillage la base et le sommet dans le dialogue et dans les décisions, trouver un mode de désignation des candidats par un double "adoubement" des militants et des instances nationales. L'organisation devra s'appuyer sur des structures verticales géographiques et sur des structures horizontales participatives. La formation et l'information des militants devra faire l'objet de toutes les attentions. Des groupes de réflexion sur des grands thèmes sont nécessaires.

 

La discussion peut se prolonger sur le forum : MoDem64

 

Prochaine réunion :

Mercredi 8 août à 20h00

 

Centre Social Culturel du Braou

Avenue du Maréchal Juin

à Biarritz

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :

 

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction

être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

Ralliements et alliances


Ecrit par BGR le 25/07/2007 à 12:00
Catégorie : Général

 

Bonjour,

 

François Bayrou a bien marqué la différence entre les ralliements qu'il dénonce et les alliances qu'il préconise. Le ralliement constitue une allégeance unilatérale du plus faible qui espère obtenir quelques faveurs du plus fort. L'alliance s'apparente d'avantage à un accord négocié entre des partenaires qui unissent leurs forces pour conquérir et assumer le pouvoir.

 

Au cours des derniers mois, nous avons vu les conséquences des ralliements, chez nous comme chez les autres : rien de bon pour la démocratie, rien de bon l'intérêt général, rien de bon pour la vie politique... Au cours des derniers mois, nous n'avons pas beaucoup vu de conséquences des alliances, tout simplement parce qu'il n'y a pas eu beaucoup d'alliances !

 

L'alliance est-elle la meilleure forme de gouvernance ?

 

Sans alliances, il sera difficile , voire impossible, au MoDem de conquérir le pouvoir. Ceci est vrai pour les élections nationales, comme pour les élections locales. Mais il ne faut pas méconnaître les dangers de l'alliance. Les partenaires ne sont pas souvent sur un pied d'égalité. L'alliance est souvent fragile et temporaire, elle n'est pas le meilleur garant de la stabilité. La pire situation est sans doute celle où une minorité de blocage est capable de dicter ses conditions parce qu'aucun des deux grands blocs ne dégage une majorité à lui seul.

 

Le MoDem ne doit pas chercher à être une minorité de blocage qui s'impose par le petit jeu des alliances. Le MoDem doit être la force qui s'impose par la sincérité de ses convictions et par l'éthique de ses comportements. Nous serons présents si nous méritons le respect de nos concitoyens, de nos partenaires et surtout de nos adversaires.

 

Une bonne alliance, ce n'est pas celle qui est nécessaire,

mais celle dont nos partenaires sont fiers !

 

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :

 

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction

être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

22/07/07 - Anglet


Ecrit par BGR le 24/07/2007 à 21:30
Catégorie : Rendez-vous

 

Bonjour,

 

Dimanche dernier, une seconde réunion de préparation de nos Assises de la démocratie a rassemblé les adhérents de la cinquième circonscription à Anglet. Comme précédemment, les échanges ont été fructueux et constructifs. Je remarque avec beaucoup de plaisir que ces réunions montrent que chacun amène ses idées tout en restant à l'écoute de celles des autres.

 

Nous avons rapidement parcouru le compte-rendu de la première réunion.

Vous pouvez le consulter sur notre forum : Compte-rendu

 

Nous avons surtout évoqué les valeurs que nous voulons retrouver dans le Mouvement démocrate. Démocratie, Europe, laïcité, humanisme, écologie, ouverture, formation, sincérité, économie sociale de marché, régionalisme... 

 

La discussion peut se prolonger sur notre forum : MoDem64

 

La prochaine réunion aura lieu après les vacances dans nos nouveaux locaux :

Lundi 27 août à 19h00

 

Permanence UDF MoDem

34 Place de la République

à Bayonne

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :

 

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction

être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

Lisibilité de la loi


Ecrit par BGR le 23/07/2007 à 21:00
Catégorie : Général

 

Bonjour,

 

Qui est encore capable de lire nos lois et règlements ?

Qui est encore capable de les comprendre ?

 

Pourtant, nul n'est sensé ignorer la loi !

 

Je ne résiste pas à l'envie de vous montrer deux exemples de ces derniers jours :

 

Projet de traité modifiant le traité sur l'union européenne et le traité instituant la communauté européenne

Extrait de ce fameux "traité simplifié" de 145 pages :

31) L'article 14 est modifié comme suit:

 

(a) au paragraphe 1, les deux premières phrases sont remplacées par la phrase suivante:
"Lorsqu'une situation internationale exige une action opérationnelle de l'Union, le
Conseil adopte les décisions nécessaires.";

 

(b) au paragraphe 2, première phrase, les mots "... d'une action commune," sont remplacés
par "... d'une telle décision," et le mot "action" est remplacé par "décision". La dernière
phrase est supprimée;

 

(c) au paragraphe 3, les mots "... actions communes ..." sont remplacés par "... décisions
visées au paragraphe 1 ...";

 

(d) le paragraphe 4 est supprimé et les paragraphes qui suivent sont renumérotés en
conséquence;

 

(e) au paragraphe 5, renuméroté 4, première phrase, les mots "... en application d'une action
commune fait l'objet d'une information dans des délais permettant," sont remplacés par
"... en application d'une décision visée au paragraphe 1 fait l'objet d'une information par
l'Etat membre concerné dans des délais permettant ...";

 

(f) au paragraphe 6, renuméroté 5, première phrase, les mots "... à défaut d'une décision du
Conseil," sont remplacés par "... à défaut d'une révision de la décision du Conseil visée
au paragraphe 1," et les mots "... de l'action commune." sont remplacés par ... de ladite
décision.";

 

(g) au paragraphe 7, renuméroté 6, première phrase, les mots "action commune" sont
remplacés par "décision visée au présent article".

Projet de loi en faveur du travail, de l’emploi et du pouvoir d’achat

Extrait de ce fameux "paquet fiscal" :

Article 4

 

I. – L’article 775 ter du code général des impôts est abrogé.

 

II. – L’intitulé du tableau II de l’article 777 du même code est ainsi rédigé : « Tarif des droits applicables entre époux et entre partenaires liés par un pacte civil de solidarité ».

 

III. – L’article 777 bis du même code est abrogé.

 

IV. – L’article 779 du même code est ainsi modifié :

1° Les trois premiers alinéas du I sont remplacés par un alinéa ainsi rédigé :

« Pour la perception des droits de mutation à titre gratuit, il est effectué un abattement de 150 000 € sur la part de chacun des ascendants et sur la part de chacun des enfants vivants ou représentés par suite de prédécès ou de renonciation. » ;

1° bis (nouveau) Dans le II, le montant : « 50 000 € » est remplacé par le montant : « 150 000 € » ;

2° Le III est abrogé ;

3° Dans le premier alinéa du IV, le montant : « 5 000 € » est remplacé par le montant : « 15 000 € » ;

4° Il est ajouté un V ainsi rédigé :

« V. – Pour la perception des droits de mutation à titre gratuit, il est effectué un abattement de 5 000 € sur la part de chacun des neveux et nièces. »

 

V. – Dans le premier alinéa de l’article 780 du même code, les références : « 777 bis, 779, 788, 790 B, 790 C et 790 D » sont remplacées par les références : « 779, 788, 790 B, 790 D, 790 E et 790 F », et les mots : « entre époux » sont remplacés par les mots : « les donations entre époux ou partenaires liés par un pacte civil de solidarité ».

 

VI. – Dans le troisième alinéa de l’article 784 du même code, les références : « 790 C et 790 D » sont remplacées par les références : « 790 D, 790 E et 790 F, ».

 

VII. – Le I de l’article 788 et les articles 789 bis et 790 C du même code sont abrogés.

 

VIII. – Après l’article 790 D du même code, sont insérés trois articles 790 E, 790 F et 790 G ainsi rédigés :

« Art. 790 E. – Pour la perception des droits de mutation à titre gratuit entre vifs, il est effectué un abattement de 76 000 € sur la part du conjoint du donateur.

« Art. 790 F. – Pour la perception des droits de mutation à titre gratuit entre vifs, il est effectué un abattement de 76 000 € sur la part du partenaire lié au donateur par un pacte civil de solidarité.

« Le bénéfice de cet abattement est remis en cause lorsque le pacte prend fin au cours de l’année civile de sa conclusion ou de l’année suivante pour un motif autre que le mariage entre les partenaires ou le décès de l’un d’entre eux.

« Art. 790 G. – I. – Les dons de sommes d’argent consentis en pleine propriété au profit d’un enfant, un petit-enfant, un arrière-petit-enfant ou, à défaut d’une telle descendance, d’un neveu ou d’une nièce, sont exonérés de droits de mutation à titre gratuit dans la limite de 30 000 €.

« Cette exonération est subordonnée au respect des conditions suivantes :

« 1° Le donateur est âgé de moins de soixante-cinq ans au jour de la transmission ;

« 2° Le donataire est âgé de dix-huit ans révolus ou a fait l’objet d’une mesure d’émancipation au jour de la transmission.

« Le plafond de 30 000 € est applicable aux donations consenties par un même donateur à un même donataire.

« II. – Cette exonération se cumule avec les abattements prévus aux I, II et V de l’article 779 et aux articles 790 B et 790 D.

« III. – Il n’est pas tenu compte des dons de sommes d’argent mentionnés au I pour l’application de l’article 784.

« IV. – Sous réserve de l’application du 1° du 1 de l’article 635 et du 1 de l’article 650, les dons de sommes d’argent mentionnés au I doivent être déclarés ou enregistrés par le donataire au service des impôts du lieu de son domicile dans le délai d’un mois qui suit la date du don. L’obligation déclarative est accomplie par la souscription, en double exemplaire, d’un formulaire conforme au modèle établi par l’administration. »

 

IX. – Dans le 5° du 1 de l’article 793 du même code, les mots : « entre époux ou » sont supprimés.

 

X. – Après l’article 796-0 du même code, il est inséré un article 796-0 bis ainsi rédigé :

« Art. 796-0 bis. – Sont exonérés de droits de mutation par décès le conjoint survivant et le partenaire lié au défunt par un pacte civil de solidarité. »

...

Sympa pour les longues nuits d'insomnie ! Non ?

 

Pour être applicable, la loi doit être lisible et compréhensible par tous.

Les deux exemples ci-dessus constituent la triste réalité quotidienne de ce que génère notre système.

Ce serait peut-être une bonne idée de chercher des solutions pour changer cette situation.

 

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :

 

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction

être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

Croissance économique


Ecrit par BGR le 22/07/2007 à 22:30
Catégorie : Général

 

Bonjour,

 

Je continue à réfléchir sur la croisance économique. A partir du moment où l'humanisme et la préservation de notre environnement naturel sont nos valeurs communes, il faut se poser certaines questions et trouver des réponses crédibles.

Par exemple :

La croissance actuelle de l'économie mondiale permet-elle la survie de l'humanité dans des conditions acceptables ?

Toutes les populations de la planète pourront-elles atteindre un jour notre niveau actuel de consommation ?

 

Nous avons besoin des réponses d'experts indépendants des dogmes et des lobbies.

Nous devons savoir vers quoi nous engageons notre planète.


En fonction des réponses, il faudra inventer de nouveaux modèles économiques qui ne s'appuyeront plus sur un taux de croissance nécessairement élevé. C'est vrai que notre société n'est probablement pas prête à accepter la décroissance même "soutenable" mais j'ai peur que nos comportements écologiques personnels et notre génie inventif collectif ne soient pas suffisants pour résoudre le défi qui se présente à nous.

Nous ne pourrons pas fuir en avant éternellement !
Nous devrons choisir entre avoir et être...

 

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :

 

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction

être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

Bouclier fiscal


Ecrit par BGR le 21/07/2007 à 09:00
Catégorie : Général

 

Bonjour,

 

Le premier texte de loi voté par la nouvelle assemblée nationale concerne le bouclier fiscal à 50%.

 

Voici ce que j'en retiens :

  • Les quelques conséquences positives sur l'économie sont insignifiantes face au coût exorbitant de cette loi.
  • C'est le plus gros cadeau fait aux grandes fortunes depuis la deuxième guerre mondiale.
  • Ceux qui atteignent et dépassent 39% d'impôts sur le revenu ne payeront plus d'impôt sur la fortune, de taxe d'habitation, de taxe foncière et... de redevance TV !
  • La progressivité de l'impôt a totalement disparu pour les plus riches.
  • Certains députés du Nouveau Centre, comme Charles de Courson, expert en fiscalité, ont vainement tenté d'amender le texte en proposant un minimum d'équité.
  • Le Nouveau Centre n'a aucune liberté et doit s'aligner servilement sur l'UMP.
  • Le parlement est bien une chambre d'enregistrement.
  • La droite est vraiment décomplexée...

Les propos de  Jean-François Copé, président du groupe UMP à l'assemblée nationale sont éloquents :

 

" Il est hors de question que l'Assemblée adopte cet amendement ou tout autre amendement de ce type qui dénature le texte. Les O R D R E S du président doivent être intégralement respectés. "

 

Le quinquennat Sarkozy débute en fanfare !

 

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :

 

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction

être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

Exemples de statuts


Ecrit par BGR le 20/07/2007 à 22:30
Catégorie : Général

 

Bonjour,

 

Afin de trouver les bonnes idées et d'écarter les mauvaises, il n'est pas inutile de consulter les statuts de partis politiques existants. Je vous propose des liens vers ceux de l'UDF, de l'UMP et du Parti Socialiste.

 

Statuts et règlement intérieur de l'UDF

Statuts et règlement intérieur de l'UMP

Statuts du Parti Socialiste

 

Bonne réflexion !

 

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :

 

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction

être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

Confiance et vigilance


Ecrit par BGR le 19/07/2007 à 21:30
Catégorie : Général

 

Bonjour,

 

Comme la plupart des militants de l'UDF et du MoDem j'ai un grand respect pour François Bayrou. J'admire cet homme qui en quelques semaines a su rallumer en moi l'étincelle politique qui était éteinte depuis plus d'un quart de siècle. J'admire plus encore sa vision politique qui peut libérer le monde de ses clivages ineptes et inutiles.

 

Le bon résultat aux élections présidentielles et la fulgurance des adhésions au MoDem sont une grande source d'espérance. Nos prochaines assises de la démocratie et notre congrès fondateur peuvent (doivent) nous permettre de créer un Mouvement Démocrate qui nous ressemble.

 

Cette situation inspire la confiance !

 

Il ne s'agit pas de faire des procès d'intentions, mais les risques sont réels de voir se construire un MoDem qui ne réponde pas à nos attentes.

 

Je crains que le MoDem soit une fédération alambiquée réunissant des entités toujours indépendantes.

Je crains que les représentants internes du MoDem soient plus ou moins directement désignés par les dirigeants.

Je crains que les instances de notre mouvement contiennent trop de membres de droit.

Je crains que les candidats du MoDem ne soient pas désignés par les adhérents.

Je crains que les outils de communication et leur contrôle ne soient pas mis en place assez démocratiquement.

 

Cette situation inspire la vigilance !

 

Alors je vais me battre avec tous ceux qui croient à un renouveau de la vie politique pour que les idées et les sept principes énoncés par François Bayrou se retrouvent dans le Mouvement Démocrate.

 

Si le MoDem incarne mes espérances, je serai Démocrate de toute mes forces, prêt à changer le monde et à remuer des montagnes. Mais si le MoDem se replie dans les méandres d'une politique du passé, j'ai peur de retourner à jamais vers le vide politique de l'abstentionnisme...

 

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :

 

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction

être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

Organisation du MoDem


Ecrit par BGR le 18/07/2007 à 22:00
Catégorie : Général

 

Bonjour,

 

Depuis quelques semaines, j'ai surtout réfléchi à notre charte des valeurs et des comportements. Je vais maintenant essayer de me consacrer à notre organisation. Je vous proposerai dans quelques jours une synthèse de mes propres réflexions et de mes lectures sur ce sujet dans différents médias.

 

Pour que le MoDem soit efficace et conforme à ce que ressens en matière de démocratie, trois priorités me paraissent nécessaires et complémentaires :

 

En premier lieu, le MoDem a besoin d’une organisation classique et verticale, basée sur une pyramide géographique. Cette structure doit être capable de relier la base et le sommet, pour le dialogue et pour l’action, avec un nombre restreint d’intermédiaires.

 

Parallèlement, le MoDem doit disposer d’une infrastructure horizontale, beaucoup plus souple, basée sur les moyens de communication modernes. Cette structure doit être capable de réunir le meilleur de nous-même en s’affranchissant de l’éloignement géographique.

 

Enfin notre organisation doit s’attacher à une saine et démocratique désignation des candidats qui vont nous représenter dans les différentes élections de notre pays. Le respect des militants et de leurs aspirations est la clé des succès à venir.

 

Je progresse lentement dans ces trois axes et vos suggestions m'intéressent...

 

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :

 

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction

être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

Nouveau projet de charte


Ecrit par BGR le 17/07/2007 à 12:00
Catégorie : Chartes et statuts

 

Bonjour,

 

Je vous propose une nouvelle version de la charte éthique. Elle prend en compte vos observations et celles des internautes. Elle sépare plus nettement les valeurs et les comportements.

 

Charte éthique du Mouvement Démocrate

 

La présente charte éthique constitue le guide fondamental des valeurs et des comportements pour tous les membres du Mouvement Démocrate (MoDem). Elle constitue la première référence pour les statuts, le règlement intérieur, les projets et les décisions politiques du Mouvement Démocrate. Tous les élus, candidats, responsables, militants et adhérents du Mouvement Démocrate, s’engagent solennellement et publiquement à respecter cette charte éthique dans leurs paroles et dans leurs actes. Chaque citoyen peut vérifier le respect de cet engagement et dénoncer les éventuels manquements.

 

Les instances nationales du Mouvement Démocrate, élues démocratiquement, sont garantes du respect de la charte éthique. Elles s’engagent à la faire respecter et à sanctionner les manquements sous la forme d’avertissement, de suspension ou de radiation.

 

Seule l’assemblée générale des adhérents du Mouvement Démocrate peut modifier la charte éthique. Chaque modification devra faire l’objet d’un vote par 3/5 des adhérents régulièrement inscrits et à jour de leur cotisation.

 

Sur nos valeurs

 

Le Mouvement Démocrate adhère en tous points et en toutes circonstances aux principes énoncés dans la déclaration universelle des droits de l’homme qui reprend notamment, dans son article premier, nos principes de liberté, d’égalité et de fraternité. Le Mouvement Démocrate adhère à la déclaration européenne des droits fondamentaux de la convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales. Le Mouvement Démocrate adhère à la déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789.

 

La place de l’Homme, la préservation de la planète et le respect des grands équilibres naturels sont des objectifs prioritaires et permanents des projets et des décisions politiques du Mouvement Démocrate. Le développement durable est une nécessité essentielle qui doit permettre de profiter pleinement du progrès économique, scientifique et technique pour accroître la prospérité, principalement celle des plus démunis, sans compromettre l’avenir de l’humanité.

 

Le Mouvement Démocrate affiche résolument ses ambitions pour la poursuite de la construction européenne. Il adhère et participe activement au Parti Démocrate Européen. Il ne renonce ni à la Patrie, ni à la Nation et s’engage à contrôler les excès de la mondialisation. Les adhérents se savent français et se veulent européens.

 

Les projets politiques du Mouvement Démocrate prennent en compte la nécessité d’assurer la paix civile, la prospérité économique, la solidarité sociale et la responsabilité individuelle. Le Mouvement Démocrate soutient activement les associations qui participent activement à ces objectifs.

 

Le Mouvement Démocrate revendique une laïcité ouverte de l’état et de ses institutions afin de garantir à chacun le libre exercice de son culte dans le respect de l’ordre public et de la liberté d’autrui. Il s’attache à respecter le pluralisme et la diversité des citoyens.

 

Le Mouvement Démocrate oeuvre pour une démocratie représentative dans nos institutions nationales et dans nos collectivités locales. Il veille également à ce que ses responsables et ses candidats soient démocratiquement désignés par les adhérents. Dans ses alliances politiques, le Mouvement Démocrate veille à ce que ses partenaires aient des valeurs et des comportements conformes à la présente charte éthique.

 

Sur nos comportements

 

Le Mouvement Démocrate est un parti politique de rassemblement qui ne se tourne pas vers le passé de ses adhérents mais vers l’avenir des citoyens. L’adhésion aux valeurs de la présente charte éthique et leur respect sont les conditions nécessaires et suffisantes pour adhérer au Mouvement Démocrate.

 

Le Mouvement Démocrate respecte la liberté d’expression des citoyens et de ses adhérents. Chacun doit être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction. Chacun doit être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction.

 

Les positions, les décisions et les choix du Mouvement Démocrate doivent être respectés par les adhérents qui demeurent néanmoins libres de leurs convictions. En cas de divergence, les adhérents qui s’expriment publiquement ont le devoir de faire état des deux points de vue, le leur et celui du Mouvement Démocrate.

 

Les adhérents du Mouvement Démocrate, particulièrement lorsqu’ils sont responsables, candidats ou élus, font passer l’intérêt général au dessus de leur intérêt personnel. Ils prônent et mettent en oeuvre une politique humaniste, réaliste, sincère, apaisée et honnête.

 

Le respect des citoyens et le respect des adhérents s’imposent aux élus, aux candidats et aux responsables du Mouvement Démocrate. Les adhérents respectent la vie privée d’autrui et n’utilisent pas la leur à des fins politiques. Nul ne conservera ses mandats au nom du Mouvement Démocrate s’il trahit ses propres engagements ou ceux du Mouvement Démocrate.

 

Le dialogue et le débat sont essentiels dans la vie politique. Mais ils doivent se situer au niveau des idées et des projets et exclure les querelles de personnes ou de clans. Ils doivent également avoir lieu sans sectarisme dans un esprit de tolérance et de respect de l’autre.

 

Le Mouvement Démocrate assure a chacun de ses adhérents le droit de s’exprimer et d’être entendu par les instances locales et nationales. Si les décisions sont prises par les instances dirigeantes, les propositions proviennent des instances militantes. Le principe de la collégialité et des débats contradictoires constitue la base des échanges au sein du Mouvement Démocrate.

 

Les élus du Mouvement Démocrate s’investissent pleinement dans le mandat qui leur a été confié par les adhérents et par les citoyens. Ils renoncent au cumul des mandats exécutifs et parlementaire. Ils s’engagent à ne pas solliciter plus de deux fois le même mandat exécutif et plus de trois fois le même mandat délibératif.

 

Vos commentaires sont évidemment les bienvenus...

 

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :

 

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction

être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

Libéralisme


Ecrit par BGR le 17/07/2007 à 11:30
Catégorie : Général

 

Bonjour,

 

Libéralisme économique, Economie de marché, Néolibéralisme...

 

Tous ces termes sont largement utilisés par les militants du Mouvement Démocrate. A titre personnel, je pense que nous avons grand besoin de définir notre positionnement PRÉCIS dans ce domaine. Les intellectuels et les économistes du MoDem doivent particulièrement réfléchir à notre stratégie économique et nous devons aboutir à un discours CLAIR et à un dispositif COHÉRENT qui s'articule autour de trois axes essentiels :

  • Une économie raisonnablement libérale
  • Un humanisme résolument social
  • Une écologie volontairement primordiale

J'ai la nette impression que nous devons forger NOTRE libéralisme !

 

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :

 

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction

être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

Dialogue virtuel


Ecrit par BGR le 16/07/2007 à 12:00
Catégorie : Général

 

Bonjour,

 

Afin de prolonger le dialogue réel qui s'instaure dans les réunions locales j'ai mis en place un forum de discussion sur internet. Chacun pourra s'y exprimer librement en affinant ses propositions et ses commentaires :

 

http://modem64.exprimetoi.net

 

Ce forum n'est pas un forum officiel de l'UDF ou du MoDem. Il n'existe que pour combler un vide momentané et disparaîtra lorsque nos instances auront mis en place des outils internet locaux.

 

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :

 

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction

être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

Dialogue réel


Ecrit par BGR le 16/07/2007 à 11:30
Catégorie : Rendez-vous

 

Bonjour,

 

Au cours de la semaine dernière, j'ai pu assister à deux réunions pour la préparation de nos Assises de la Démocratie. La première était organisée par le groupe ProMoDem à Biarritz, la seconde rassemblait les adhérents de la cinquième circonscription à Anglet.

 

Dans les deux cas, avec des méthodes différentes, les échanges ont été fructueux et constructifs entre les adhérents de l'UDF et les nouveaux adhérents du MoDem. La richesse des événements récents fait que chacun est dans l'attente de réponses quant à l'évolution prochaine de notre mouvement et c'est bien naturel. Mais pas de conflits, pas de clivages, juste des interrogations légitimes sur l'avenir.

 

Il ne m'appartient pas de faire un compte rendu exhaustif de ces réunions. D'autres s'en chargeront. Au niveau des valeurs, les priorités ont principalement porté sur l'humanisme, sur l'intérêt général, sur la laïcité et sur le partage de l'information. En ce qui concerne l'organisation, beaucoup ont demandé à ce que le Mouvement Démocrate soit plus à l'écoute de sa base pour la désignation des candidats. La pratique des membres de droit dans les différentes instances ne fait visiblement pas l'hunanimité. L'une des grandes questions qui revient de manière récurrente, le MoDem sera t'il un parti unitaire ou une fédération de partis ?

 

Au cours des deux réunions, la nécessité de réalisme politique a été évoquée. Pour résumer cette question essentielle, je dirais qu'elle consiste à prendre comme devise :

 

Un temps pour le dialogue, un temps pour l'action !

 

Je terminerai en citant Jean-Jacques qui a parfaitement résumé nos objectifs :

 

Créer un MoDem qui nous ressemble !

 

Les prochaines réunions sont pour bientôt :

Dimanche 22 juillet à 19h00 - Anglet

 

Mercredi 25 juillet à 20h00 - Biarritz

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :

 

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction

être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

Imaginons le MoDem


Ecrit par BGR le 15/07/2007 à 09:00
Catégorie : Général

 

Bonjour,

 

Leader du mouvement écologique CAP 21, Corinne Lepage nous donne, dans son blog, sa vision du MoDem :

Je suis particulièrement heureuse après ces périodes de stress de retrouver mon blog et plus précisément de m' exprimer sur ce blog d'été.

 

Nous avons décidé de nous investir pleinement dans la fondation du modem. Si nous l'avons fait, c'est parce que nous voulions construire quelque chose de nouveau, qui ne soit pas l'UDF, qui ne soit pas d'avantage CAP21, mais qui soit ce parti de la société civile, en prise directe avec la nouvelle exigence démocratique de nos concitoyens pour reprendre en main leur avenir dont ils avaient le sentiment qu'il ne leur appartenait plus.

 

J'ai été enthousiasmée par ces milliers de jeunes, dont certains n'avaient jamais eu d'appartenance politique et qui étaient portés par l'espoir de pouvoir enfin agir eux-mêmes.

 

Nous sommes en train de changer de monde.

 

L'urgence écologique, qui se traduit aujourd'hui par l'apparition d'une nouvelle économie, la nécessité de transformer profondément nos institutions pour passer d'une république bananière à une véritable démocratie, le besoin désormais urgentissime de changer l'administration française pour lui donner les moyens de sa modernité et de son efficacité constituent autant de chantiers qu'il convient de mettre simultanément en oeuvre.

 

Certes, les projets du président la république sont multiples. Nous aurons, dans un esprit constructif et objectif à nous prononcer sur les réformes et à formuler éventuellement des critiques ou des propositions alternatives. Mais nous avons aussi à mettre en chantier notre propre projet de société.

 

Le Modem est la seule nouvelle force qui émerge dans notre vie politique. Le fait que plus de 45 000 personnes aient souhaité adhérer à un mouvement qui n'est qu'en formation démontre suffisamment l'attente de nos concitoyens.

 

Je souhaiterais que mon blog soit tout au long de l'été un lieu de débats très actifs sur ce que les adhérents du Modem et d'autres qui sont intéressés par nos réflexions, attendent du Modem, sur les très grandes orientations qu'ils souhaitent lui voir prendre et sur la manière dont ce parti pourrait être un modèle en termes de fonctionnement démocratique. Venez nombreux débattre avec moi-même et tous ceux qui  voudront nous rejoindre.

 

Cela ne m'empêche pas de vous souhaiter d'excellentes vacances.
 
Corinne Lepage

 

http://corinnelepage.hautetfort.com

Personnellement, je trouve ce point de vue de Corinne Lepage très encourageant pour la fondation du MoDem.

 

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :

 

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction

être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

11/07/07 - Marseille


Ecrit par BGR le 15/07/2007 à 00:30
Catégorie : Rencontres

 

Bonjour,

 

Voici la vidéo de la rencontre de François Bayrou avec les militants du MoDem le 11/07/2007 à Marseille.

 

 

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :

 

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction

être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

10/07/07 - Rennes


Ecrit par BGR le 14/07/2007 à 01:00
Catégorie : Rencontres

Bonjour,

 

Voici la vidéo de la rencontre de François Bayrou avec les militants du MoDem le 10/07/2007 à Rennes.

 


MoDem : 10/07/2007 envoyé par MouvementDemocrate

 

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :

 

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction

être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

09/07/07 - Lyon


Ecrit par BGR le 14/07/2007 à 00:30
Catégorie : Rencontres

>

 

Bonjour,

 

Voici la vidéo de la rencontre de François Bayrou avec les militants du MoDem le 09/07/2007 à Lyon.

 

 

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :

 

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction

être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

Bureau politique


Ecrit par BGR le 13/07/2007 à 11:30
Catégorie : Général

 

Bonjour,

 

Comme prévu, François Bayrou a réuni hier le bureau politique de l'UDF. En application des statuts, 80 membres n'ont pas reçu leur convocation, radiés pour avoir rejoint le Nouveau Centre. L'épreuve est difficile, mais il fallait en passer par là, elle était un passage obligé pour la naissance d'un courant politique nouveau.

 

Le président de l'UDF a rappelé que nous n'étions pas redevenus un appendice de la droite et que nous ne nous inscrivions pas dans le schéma de la majorité présidentielle. Il a confirmé sa volonté de construire un mouvement démocrate totalement indépendant. Quelques inquiétudes se sont manifestées : "Où on va", "Je voudrais être certain qu'on est bien d'accord sur nos valeurs".

 

Le bureau politique a confirmé la volonté d'avoir des candidats partout aux élections municipales de mars 2008. A propos des alliances, le débat devra être assumé au vu et au su de tous. C'est notre indépendance qui nous permettra de passer des alliances avec qui on veut.

 

Jean-Marie Cavada, député européen, est chargé de l'organisation des Assises de la Démocratie, qui auront bien lieu du 13 au 16 septembre 2007 à Seignosse dans les Landes (40). Nous élaborerons une charte des valeurs, une charte éthique, le projet et les statuts du MoDem.

 

Fin octobre ou début novembre se tiendra un congrès de l'UDF, suivi du congrès de fondation du MoDem.

 

Nous ne voulons pas refaire une UDF de chapelles,

mais un mouvement unitaire où chacun aura son identité.

 

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :

 

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction

être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

Pour les Assises


Ecrit par BGR le 13/07/2007 à 01:00
Catégorie : Général


Bonjour,

Pour les Assises de la Démocratie qui auront lieu à Seignosse dans les Landes (40) entre le 13 et le 16 septembre 2007, nous aurons à réfléchir dans de nombreuses directions. Pour ma part, je vois quatre grands thèmes qui doivent guider nos travaux préparatoires :

Une charte de nos valeurs fondamentales

qui s'appuie sur la déclaration des droits de l'homme et qui énonce la dizaine de principes qui nous animent : place de l'homme, réalisme économique, humanisme social, ambition européenne, laïcité, pluralisme, liberté d'expression, respect, tolérance...

Une charte de nos comportements politiques

qui concerne tous les adhérents, mais particulièrement nos candidats et nos élus. Elle énonce nos droits mais surtout nos devoirs envers les adhérents et envers les citoyens : respect de la démocratie, limitation du cumul des mandats, respect des engagements, liberté d'expression, collégialité, débats contradictoires...

Des statuts et un réglement intérieur

qui autorisent un exercice efficace et réel de la démocratie tout en assurant la cohérence et l'unité de notre mouvement...

Un projet politique

clair et précis, il doit permettre à tous les citoyens de connaître les ambitions du Mouvement Démocrate pour les années à venir et il doit pouvoir se décliner en programmes électoraux efficaces.

Allons, j'en suis sûr, nous allons construire le MoDem qui nous ressemble !

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :

 

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction

être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

07/07/07 - Toulouse


Ecrit par BGR le 13/07/2007 à 00:30
Catégorie : Rencontres

 

Bonjour,

 

Voici la vidéo de la rencontre de François Bayrou avec les militants du MoDem le 07/07/2007 à Toulouse.

 

 

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :

 

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction

être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

05/07/07 - Orléans


Ecrit par BGR le 12/07/2007 à 01:00
Catégorie : Rencontres

 

Bonjour,

 

Voici la vidéo de la rencontre de François Bayrou avec les militants du MoDem le 05/07/2007 à Orléans.

 

 

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :

 

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction

être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

05/07/07 - Paris (2)


Ecrit par BGR le 12/07/2007 à 00:30
Catégorie : Rencontres

 

Bonjour,

 

Voici la vidéo de la seconde rencontre de François Bayrou avec les militants du MoDem le 05/07/2007 à Paris.

 

 

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :

 

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction

être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

04/07/07 - Lille


Ecrit par BGR le 11/07/2007 à 01:00
Catégorie : Rencontres

 

Bonjour,

 

Voici la vidéo de la rencontre de François Bayrou avec les militants du MoDem le 04/07/2007 à Lille.

 

 

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :

 

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction

être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

03/07/07 - Paris (1)


Ecrit par BGR le 11/07/2007 à 00:30
Catégorie : Rencontres

 

Bonjour,

 

Voici la vidéo de la première rencontre de François Bayrou avec les militants du MoDem le 03/07/2007 à Paris.

 

 

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :

 

être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction

être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

Deux grandes décisions


Ecrit par BGR le 10/07/2007 à 18:00
Catégorie : Général

 

Bonjour,

 

Pour la fondation du MoDem, les jours et les semaines à venir sont importants.
A mon sens, deux grandes décisions sont à prendre :

 

La première décision va être prise par les partis ACTUELS : UDF, CAP 21... Ceux-ci doivent décider avec leurs seuls adhérents et leurs propres instances de leur devenir. Je sais par exemple que le bureau politique de l'UDF doit se réunir le 12 juillet. A cette occasion ou un peu plus tard, l'UDF pourra (devra) décider de survivre, de se dissoudre ou de...

 

La seconde décision sera prise par le MoDem. Elle dépendra bien sur des décisions de l'UDF et des autres partis fondateurs, mais ce sont surtout les Assises de la Démocratie de septembre et le Congrès Fondateur d'octobre ou novembre qui donneront au MoDem ses statuts et règlements intérieurs, sa charte des valeurs, sa charte éthique et son projet politique.

 

Nul doute que le MoDem sera la synthèse de ce qui a progressivement transformé l'UDF au cours des dernières années, de ce que le projet présidentiel de François Bayrou a porté et de ce que le formidable espoir des nouveaux adhérents va transcender.

 

Personnellement j'espère que ce sera dans un Mouvement Démocrate unitaire et porteur de toutes les espérances ; celles des UDF qui ont su résister aux sirènes du pouvoir ; celles des nouveaux adhérents qui apportent un élan de fraîcheur qui n'a pas d'équivalent dans l'histoire politique récente ; enfin, celles de François Bayrou qui a voulu rassembler ces aspirations et ces différences dans le Mouvement Démocrate.

 

Nous sommes peut-être aux portes d'une véritable révolution politique, NOTRE révolution !
Faut-il se diviser parce que nous nous connaissons encore peu ou faut-il nous rassembler pour changer le monde ?

 

J'ai choisi ! Et vous ?

 

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :


être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

13/07/07 - Anglet


Ecrit par BGR le 10/07/2007 à 01:00
Catégorie : Rendez-vous

 

Bonjour,

 

Rendez-vous pour les militants et les sympathisants du MoDem des Pyrénées-Atlantiques :

 

Pour la préparation des Assises de la Démocratie du MoDem

Vendredi 13 juillet à 20h00

 

Première réunion de travail de la 5e circonscription

96 Avenue de Monbrun

à Anglet

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :


être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

11/07/07 - Biarritz


Ecrit par BGR le 10/07/2007 à 00:30
Catégorie : Rendez-vous

 

Bonjour,

 

Rendez-vous pour les militants et les sympathisants du MoDem des Pyrénées-Atlantiques :

 

Pour la préparation des Assises de la Démocratie du MoDem

Mercredi 11 juillet à 19h30

 

Réunion de travail de l'association ProMoDem

Centre Social Culturel du Braou

Avenue du Maréchal Juin

à Biarritz

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :


être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

Panne de blog !


Ecrit par BGR le 09/07/2007 à 22:30
Catégorie : Général

 

Bonjour,

 

Aujourd'hui, c'est la grosse panne !

Pas d'accès au blog, pas d'accès à son administration...

 

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :


être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

François Bayrou sur LCI


Ecrit par BGR le 08/07/2007 à 21:30
Catégorie : Général

 

Bonjour,

 

François Bayrou présenté comme Président du Mouvement Démocrate (MoDem) répondait ce soir aux questions souvent hostiles des trois journalistes du Grand Jury RTL - Le Figaro - LCI.

 

Ce que j'en ai retenu, un peu dans le désordre :

 

Certains sont allés se réfugier dans la dépendance au lieu de rester dans l'indépendance.

On ne sacrifie pas son indépendance au nombre de sièges.

 

Est-ce que l'on veut un parlement autonome en face de l'exécutif ?

On peut obtenir un résultat juste avec une dose modérée de proportionnelle.

Nous devons être représentés parce que nous sommes des citoyens.

 

Il n'est pas possible de se prononcer sur le traité simplifié sans avoir le texte entre les mains.

Ce traité sera compliqué et peu lisible. Il abandonnera les valeurs et les symboles de l'Europe.

 

Il existe des différences et même des divergences entre François Bayrou et Nicolas Sarkozy.

Tous les gouvernements européens pensent que la France va augmenter sa dette.

On peut être inquiet du projet de loi sur les universités qui est une réforme à la hussarde.

On peut l'être aussi pour le bouclier fiscal qui supprime l'ISF pour les plus riches et le maintient pour les classes moyennes.

La fiscalité des heures supplémentaires sera probablement anticonstitutionnelle et ingérable par les services fiscaux.

La réforme de Douste-Blazy n'a eu aucun effet sur le déficit de la sécurité sociale.

Contrairement a ce qui a été affirmé par Nicolas Sarkozy, les retraites ne sont pas financées jusqu'à 2020.

L'état de nos prisons et les conditions carcérales sont indignes du pays des droits de l'homme.

 

45 000 nouveaux adhérents, dont beaucoup viennent de nulle part, s'ajoutent aux 30 000 de l'UDF.

Le MoDem est une troisième proposition, une alternative démocratique.

 

Et surtout cette phrase qui m'a particulièrement marqué :

 

" L'alliance, ce n'est pas le ralliement, c'est même exactement le contraire. "

 

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :


être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

Lettre d'information


Ecrit par BGR le 07/07/2007 à 08:00
Catégorie : Général

 

Bonjour,

 

La communication semble s'organiser.

Voici le message que je viens de recevoir des instances nationales du Mouvement Démocrate :

Chers adhérents,

 

voici quelques informations sur l'actualité du Mouvement Démocrate :

 

Tout d'abord, nous vous informons que François Bayrou sera l'invité du Grand Jury RTL - le Figaro - LCI :

 

dimanche 8 juillet de 18h30 à 19h30

 

Par ailleurs comme vous le savez certainement, François Bayrou a entamé une série de réunions dans toute la France à la rencontre des adhérents UDF-MoDem. Gilles Artigues vous propose, à l'issue de chacune de ces réunions, une synthèse. La vidéo de la rencontre est également disponible.

>> François Bayrou à la rencontre des militants UDF-MoDem : premier rendez-vous mardi 3 juillet à Paris :
>> 
www.bayrou.fr/evenements/bayrou-dialogue-modem-idf.html

A venir les rencontres de Lille (mercredi 4 juillet), Paris (2ème session, jeudi 5 juillet), Orléans (jeudi 5 juillet)

Enfin, les députés du MoDem se sont abstenus dans le vote de la confiance au gouvernement Fillon, mardi 3 juillet dernier. François Bayrou en a évoqué les raisons à l'occasion de l'explication de vote qu'il a prononcée à l'Assemblée nationale.

>> Lire l'explication de vote de François Bayrou :
>> 
www.bayrou.fr/evenements/bayrou-explication-vote-030707.html

A cette occasion, Thierry Benoît, député MoDem d'Ille-et-Vilaine, a répondu à la question du jour posée par le quotidien la Croix, mercredi 4 juillet "Pourquoi les députés du MoDem n'ont-ils pas voté la confiance au gouvernement ?"

>> Lire la réponse de Thierry Benoît :
>>
www.bayrou.fr/media/lequipe/benoit-lacroix-050707.html

Je sais déjà ce que je ferai dimanche en fin d'après-midi !
Il reste à espérer que les instances nationales sauront continuer à nous informer de la sorte à un rythme soutenu.

A+

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :


être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

Tenons nous prêt !


Ecrit par BGR le 06/07/2007 à 20:30
Catégorie : Général

 

Bonjour,

 

Au cours de son actuel tour de France à la rencontre des militants, François Bayrou a annoncé la mise en place de forums de travail thématiques à partir du 14 juillet.

 

Chacun pourra trouver sa place dans le mouvement et participer à l'élaboration de nos statuts.
Nous travaillerons sur une charte de nos valeurs.

Nous définirons une charte éthique du comportement des élus.
Nous réfléchirons ensemble à l'élaboration du projet politique du MoDem.

 

De bien belles vacances en perspective...

 

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :


être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

Quelle aubaine !


Ecrit par BGR le 05/07/2007 à 12:00
Catégorie : Général

 

Bonjour,

 

Depuis que le Mouvement Démocrate s’est vu attribuer le diminutif MoDem, il n’est pas un seul jour sans que des militants s’offusquent de ce choix. De longs débats entre partisans et opposants se multiplient sur les forums internet.

 

C'est une situation plutôt rare de voir un parti ou un mouvement politique bénéficier d'un nom ou d'un surnom qui fait l'unanimité à l'extérieur en quelques semaines. Alors, je crois que nous devons vraiment profiter de cette aubaine.

 

Le MoDem nous identifie parfaitement aux yeux du citoyen, de l'électeur et même du téléspectateur. Chacun sait désormais que le MoDem ce n'est ni la droite, ni la gauche. Le MoDem c'est une troisième voie qui émerge, une alternative à la bipolarisation. Le MoDem c'est François Bayrou et son honnêteté politique.

 

Evidemment nous sommes avant tout le Mouvement Démocrate et nous devons le revendiquer lorsque l'on nous en donne le temps et les moyens. Nous devons surtout expliquer  nos valeurs, nos comportements et nos projets politiques. Nous ne devons pas nous cristalliser sur des mots qui ont été tant galvaudés mais plutôt sur les idées qui sont derrière ces mots et qui sont notre fierté.

 

Evidemment le diminutif MoDem peut ne pas plaire à tous les militants. Il est peut-être trop branché ! Il est sûrement trop orienté communication ! Il est furieusement nouvelles technologies ! Est-ce un handicap ? Franchement je ne le pense pas.

 

Avec le Mouvement Démocrate, nous avons un nom dont nous pouvons être fiers.

Avec le MoDem, nous avons un surnom qui nous relie plus directement aux citoyens, aux électeurs et aux militants.

 

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :


être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

Nouveau Centre


Ecrit par BGR le 04/07/2007 à 22:00
Catégorie : Général

 

Bonjour,

 

Le Nouveau Centre est un parti politique de circonstance !

Combien de militants ? Combien d'adhérents ? Combien de sympathisants ? Combien d'électeurs réels ?
Le taux d'élus du Nouveau Centre est certainement à mettre au livre des records...

 

Alors, le Nouveau Centre est-il l’ennemi du MoDem ?

 

Je crois que le MoDem ne doit avoir aucun ennemi, mais seulement des partenaires et des adversaires politiques. A priori, les partis qui rejettent les positions extrémistes sont susceptibles d'être nos partenaires s'ils partagent nos valeurs essentielles et s'ils savent se mettre autour d'une table pour négocier des projets politiques communs.

 

A ce titre, le Nouveau Centre est un partenaire potentiel !

 

Mais le MoDem ne peut pas accepter les comportements qui constituent des manoeuvres politiciennes sordides et dont les seuls buts sont électoralistes au détriment de toute éthique, de toute conviction, de tout respect des électeurs et des compagnons de parcours...

 

A ce titre, la plupart des élus du Nouveau Centre ne méritent pas notre estime !

 

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :


être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

Indépendance et courage


Ecrit par BGR le 03/07/2007 à 12:00
Catégorie : Général

 

Bonjour,

 

Juste un petit billet pour saluer l'indépendance et le courage d'un de nos élus, Monsieur Marc Mattera, conseiller général du canton de Monpazier en Dordogne et conseiller régional d’Aquitaine. 

À l'occasion de la session budgétaire du Conseil Général de la Dordogne qui portait sur le vote du budget supplémentaire de l'année 2007, j'ai clarifié ma position au sein de cette assemblée.

J'appartenais au groupe de l'UDD (Union des Démocrates de la Dordogne) qui comprenait les conseillers généraux UMP, non inscrits et un UDF, moi.

 

Les positions du MoDem dont je suis le président départemental m'obligent à ne pas pouvoir m'engager auprès de ce groupe à voter tel que la majorité du groupe de l'UDD le souhaiterai dans les mois qui viennent.

 

La liberté de pensée du MoDem m'amènera à me positionner en fonction de la qualité des dossiers qui nous seront présentés et non en fonction de mon appartenance à un groupe politique.

 

J'ai donc indiqué que je me désolidarisais du groupe de l'UDD pour créer au sein de l'assemblée départementale le groupe du MoDem.

 

Certes je suis, pour l'instant, le seul membre de ce groupe, mais cela me permettra de faire entendre la voie du MoDem au niveau départemental.

 

Notre tâche dans les mois qui viennent va être de permettre au plus grand nombre d'entre nous d'être élu Conseiller Général et de venir conforter le groupe que je vient de créer.

Chapeau bas, Monsieur Mattera !

 

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :


être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

Fédération ou parti ?


Ecrit par BGR le 02/07/2007 à 11:30
Catégorie : Général

 

Bonjour,

 

Depuis les premiers discours relatifs à la création du Mouvement Démocrate les incertitudes et les doutes sont nombreux sur la forme juridique et les structures de notre MoDem. Certains ont vu et voient encore dans le MoDem une sorte de fédération qui rassemblerait quelques partis politiques comme l’UDF, Cap 21 et quelques autres. Ces partis pouvant éventuellement continuer à disposer de leur propre personnalité politique, juridique et financière. D’autres, au contraire, ont immédiatement pensé que le Mouvement Démocrate serait le successeur de ces partis et que ces derniers allaient tout simplement disparaître.

 

Je crois que la décision à ce sujet conditionne tout le reste.

 

Si le MoDem devient une fédération de parti :

 

Un « mini traité » suffit à créer le MoDem ! Il s’agit seulement de conclure un accord entre partis du centre, un de plus…

 

Et alors,

  • Rien de fondamental ne sera remis en cause, rien de nouveau ne sera construit
  • La lisibilité politique du mouvement sera altérée par la multiplication des chapelles
  • Les querelles byzantines vont se poursuivre et se multiplier
  • Les marchandages et autres manœuvres politiciennes vont gangrener nos débats
  • Les conflits de personnes supplanteront les débats d’idées

Ce MoDem là ne m’intéresse absolument pas !

 

Si le MoDem devient un parti politique :

 

Tout doit être inventé. Il faut définir nos valeurs et nos comportements, notre organisation et nos projets.

 

Mais alors,

  • La troisième force est en marche
  • Notre unicité nous donne une lisibilité politique équivalente à celle de nos deux adversaires
  • Notre unicité permet d’ancrer nos valeurs et nos comportements dans la vie citoyenne
  • Nous pouvons faire notre le slogan : Ni de droite, ni de gauche, mais démocrates !

Ce MoDem là porte tous mes espoirs !

 

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :


être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

Assises de la démocratie


Ecrit par BGR le 01/07/2007 à 00:30
Catégorie : Général

 

Bonjour,

 

Ça c'est une bonne nouvelle ! La décision est prise.
François Bayrou l'a annoncé publiquement aujourd'hui au cours du pique-nique 64.

 

 


Assises de la démocratie :

du 13 au 16 septembre 2007
à Seignosse dans les Landes (40)

 

 

 

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :


être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

Pique-nique


Ecrit par BGR le 30/06/2007 à 18:00
Catégorie : Général

 

Bonjour,

 

Je reviens du pique-nique organisé par la section UDF-MoDem des Pyrénées-Atlantiques.

 

Quel plaisir de faire goûter à François Bayrou le sublime foie gras de "Mag" et de lui offrir un petit verre de notre Saint-Émilion ! Quel plaisir cette franche accolade avec Jean Lassalle. Quel plaisir de rencontrer ces quatre cents militants, ceux que nous connaissions, ceux avec qui nous dialoguons par internet et ceux que nous avons découvert. Quel plaisir de partager son repas et son sourire.

 

Le village d'Abère nous a parfaitement accueilli.
Par curiosité vous chercherez les dernières statistiques électorales de cette commune ! Un modèle à suivre...

 

Si François Bayrou n’a pas fait un long discours, il nous a donné tout de même plusieurs informations importantes :

  • Sa ligne politique n’a bien entendu pas changé !

Nous serons indépendants et constructifs.
Il faut penser à ce que devra être un parti politique moderne.
Nous devons organiser et ordonner.
Il faut faire naître une génération politique nouvelle.

  • Nous allons recevoir un très long courrier dans les jours qui viennent. Une douzaine de pages !
  • Des questionnaires vont nous être envoyés pour recueillir nos propositions.
  • Dans les prochains jours, François Bayrou va de nouveau parcourir la France pour rencontrer les militants.
  • Le bureau politique se réunira le 12 juillet.
  • Les assises démocratiques du MoDem auront lieu à Seignosse dans les Landes du 13 au 16 septembre.
  • Le congrès national sera pour fin octobre ou début novembre.

Je ne terminerai pas sans évoquer l’indicible plaisir de chanter Boga-Boga et Montagnes Pyrénées avec Jean Lassalle...

 

Une bien belle journée !
Merci à tous ceux qui ont organisé.
Merci à tous ceux qui ont participé.

 

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :


être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

Repos et dialogue !


Ecrit par BGR le 29/06/2007 à 11:30
Catégorie : Général

 

Bonjour,

 

Après deux élections nationales, quatre tours de scrutin et des déplacements incessants au quatre coins de la France, l’équipe de campagne du MoDem et François Bayrou, lui-même, doivent aspirer à un juste et nécessaire repos.

  • Repos des corps qui ont beaucoup souffert durant plusieurs mois
  • Repos des cœurs qui ont subi tant de blessures
  • Repos des esprits qui doivent prendre le recul nécessaire face à un nouveau défi

Alors, prenez le repos nécessaire, vous l’avez bien mérité !

 

Cependant, l’ébullition des idées ne s’arrête pas et ne doit surtout pas s’arrêter. Les militants doivent continuer à réfléchir à notre devenir, à nos valeurs, à nos comportements, à notre organisation et à nos projets politiques.

 

J’espère que nos leaders vont encourager toutes les initiatives locales qui cherchent à contribuer à la fondation de notre MoDem. J’espère également que les militants qui vont s’engager dans ces initiatives sauront le faire dans un esprit de rassemblement et en informant systématiquement les instances actuelles de notre mouvement.

 

C’est le dialogue et les échanges entre militants, entre TOUS les militants : anciens et nouveaux, qui feront germer et mûrir les meilleures propositions. C’est ce même dialogue qui nous permettra de nous connaître et de nous apprécier plutôt que de nous opposer.

 

Alors, engageons le dialogue !
Alors, partons à la découverte des membres du MoDem pour échanger nos idées !

 

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :


être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

Première réunion


Ecrit par BGR le 28/06/2007 à 00:30
Catégorie : Général

 

Bonjour,

 

Je viens de participer à une première réunion post-électorale organisée par la toute nouvelle association locale ProMoDem qui souhaite participer activement au travail préalable à la création du Modem. Cette réunion de présentation a rassemblé près de quarante personnes, des adhérents de l'UDF, du MoDem et des citoyens voulant comprendre notre démarche politique.

 

Les membres fondateurs de ProMoDem ont tour à tour présenté les origines du MoDem et rappelé les sept principes énoncés par François Bayrou. Ils ont expliqué leur motivation et leur volonté de participer à la fondation du Mouvement Démocrate en apportant quelques "cailloux" qui contribueront modestement à la construction de l'édifice.

 

Quatre voies de réflexion sont proposées dans quatre ateliers :

  • Participer à la construction du MoDem
  • Réfléchir au projet politique du MoDem : Vivre
  • Réfléchir au projet politique du MoDem : Vivre ensemble
  • Réfléchir au projet politique du MoDem : Bien vivre

Le représentant de l'UDF-MoDem s'est félicité sur le principe de telles initiatives, mais il a également regretté la méthode utilisée et notamment l'absence de concertation et de dialogue préalable qui risquait d'entraîner désordre et confusion. Un débat très ouvert s'est engagé qui laisse entrevoir certaines divergences entre les militants UDF "historiques" et les nouveaux militants MoDem.

 

Pour rassembler tous les militants dans un même élan et dissiper les craintes je crois qu'il est nécessaire de :

  • Fonder un MoDem qui s'appuie sur la connaissance et l'expérience des militants de longue date
  • Fonder un MoDem qui s'appuie sur la motivation et l'esprit novateur des nouveaux militants
  • Réunir rapidement et constamment ces deux forces complémentaires

La prochaine réunion est programmée pour le mercredi 11 juillet 2007...

 

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :


être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

Croissance économique ?


Ecrit par BGR le 27/06/2007 à 11:30
Catégorie : Général

 

Bonjour,

 

Depuis plusieurs années, j’ai une conviction plutôt intuitive selon laquelle la sacro-sainte croissance économique et la surconsommation qu’elle engendre nous conduisent tout droit dans un mur. Les ressources énergétiques s’épuisent et certaines matières premières se font rares. L’environnement se détériore et la survie de nombreuses espèces est menacée. Les pays les plus pauvres et les populations les plus démunies sont dans une situation de plus en plus intolérable. Dans les pays les plus riches, le bien-être des populations n’est pas forcément en rapport avec le taux de croissance et la consommation.

 

En préconisant le développement durable, nous nous engageons dans une voie plus sensible aux questions environnementales et moins orientée vers une consommation excessive. C’est une approche plus réaliste de notre devenir, mais est-ce suffisant ?

 

Depuis quelques jours je lis des articles et des commentaires sur la décroissance soutenable. Ce modèle économique et politique vise à casser la spirale infernale dans laquelle nous nous sommes engagés avec des mesures beaucoup plus radicales que le seul développement durable. La décroissance soutenable prend en compte le bien-être des populations et la santé des éco-systèmes. C'est un moyen de rechercher, pour nous et pour les générations futures, une qualité de vie supérieure qui ne s’appuie pas sur la consommation.

 

Je n’ai pas encore d’avis définitif sur cette question :

 

Le développement durable est la nécessité d’aujourd’hui !
La décroissance soutenable sera-t-elle l’obligation de demain ?

 

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :


être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

Choisir les mots


Ecrit par BGR le 26/06/2007 à 12:00
Catégorie : Général

 

Bonjour,

 

Au moment où nous fondons les bases du Mouvement Démocrate, il est important de choisir avec un maximum de discernement les mots que nous allons utiliser. Sur la plupart des forums et au fil des discussions, le mot CENTRE apparaît comme un véritable cri de ralliement pour le MoDem.

 

Personnellement, j'ai tendance à croire qu'il faudrait proscrire définitivement ce mot de notre vocabulaire pour de multiples raisons. Le mot CENTRE n'est qu'une allusion au clivage droite/gauche. Il nous positionne dans un ni-ni qui ne nous correspond pas du tout. Le mot CENTRE se décline aussi en centre-droite, toujours à droite, en centre gauche, toujours à gauche et il nous faudrait être le "vrai" centre ! C'est un nouveau clivage à l'intérieur même du centre.

 

En outre le mot CENTRE est trop souvent synonyme de toutes ces horreurs que nous dénonçons avec véhémence : trahison, traîtrise, reniement, ralliement, coups bas et autres manoeuvres politiciennes de la pire espèce...

 

Alors, trouvons un mot pour remplacer ce mot CENTRE qui nous désigne si mal !

Je n'ai pour l'instant retenu qu'une alternative :

 

Démocrate

 

Mais vous allez évidemment en proposer d'autres...

 

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :


être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

Faut-il une pause ?


Ecrit par BGR le 25/06/2007 à 11:30
Catégorie : Général

 

Bonjour,

 

Après le marathon des élections présidentielles et législatives de nombreux militants aspirent à une pause estivale bien méritée. Cette pause est certainement nécessaire pour reprendre un peu de souffle avant les prochaines échéances municipales et cantonales. Cette pause permettra, en outre, de calmer un peu les esprits et les quelques tensions entre anciens et nouveaux adhérents.

 

Mais cette pause ne sera pas possible pour tout le monde. Il faudra bien préparer, durant l'été, le socle de propositions qui constituera la base de travail de nos assises fondatrices. Ce travail préparatoire est indispensable.

 

Qui va réfléchir sur nos valeurs fondamentales ?

Qui va réfléchir sur nos comportements éthiques ?

Qui va réfléchir sur nos statuts et sur notre réglement intérieur ?

Qui va réfléchir sur nos projets politiques ?

 

J'espère que ce travail préparatoire sera réalisé avec une certaine ouverture et une certaine transparence. Il serait regrettable que cette phase essentielle de notre fondation soit "confisquée" par quelques uns. Je souhaite participer personnellement à ces travaux et je cherche des contacts pour y parvenir.

 

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :


être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

Projet de charte éthique


Ecrit par BGR le 24/06/2007 à 14:00
Catégorie : Chartes et statuts

 

Bonjour,

 

Je vous propose dans les billets qui suivent un projet de charte éthique pour le MoDem.

Chacun des 17 articles sera publié dans un billet autonome. Ce sera plus facile pour les commentaires !

Merci à François Duran, à Roulleaux Dugage et à tous ceux qui ont déjà contribué à l'amélioration de ce projet.

 

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :


être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

Préambule


Ecrit par BGR le 24/06/2007 à 13:36
Catégorie : Chartes et statuts

La charte éthique du Mouvement Démocrate (MoDem) constitue le guide fondamental de nos valeurs et de nos comportements. Elle sert de référence à nos projets et à nos actions politiques. Tous les adhérents du Mouvement Démocrate, s’engagent solennellement et publiquement à respecter cette charte dans leurs paroles et dans leurs actes. Chaque citoyen peut vérifier le respect de cet engagement et dénoncer les éventuels manquements.

Article 1


Ecrit par BGR le 24/06/2007 à 13:34
Catégorie : Chartes et statuts

Le Mouvement Démocrate adhère en tous points et en toutes circonstances aux principes énoncés dans la déclaration universelle des droits de l’homme qui reprend notamment, dans son article premier, nos principes de liberté, d’égalité et de fraternité. Le Mouvement Démocrate adhère à la déclaration européenne des droits fondamentaux de la convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales. Le Mouvement Démocrate adhère à la déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789.

Article 2


Ecrit par BGR le 24/06/2007 à 13:32
Catégorie : Chartes et statuts

La place de l’Homme, la préservation de la planète et le respect des grands équilibres naturels sont des objectifs prioritaires et permanents des projets et des actions politiques du Mouvement Démocrate. Le développement durable est une nécessité essentielle qui doit permettre de profiter pleinement du progrès économique, scientifique et technique pour accroître la prospérité, principalement celle des plus démunis, sans compromettre l’avenir de l’humanité.

Article 3


Ecrit par BGR le 24/06/2007 à 13:30
Catégorie : Chartes et statuts

Le Mouvement Démocrate affiche résolument ses ambitions pour la poursuite de la construction européenne. Il adhère et participe activement au Parti Démocrate Européen. Il ne renonce ni à la Patrie, ni à la Nation et s’engage à contrôler les excès de la mondialisation. Les adhérents se savent français et se veulent européens.

Article 4


Ecrit par BGR le 24/06/2007 à 13:28
Catégorie : Chartes et statuts

Les projets politiques du Mouvement Démocrate prennent en compte la nécessité d’assurer la paix civile, la prospérité économique, la responsabilité individuelle et la solidarité sociale. Le Mouvement Démocrate soutient activement les associations qui participent activement à ces objectifs.

Article 5


Ecrit par BGR le 24/06/2007 à 13:26
Catégorie : Chartes et statuts

Le Mouvement Démocrate revendique une laïcité ouverte de l’état et de ses institutions afin de garantir à chacun le libre exercice de son culte dans le respect de l’ordre public et de la liberté d’autrui.

Article 6


Ecrit par BGR le 24/06/2007 à 13:24
Catégorie : Chartes et statuts

Le respect du pluralisme, la parité, la limitation du cumul des mandats électifs président au fonctionnement du Mouvement Démocrate.

Article 7


Ecrit par BGR le 24/06/2007 à 13:22
Catégorie : Chartes et statuts

Le Mouvement Démocrate oeuvre pour une démocratie représentative dans nos institutions nationales et dans nos collectivités locales. Il veille également à ce que ses responsables et ses candidats soient démocratiquement désignés par les adhérents. Dans ses alliances politiques, le Mouvement Démocrate veille à ce que ses partenaires aient des valeurs et des comportements conformes à la présente charte éthique.

Article 8


Ecrit par BGR le 24/06/2007 à 13:20
Catégorie : Chartes et statuts

Le respect des citoyens et le respect des adhérents s’imposent aux élus, aux candidats et aux responsables du Mouvement Démocrate. Les adhérents respectent la vie privée des autres et n’utilisent pas la leur à des fins politiques. Nul ne conservera ses mandats au nom du Mouvement Démocrate s’il trahit ses propres engagements ou ceux du Mouvement Démocrate.

Article 9


Ecrit par BGR le 24/06/2007 à 13:18
Catégorie : Chartes et statuts

Le Mouvement Démocrate respecte la liberté d’expression des citoyens et de ses adhérents. Chacun doit être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction. Chacun doit être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction.

Article 10


Ecrit par BGR le 24/06/2007 à 13:16
Catégorie : Chartes et statuts

Le Mouvement Démocrate est un parti politique de rassemblement qui ne se tourne pas vers le passé de ses adhérents mais vers l’avenir des citoyens. L’adhésion aux valeurs de la présente charte éthique et leur respect sont les conditions nécessaires et suffisantes pour adhérer au Mouvement Démocrate.

Article 11


Ecrit par BGR le 24/06/2007 à 13:14
Catégorie : Chartes et statuts

Le dialogue et le débat sont essentiels dans la vie politique. Mais ils doivent se situer au niveau des idées et des projets et exclure les querelles de personnes ou de clans. Ils doivent également avoir lieu sans sectarisme dans un esprit de tolérance et de respect de l’autre.

Article 12


Ecrit par BGR le 24/06/2007 à 13:12
Catégorie : Chartes et statuts

Les adhérents du Mouvement Démocrate, particulièrement lorsqu’ils sont responsables, candidats ou élus, font passer l’intérêt général au dessus de leur intérêt personnel. Ils prônent et mettent en oeuvre une politique humaniste, réaliste, sincère, apaisée et honnête.

Article 13


Ecrit par BGR le 24/06/2007 à 13:10
Catégorie : Chartes et statuts

Les positions, les décisions et les choix du Mouvement Démocrate doivent être respectés par les adhérents qui demeurent néanmoins libres de leurs convictions. En cas de divergence, les adhérents qui s’expriment publiquement ont le devoir de faire état des deux points de vue, le leur et celui du Mouvement Démocrate.

Article 14


Ecrit par BGR le 24/06/2007 à 13:08
Catégorie : Chartes et statuts

Le Mouvement Démocrate assure a chacun de ses adhérents le droit de s’exprimer et d’être entendu par les instances locales et nationales. Si les décisions sont prises par les instances dirigeantes, les propositions doivent provenir des instances militantes. Le principe de la collégialité et des débats contradictoires constitue la base des échanges au sein du Mouvement Démocrate.

Article 15


Ecrit par BGR le 24/06/2007 à 13:06
Catégorie : Chartes et statuts

Aucune disposition des statuts, du règlement intérieur, des projets ou des décisions du Mouvement Démocrate ne pourra être contraire à la présente charte éthique.

Article 16


Ecrit par BGR le 24/06/2007 à 13:04
Catégorie : Chartes et statuts

Les instances nationales du Mouvement Démocrate, élues démocratiquement, sont garantes du respect de la présente charte éthique. Elles s’engagent à la faire respecter et à sanctionner les manquements sous la forme d’avertissement, de suspension ou de radiation.

Article 17


Ecrit par BGR le 24/06/2007 à 13:02
Catégorie : Chartes et statuts

L’assemblée générale du Mouvement Démocrate à le pouvoir de modifier la présente charte. Chaque modification devra être votée à la majorité absolue des adhérents inscrits.

Commentaires généraux


Ecrit par BGR le 24/06/2007 à 13:00
Catégorie : Chartes et statuts

 

Voilà !

 

Pensez à faire vos commentaires spécifiques au niveau de chacun des articles.

Vous pouvez mettre vos commentaires généraux ici...

 

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :


être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

Jeunes du MoDem


Ecrit par BGR le 23/06/2007 à 21:30
Catégorie : Général

 

Bonjour,

 

Faut-il créer une section jeunes au sein de chaque instance du MoDem ?

Personnellement, je n'y suis pas favorable.

 

Le clivage jeunes/vieux n'est pas plus utile que les autres clivages...

 

Nous avons un besoin essentiel du dynamisme des jeunes. Il ne faut donc ni les isoler, ni les laisser s'isoler.

Evidemment les jeunes, les vieux et les autres, les hommes, les femmes et les autres, les croyants, les athées, les agnostiques et les autres... peuvent former des groupes ou des sous-groupes au sein du MoDem. Mais je pense que ces groupes doivent rester assez informels sans création de structures spécifiques. Par contre il faudra probablement réfléchir à la manière d'assurer une certaine parité pour que le pluralisme de chaque entité du MoDem soit représenté dans l'encadrement.

 

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :


être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

Vie active


Ecrit par BGR le 23/06/2007 à 13:00
Catégorie : Général

 

Bonjour,

 

Partons d'un constat : La vie active commence plus tard et dure plus longtemps.

 

Cette réalité n'est pas assez prise en compte dans les schémas actuels de la vie sociale. Ainsi, la tranche d'age de 20 à 30 ans reste souvent dépendante du cocon familial pour financer des études ou préparer l'insertion dans la vie professionnelle. Ainsi, la tranche d'age de 50 à 60 ans est souvent poussée au départ anticipé pour laisser la place aux plus jeunes alors qu'il faudrait qu'elle travaille plus longtemps.

 

Nous devons trouver des solutions pour que les jeunes adultes puissent fonder plus tôt leur propre cellule familiale.

Nous devons aussi trouver des solutions pour prolonger la vie sociale des actifs.

Sur ce dernier point, je pense que la vie active pourrait se décomposer en deux phases successives :

activité productive

activité participative

L'activité participative - l'appellation n'est peut-être pas la meilleure - serait plus orientée vers les services à la personne et à la collectivité, vers l'assistance, vers la culture et la formation... Le passage entre les deux phases d'activité pourrait être aussi marqué que celui de la formation à la vie active ou de la vie active à la retraite.

Tout est à inventer sur ce sujet.

Qu'en pensez vous ?

 

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :


être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

Cumul des mandats


Ecrit par BGR le 22/06/2007 à 11:30
Catégorie : Général


Bonjour,

Je crois fermement qu'il faudra un jour ou l'autre prendre des décisions drastiques sur le cumul des mandats. Le seul moyen d'empêcher tout ce que l'on aurait jamais dû voir dans les dernières élections n'est-il pas d'interdire tout cumul des mandats, voire tout mandat multiple ?

Deux impératifs coexistent. D’une part, il faut assurer la possibilité d’accéder aux fonctions électives à tous ceux qui le souhaitent, qui ont fait preuve de leur capacité et de leur comportement. D’autre part, il faut éviter de se priver des meilleurs pour cause de rigidité excessives de nos règles de fonctionnement.

Voici quelques propositions que je soumets à votre réflexion :

Aucun adhérent du MoDem ne pourra exercer plus de trois mandats simultanés :

  • 1 seul mandat électif dans la sphère politique
  • 1 seul mandat électif dans la sphère interne du MoDem
  • 1 seul mandat électif dans la sphère associative

Aucun adhérent du MoDem ne pourra recevoir d’investiture pour un poste qu’il occupe sans discontinuité depuis plus de cinq ans

Aucun adhérent du MoDem ne pourra recevoir d’investiture pour un poste qu’il ne compte pas ou qu’il ne peut pas occuper

Qu'en pensez vous ?

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :


être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

Prochains rendez-vous


Ecrit par BGR le 21/06/2007 à 17:30
Catégorie : Rendez-vous

 

Bonjour,

 

Deux rendez-vous pour les militants et les sympathisants du MoDem des Pyrénées-Atlantiques :

 

Pour participer à la fondation du MoDem

Mercredi 27 juin à 20 heures

 

Première réunion d'information de l'association ProMoDem

Centre Social Culturel du Braou

Avenue du Maréchal Juin

à Biarritz

Pour participer à un pique-nique Orange

Samedi 30 juin à 12 heures

 

Pique-nique géant organisé par la section UDF MoDem

Pour les départements 64, 65 et 40

Chaque groupe organise son casse-croute
à Abère près de Morlaas

 

Invitation

Je remercie Marie, Mag et Régis qui m'ont fourni ces informations

Je ne manquerai pas de vous donner plus de détails dès que j'en aurai...

 

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :


être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

Rencontres difficiles


Ecrit par BGR le 20/06/2007 à 11:30
Catégorie : Général

 

Bonjour,

 

Dès que j'ai décidé de m'engager dans le MoDem, je suis parti à la recherche de contacts. J'ai commencé par internet. Ce fut facile, les sites, les forums et les blogs abondent. Puis j'ai cherché à rencontrer les militants de mon agglomération. Ce fut un peu plus difficile, mais j'ai rapidement trouvé quelques adresses mel pour me présenter. Les réponses n'ont pas tardé, merci Régis, Michel, Florence et Charles.

 

J'ai vite appris que la section locale se réunissait chaque semaine, le mardi vers 19 heures.

 

Première semaine :

 

La réunion a été reportée au lendemain. Mais la chance me sourit car l'information me parvient. Cette première réunion se déroule dans d'excellentes conditions et bien que nous soyons en pleine campagne, il est donné à chacun, anciens et nouveaux, le temps de se présenter. Je découvre avec beaucoup d'intérêt les coulisses des préparatifs d'affichage et de tractage dans une parfaite ambiance.

 

Deuxième semaine :

 

Pas de chance, la réunion a été avancée d'une heure dans l'effervescence de la campagne.

Nous sommes plusieurs à ne pas avoir été prévenus et nous arrivons au moment où les autres repartent.

 

Troisième semaine :

 

Porte close.

Aucun message, aucun mel.

 

Quatrième semaine :

 

C'était hier.

De nouveau porte close.

Toujours aucun message, aucun mel.

 

Alors oui, je suis un peu déçu ! Bien sûr ça ne remet absolument pas en cause ma motivation qui reste entière. J'ai attendu quarante ans - depuis mon éveil politique - pour trouver un mouvement qui réponde à mes attentes. Je ne vais pas baisser les bras pour si peu.

 

Mais il faut que le MoDem soit localement plus organisé, plus structuré, plus moderne dans son fonctionnement.

C'est une exigence essentielle pour rassembler les militants.

C'est un challenge sur lequel je souhaite travailler.

 

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :


être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

Par quoi commencer ?


Ecrit par BGR le 19/06/2007 à 21:30
Catégorie : Général

 

Bonjour,

 

J'ai la conviction que la grande majorité des militants du MoDem ne veulent pas être de simples spectateurs, mais de véritables acteurs dans la création de LEUR parti politique.

 

Nous devons agir démocratiquement en respectant une certaine chronologie :

  1. En réunissant localement et très rapidement les adhérents historiques et les nouveaux adhérents dans les structures actuelles de chacune des composantes du MoDem.
  2. En désignant de manière plus ou moins large et formelle les représentants qui participeront aux futures assises fondatrices du MoDem.
  3. En organisant et en animant une large consultation horizontale, tant par des rencontres que par internet, pour que germent et mûrissent les meilleures idées.
  4. En convoquant des assises pour définir clairement nos valeurs fondamentales, nos comportements éthiques, nos statuts, notre règlement intérieur et notre projet politique.
  5. En organisant, de la manière la plus large et la plus démocratique, la ratification de ces travaux par l'ensemble des membres du Mouvement Démocrate.
  6. En organisant des élections locales, en conformité avec les nouveaux statuts, pour désigner nos responsables locaux.
  7. En organisant des élections nationales, toujours en conformité avec les nouveaux statuts, pour désigner nos responsables nationaux et notamment notre président.

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :


être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

Et maintenant ?


Ecrit par BGR le 19/06/2007 à 16:30
Catégorie : Général

 

Bonjour,

 

Pour ces élections législatives, j'espérais que nous serions plus proches des résultats de François Bayrou aux présidentielles et de ce point de vue c'est une déception. Par contre, je suis particulièrement fier de mon département qui a choisi 1/3 de ses députés dans les rangs du MoDem et dans lequel tous les candidats Orange ont fait un score très honorable.


Qu'allons nous faire maintenant ?

Nous devons fonder un MoDem qui corresponde à nos attentes !

  • Enonçons nos valeurs fondamentales
  • Définissons nos comportements et notre éthique
  • Etabissons nos règles de fonctionnement interne
  • Rédigeons notre projet politique

Les municipales sont proches...

 

Alors, du courage et au travail !

 

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :


être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

A propos de l'idéologie


Ecrit par BGR le 18/06/2007 à 22:30
Catégorie : Général

 

Bonjour,

 

Faut-il que le MoDem adopte une idéologie ?

 

Pour un dialogue constructif, il faut d'abord s'entendre sur une définition commune de l'idéologie. En se basant sur la stricte éthymologie, l'idéologie est la science des idées. Pour ma part, j'aurais tendance à retenir une des définitions fournies par Wikipédia : " ensemble cohérent d'idées acceptées sans réflexion critique ".

 

Ce qui me gène dans la notion d'idéologie, c'est la vocation a renforcer les clivages et les bipolarisations. Tout au long de l'histoire, ce n'est jamais UNE idéologie qui est apparue, mais DES idéologies rivales. Chaque idéologie vise à rallier les uns pour s'opposer aux autres. Les adeptes d'une idéologie considèrent généralement que tout ce qui fait partie de la leur est parfait et tout ce qui fait partie de celle des autres est détestable. Dans ce monde, plus personne ne réfléchit !


Bref tout le contraire de l'esprit MoDem !

Si la déclaration universelle des droits de l'homme a été ratifiée par la quasi-totalité des états et populations de la planète, c'est parce qu'elle a su énumérer des valeurs sans essayer de mettre en place un système de valeurs.

Relisez ces(ses) trente articles. C'est simple, c'est compréhensible, c'est évident, c'est tellement suffisant !

 

Je ne suis un expert, ni en idéologie, ni en politique, mais je pense sincérement que nous devons éviter les dérives un tantinet mystiques qui ont agité les Verts et d'autres. Faut-il vraiment s'écharper sur le sexe des anges lorsque l'Humanité, l'Europe ou la Nation ont tant besoin de tout ?

 

Les idéologies ont de nombreux défauts. Elles ne reflètent jamais le réel toujours trop complexe. Aucune n'a résité au temps. Toutes engendrent quasi automatiquement des idéologies inverses ou opposées.

Alors énumérons nos valeurs fondamentales et nos comportements éthiques.
Alors définissons notre projet politique, mais ne nous entortillons pas dans un système idéologique stérile.

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :


être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

Deux MoDem pour le 64


Ecrit par BGR le 17/06/2007 à 22:00
Catégorie : Général

 

Bonsoir,

 

Après avoir fait plus de deux cents kilomètres pour voter, c'est avec une joie non contenue et une grande fierté que j'apprends la réélection des deux députés MoDem des Pyrénées Atlantiques.

  • 61,21% pour François Bayrou dans le duel de la 2e circonscription.
  • 40,37% pour Jean Lassalle dans la triangulaire de la 4e circonscription.

Bravo aux vainqueurs qui vont avoir la lourde charge de nous représenter.

 

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :


être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

Premières difficultés


Ecrit par BGR le 17/06/2007 à 11:00
Catégorie : Général

 

Bonjour,

 

Les débuts du MoDem sont déjà confrontés à plusieurs difficultés de communication.

 

Nous sommes en présence de deux tendances politiques qui cohabitent avec quelques tiraillements en fonction de leurs origines ou de leurs sensibilités politiques. D'un coté les membres de l'UDF historique, plutôt enclin à regarder à droite. De l'autre les nouveaux adhérents, plutôt inspirés par le discours de François Bayrou et acceptant plus facilement les idées de gauche. C'est la résurgence du clivage droite - gauche qui se transforme en un clivage centre droite - centre gauche, encore plus inutile.

Mais nous avons surtout un Mouvement Démocrate tricéphale marqué avec :

  • Un encadrement national déchiqueté et gravement amputé par les trahisons passées, en cours et à venir qui doit être complètement asphyxié par les tâches à accomplir.
  • Une base active et pragmatique, souvent livrée à elle-même, qui fait de son mieux pour préserver une représentation électorale décente.
  • Une déferlante virtuelle de nouveaux adhérents qui est un volcan en irruption d'idées.

Les tuyaux entre ces trois groupes n'existent pratiquement pas. La tête du Mouvement Démocrate ne participe pas assez aux débats sur le Net, ni pour dire, ni pour écouter. Les fédérations en place ne reçoivent pas l'information et ne la font pas remonter. Les nouveaux adhérents sont dans une joyeuse (triste) pagaille.

Notre premier objectif, avant même de penser à la fondation du MoDem, est de mettre en place des processus efficaces de communication entre ces trois entités bien esseulées.

Un MoDem pour communiquer !

 

Ce serait un regrettable paradoxe de ne pas respecter ce premier slogan !!!

 

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :


être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction

 

Bienvenue sur mon blog


Ecrit par BGR le 16/06/2007 à 22:00
Catégorie : Général

 

Bonjour à toutes et à tous,

Déserteur des isoloirs depuis de trop nombreuses années, je ne voyais plus aucune raison d'accorder ma confiance à une force politique de notre pays. Le coeur penchait parfois à gauche et respectait son humanisme social. La tête penchait parfois à droite et reconnaissait son réalisme économique.

Mais je n'ai jamais pu faire partie d'aucun Oui-Oui, d'aucun Non-Non !

Je veux être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans le bon sens.

Je veux être capable de dire non et de me battre quand elles menacent d'être injustes ou d'aller dans la mauvaise direction.

Je veux prendre le meilleur de toutes les propositions et rejeter le pire.
Je refuse de me résigner à la seule position officielle de mon propre clan.

Le Mouvement Démocrate est capable de balayer tous les vieux clichés d'une politique moribonde.
Les propositions récentes de François Bayrou m'ont redonné le goût de la démocratie.
Je suis prêt à mobiliser mon énergie pour que son action aboutisse.
Mon inexpérience politique est complète, mais ma motivation est totale. J'aspire à me lancer dans ce combat.

Je veux AGIR !

AGIR pour un changement profond des moeurs politiques.
AGIR contre tous les extrémismes et tous les intégrismes stériles et dangereux.
AGIR pour une libre expression sur les propositions et sur les décisions politiques sans être inféodé à un clan.
AGIR contre la main-mise sans cesse croissante d'un pouvoir économique, financier et médiatique sur nos destinées.
AGIR pour une humanité, une Europe, un pays, une région et une cité dont je serai fier.

Le Mouvement Démocrate et les prises de position de François Bayrou depuis quelques semaines sont une lueur d'espoir.
Peu importe que la plupart des députés UDF rejoignent les uns ou les autres. Nous savons pourquoi !

La France a toujours été un précurseur des grandes mutations de la société.
La voie tracée est lumineuse.
Cette manière de concevoir la politique sera la prochaine Révolution Française.

Le MoDem peut - doit - compter sur moi. Je veux participer à toutes les actions, dès les prochains jours.
Au plan local, régional et même national je suis au service de cette démarche qui m'a redonné la foi dans la politique.

J'ai 54 ans.
Je vis au Pays Basque avec ma petite famille.
Je suis informaticien au service de l'état.

 

A+

 

BGR : MoDem du Pays-Basque (64)

 

 

Vivons la MoDem attitude :


être capable de dire oui quand les décisions sont justes, vont dans la bonne direction
être capable de dire non et de se battre quand elles menacent d’être injustes ou d’aller dans la mauvaise direction